Gestes barrière, attroupement, masque… Les ambassadeurs santé à la rencontre des Bisontines et des Bisontins jusqu'à Noël

Publié le 04/12/2020 - 16:42
Mis à jour le 12/02/2021 - 17:39

Depuis la réouverture des commerces le 28 novembre dernier, des professionnels de santé, surnommés les ambassadeurs santé de la Ville de Besançon, déambulent dans le centre-ville afin de prévenir la population des gestes barrière pour éviter une troisième vague de la covid-19 pendant les fêtes.

Même si le nombre de cas positifs à la Covid-19 diminue, il n'est pas question qu'il augmente de nouveau et de prévoir un troisième confinement qui pourrait être véritablement fatal pour des commerçants.

Afin d'encadrer le respect des mesures barrières dans le cadre des séances shopping des Bisontines et des Bisontins pendant les fêtes, la Ville de Besançon met en place "une stratégie d'ambassadeurs santé qui vont à la rencontre de la population et des commerçants", explique Gilles Spicher, adjoint en charge de la santé et de l'hygiène. "Il apparaissait important d'éviter une troisième vague qui serait catastrophique", ajoute Frédérique Baehr, adjointe au commerce.

Des ambassadeurs santé spécialisés en santé publique

Actuellement, quatre ambassadeurs santé circulent du vendredi après-midi au dimanche dans les secteurs les plus fréquentés du centre-ville. L'équipe est composée de deux infirmières chargées de mission de santé publique à la Ville, Eve Palumbo et Stéphanie Andrey Prost, d'un médecin également chargé de mission de santé publique, Rémy Schwartzler et d'une personne en service civique. Le quatuor sera bientôt renforcé par des infirmières bénévoles de l'association Asalée et d'autres services civiques.

Des techniques d'approches ludiques

Leur mission : aller à la rencontre des Bisontines et des Bisontins afin de leur rappeler les bons gestes à conserver pour lutter contre la propagation de la covid-19, mais aussi de leur faire passer des messages pour les fêtes. "Pas exemple, nous leur demandons comment ils envisagent la fête de Noël et nous leur donnons des conseils", précise Eve Palumbo.

Et pour ce faire, ces ambassadeurs n'auront pas les mêmes techniques d'approche que la police par exemple : "nous ne serons pas la répression, on a différents outils comme des jeux (de questions-réponses), nous utilisons l'humour afin de désamorcer d'éventuelles tensions."

Les ambassadeurs santé mèneront leur mission jusqu'à Noël, plus longtemps si besoin.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Covid-19 : le repli de l’épidémie se confirme selon l’agence régionale de santé

Avec un taux d’incidence en population générale désormais sous la barre des 400 cas pour 100/000 habitants, l’épidémie confirme son repli en Bourgogne-Franche-Comté selon les derniers chiffres de l'ARS Bourgogne-Franche-Comté.  Le taux de positivité des tests perd 5 points mais reste cependant élevé à près de 25%.
 

Covid-19 : le nombre de patients testés a doublé en un mois en Bourgogne-Franche-Comté  

Le nombre de tests a "de nouveau franchi" la barre des trois millions en une semaine, selon des chiffres publiés jeudi par le ministère de la Santé, sur fond de septième vague de l'épidémie de Covid-19. En Bourgogne-Franche-Comté, plus de 77.000 personnes ont réalisé un test antigénique ou PCR entre le 27 juin et le 3 juillet 2022 contre 54.000 la semaine précédente et 33.000 début juin.

Santé

Cernés par le sucre ? Valentine Caput fait le point sur la présence du sucre dans les produits

Une toute récente étude de l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) de mars 2024, vient de livrer ses conclusions concernant l’utilisation de sucres ou de produits sucrants dans quelques 54.000 produits alimentaires transformés de consommation courante. Notre diététicienne bisontine, Valentine Caput, commente ces résultats pour le moins vertigineux...

Pour une “école promotrice de santé”, les académies de Bourgogne Franche-Comté et l’ARS signent une convention

Pour renforcer la coordination entre ARS et rectorats de la région académique, au service de la santé des élèves de Bourgogne-Franche-Comté, Nathalie Albert-Moretti, rectrice de la région académique et de l’académie de Besançon, Pierre N’Gahane, recteur de l’académie de Dijon, et Jean-Jacques Coiplet, directeur général de l’ARS, ont signé une convention de partenariat, ce lundi 15 avril, à Dijon, dans les locaux de l’Agence Régionale de Santé.

Numérique en santé : l’Europe consolide son soutien à la plateforme régionale eTICSS

Au cœur de la stratégie e-santé en Bourgogne Franche-Comté, eTICSS est l’outil clé de la transformation numérique des parcours de santé dans la région. Dans un communiqué daté du 3 avril 2024, la Région Bourgogne-Franche-Comté annonce avoir mobilisé 10,5 millions d'euros de financements européens pour la seconde phase du projet numérique.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 1.46
nuageux
le 21/04 à 21h00
Vent
1.57 m/s
Pression
1021 hPa
Humidité
92 %