Port du masque dans les transports : un réflexe déjà adopté sur le réseau Ginko

Publié le 13/05/2020 - 15:24
Mis à jour le 13/05/2020 - 15:24

À Besançon, 95% des voyageurs en moyenne portent le masque selon Kéolis Besançon Mobilités qui a mis en place depuis le lundi 11 mai un dispositif de reprise avec des mesures de sécurité sanitaires. Les habitants du Grand Besançon font preuve semble-t-il d’un très bon sens du civisme…

"Les retours des deux premiers jours sont encourageants, positifs même !" s'est réjoui mercredi en fin de matinée Michel Loyat, lors d'un point presse sur les mesures de sécurité sanitaire dans les transports en commun. "Il y a tout ce qui est fait par les opérateurs de transports comme la désinfection du matériel roulant, mais il y a aussi la responsabilité des usagers eux-mêmes - lavages des mains, distanciation - qui est primordiale... " a insisté le vice-président en charge des transports à Grand Besançon Métropole.

Depuis le 11 mai, sur les lignes urbaines de Besançon, le niveau d'offre est de 84 % - pour 34 % de la fréquentation -  par rapport à un jour habituel.

Dans les communes du Grand Besançon, sur le réseau périurbain, l'offre est de 69 % alors même que les collégiens et les lycées n'ont pas repris.

À Besançon, avec 25.700 voyages enregistrés le lundi 11 mai 2020 et plus de 29.000 pour la journée de mardi, la fréquentation a quasi doublé par rapport à la semaine précédente.

Afin de permettre d'assurer une distanciation sociale suffisante, Ginko a donc choisi de maintenir une offre de transports élevée. Déjà en confinement, elle était de de 42 % en moyenne "contre 25% par exemple à Dijon, Nancy ou 15% à Montbéliard" note Laurent Sénécat, directeur de Kéolis Besançon Mobilités.

"Aujourd'hui, comparé à un jour scolaire habituel, 100 % des départs sont assurés sur le tram et 84 % en moyenne sur l'ensemble des lignes urbaines pour 34 % de la fréquentation..." laissant la place à la distanciation sociale.

L'utilisation des bus articulés, plus grands, est privilégiée et un bus d'intervention peut venir ponctuellement en renfort sur des lignes trop chargées comme c'est par exemple le cas sur la Liane 4 en direction de Chateaufarine via Planoise qui connaît déjà plus 50 de % de sa fréquentation habituelle avec plus de 5.000 voyageurs par jour.

Avec des consignes de dernière minute et des décrets parfois manquants comme sur les modalités pour faire respecter le port du masque, Kéolis Besançon Mobiltés admet que la mise en œuvre du déconfinemenrt a été compliquée. "Nous avons parfois anticipé la formalisation des décrets, mais en allant dans le sens de la volonté des autorités..."

92 à 98 % d'utilisation du masque

Mais la "vraie surprise" est le respect du port obligatoire du masque. "Dès lundi, une quarantaine d'agents administratifs ou des services logistiques se sont rendus sur le terrain pour démontrer aussi à nos chauffeurs qu'ils n'étaient pas seuls. Nous avons tous été impressionnés du civisme des voyageurs, et ce dès le lundi matin et il n'y a pas eu de relâchement depuis. 95 % des voyageurs en moyenne portaient un masque. De 98 % le matin à 92 % l'après-midi avec, durant ces heures, quelques jeunes qui veulent braver la règle..." explique Laurent Sénécat. "Le fait de distribuer des masques a été aussi un vrai signal positif auprès des usagers...

Contrôles

Cette semaine, pour la reprise, Kéolis dit être dans une logique "de bienveillance d'accompagnement et de compréhension", surtout auprès d'un public qui n'est pas en mesure de s'acheter des masques. Ginko réfléchit par ailleurs à des solutions afin d'en fournir en boutique sur la base de justificatifs sociaux.

"Moins on aura de personnes sans masque, plus cela sera facile pour les forces de police et les contrôleurs de le faire respecter..." Laurent Sénécat.

Depuis le début de la semaine, les forces de l'ordre - police, police municipale et gendarmerie - accompagnent les agents sur le terrain pour faire respecter les mesures sanitaires de distanciation et de port du masque à bord des bus et des tramways, mais aussi aux stations. Pour rappel, l'absence de port du masque est passible d'une amende de 135 €.

Info + : quels dédommagements pour les voyageurs Ginko ?

  • Prolongement des droits à voyager pour 2.200 bénéficiaires de tarifications sociales
  • Suspension des prélèvements du mois d'avril pour les abonnés en prélèvement automatique 
  • Remboursement de 50 % du coût de l'abonnement du mois de mars 2020 pour plus de 7.000 abonnés

Formulaire de demande de remboursement en ligne

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Déconfinement

Gestes barrière, attroupement, masque… Les ambassadeurs santé à la rencontre des Bisontines et des Bisontins jusqu’à Noël

Depuis la réouverture des commerces le 28 novembre dernier, des professionnels de santé, surnommés les ambassadeurs santé de la Ville de Besançon, déambulent dans le centre-ville afin de prévenir la population des gestes barrière pour éviter une troisième vague de la covid-19 pendant les fêtes.

Bons plans, petits prix et voyages gratuits* sur les TER en Bourgogne Franche-Comté et partout en France cet été

Pour relancer la fréquentation des trains, 11 régions de France métropolitaine (hors Ile-de-France et Corse) et la SNCF a lancé le 12 juin une grande opération de promotion « TER de France » : petits prix, offres tarifaires, Pass’ pour voyager gratuitement jusqu’à fin août avec un abonnement annuel.

Cartes bleues et consommation électrique : des indicateurs pour analyser la reprise d’activité

En juin 2020, l’activité en Bourgogne Franche-Comté a été inférieure de 12% par rapport à la normale selon une note de conjoncture de l’Insee qui utilise de nombreuses données pour analyser la reprise : de la consommation électrique des entreprises jusqu’aux montants des transactions par carte bancaire qui retrouvent un niveau (presque) habituel…

Transports

De nouveaux aménagements de la circulation dans le cadran nord-est bisontin

Ces derniers mois, de nombreux riverains et collectifs de riverains ont témoigné des effets positifs ou négatifs du plan de circulation mis en place à titre expérimental à l’automne 2023 dans les quartiers de la Combe Saragosse et du Point du Jour à Besançon. La Ville indique avoir eu des rencontres "particulièrement constructives et riches en propositions" à la suite de quoi, de nouveaux aménagements ont été pensés, a-ton appris le 23 mai 2024.

Défendre la place du vélo dans la ville : une Vélorution le 25 mai dans les rues de Besançon

Les manivelles et l’association vélo Besançon (AVP), convient "tous les cyclistes passionnés ou occasionnels de Besançon et du Grand Besançon" à prendre part à une vélorution le samedi 25 mai à Besançon. Le rassemblement vise à défendre la place du vélo dans l’agglomération et la nécessité d’aménagements en général particulièrement dans la rue de Vesoul, actuellement en travaux.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 13.22
légère pluie
le 30/05 à 6h00
Vent
4.05 m/s
Pression
1010 hPa
Humidité
99 %