Gestes barrière, attroupement, masque… Les ambassadeurs santé à la rencontre des Bisontines et des Bisontins jusqu'à Noël

Publié le 04/12/2020 - 16:42
Mis à jour le 04/12/2020 - 15:47

Depuis la réouverture des commerces le 28 novembre dernier, des professionnels de santé, surnommés les ambassadeurs santé de la Ville de Besançon, déambulent dans le centre-ville afin de prévenir la population des gestes barrière pour éviter une troisième vague de la covid-19 pendant les fêtes.

Même si le nombre de cas positifs à la Covid-19 diminue, il n'est pas question qu'il augmente de nouveau et de prévoir un troisième confinement qui pourrait être véritablement fatal pour des commerçants.

Afin d'encadrer le respect des mesures barrières dans le cadre des séances shopping des Bisontines et des Bisontins pendant les fêtes, la Ville de Besançon met en place "une stratégie d'ambassadeurs santé qui vont à la rencontre de la population et des commerçants", explique Gilles Spicher, adjoint en charge de la santé et de l'hygiène. "Il apparaissait important d'éviter une troisième vague qui serait catastrophique", ajoute Frédérique Baehr, adjointe au commerce.

Des ambassadeurs santé spécialisés en santé publique

Actuellement, quatre ambassadeurs santé circulent du vendredi après-midi au dimanche dans les secteurs les plus fréquentés du centre-ville. L'équipe est composée de deux infirmières chargées de mission de santé publique à la Ville, Eve Palumbo et Stéphanie Andrey Prost, d'un médecin également chargé de mission de santé publique, Rémy Schwartzler et d'une personne en service civique. Le quatuor sera bientôt renforcé par des infirmières bénévoles de l'association Asalée et d'autres services civiques.

Des techniques d'approches ludiques

Leur mission : aller à la rencontre des Bisontines et des Bisontins afin de leur rappeler les bons gestes à conserver pour lutter contre la propagation de la covid-19, mais aussi de leur faire passer des messages pour les fêtes. "Pas exemple, nous leur demandons comment ils envisagent la fête de Noël et nous leur donnons des conseils", précise Eve Palumbo.

Et pour ce faire, ces ambassadeurs n'auront pas les mêmes techniques d'approche que la police par exemple : "nous ne serons pas la répression, on a différents outils comme des jeux (de questions-réponses), nous utilisons l'humour afin de désamorcer d'éventuelles tensions."

Les ambassadeurs santé mèneront leur mission jusqu'à Noël, plus longtemps si besoin.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Covid-19 : jeunes de Bourgogne Franche-Comté, « ne restez pas seuls ! »

Dans un communiqué du 13 janvier 2021, Denis Lamard, conseiller régional Bourgogne Franche-Comté délégué à la jeunesse et la vie associative et président du CRIJ de Bourgogne Franche-Comté, appelle les jeunes à ne pas rester seuls en cette longue période de crise sanitaire et de travail à distance…

Covid-19 : la Bourgogne Franche-Comté, deuxième région la plus touchée par la hausse des décès lors de la 2e vague

Selon une étude de l'Insee publiée le 11 janvier 2021, entre le 1er septembre et le 28 décembre 2020, 11 976 décès, toutes causes confondues, ont été enregistrés en Bourgogne-Franche-Comté, soit 25 % de plus qu’en 2019 et 27 % de plus qu’en 2018. La Bourgogne Franche-Comté est la deuxième région la plus impactée par la hausse des décès lors de la 2e vague. Cette évolution est toutefois encore provisoire et sera révisée à la hausse dans les prochaines semaines.

Variant britannique du Covid-19 : la première contamination à Rennes ne correspond pasLire plus

La première contamination du cluster détecté près de Rennes dans un centre gériatrique ne correspond pas au variant britannique du coronavirus VOC 202012/1 , a annoncé vendredi l'agence régionale de santé (ARS) Bretagne.

Jeudi, le ministère de la Santé avait annoncé la détection de deux « clusters à risque » du variant britannique du coronavirus, plus transmissible, en Bretagne et à Bagneux, en Île-de-France.

Covid-19 : les premières vaccinations du personnel effectuées au CHU de Besançon

Après avoir réceptionné les 4.875 premières doses du vaccin Pfizer-BioNTech anti-covid le 5 janvier 2021, le CHU de Besançon a commencé à assurer les approvisionnements en vaccins sur son territoire et a ouvert son centre de vaccination anti-Covid. La campagne de vaccination a également démarré ce jeudi 7 janvier pour les personnels du CHU.

Santé

Covid-19 : 9.762 personnes vaccinées en Bourgogne Franche-Comté

Fabien Sudry, préfet de la région Bourgogne-Franche-Comté, préfet de la Côte-d’Or, a tenu une conférence de presse ce mercredi 13 janvier 2021 sur la situation sanitaire en Bourgogne Franche-Comté. Au total, plus de 9.700 personnes ont déjà été vaccinées dans la région depuis le lancement de la campagne le 27 décembre dernier.
Web Tv 90
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -2.85
partiellement nuageux
le 16/01 à 0h00
Vent
2.41 m/s
Pression
1029 hPa
Humidité
99 %

Sondage