Protection animale : Marine Le Pen appelle à un débat "sans excès" en Bourgogne

Publié le 21/09/2020 - 14:21
Mis à jour le 21/09/2020 - 14:21

"Il n'y a pas les méchants d'un côté et les gentils de l'autre" en ce qui concerne la protection des animaux, a déclaré lundi 21 septembre dans l'Yonne Marine Le Pen, en appelant à un débat "sans excès" incluant les chasseurs et les partisans de la corrida.

© Hélène Loget
© Hélène Loget

"Aujourd'hui, ces débats semblent être sur la table et tant mieux", s'est félicitée la présidente du Rassemblement national, un parti autour duquel gravitent beaucoup de défenseurs de la cause animale, en visitant un refuge pour chevaux récemment mutilés. Elle a salué "toutes les initiatives qui vont dans le sens de réconcilier tous les amis des animaux, dans lesquels il y a aussi, évidemment, les agriculteurs, les chasseurs".

Pour autant, le débat "doit pouvoir être abordé sans excès ni d'un côté ni de l'autre", a ajouté la cheffe du RN, interrogée sur sa position à l'égard de la corrida. "La corrida est une tradition régionale" et "une forme de brutalité", a admis Mme Le Pen qui demande que les mineurs ne puissent pas y avoir accès. Elle a aussi souhaité "qu'on aborde la protection des animaux sans hypocrisie", en fustigeant l'importation de fourrures animales.

"Je sais l'angoisse qui les étreint, je sais la souffrance qui est la leur"

Mme Le Pen a exprimé sa "compassion" à l'égard du propriétaire du refuge Nicolas Demajean, sympathisant du RN, victime fin août de deux agresseurs, dont l'un lui avait entaillé l'avant-bras gauche avec une serpette, tandis que deux poneys avaient été lacérés à l'arme blanche et un cheval mutilé.

Depuis le mois d'août, des faits de mutilation principalement de chevaux ont été signalés un peu partout sur le territoire. Environ 200 enquêtes ont
été ouvertes mais seulement une trentaine de cas sont considérés de nature humaine, selon la gendarmerie.

"Je sais l'angoisse qui les étreint, je sais la souffrance qui est la leur", a affirmé Mme Le Pen, tout en reconnaissant que les pouvoirs publics faisaient "le nécessaire pour tenter de mettre fin à cette épouvante".

Infos +

Le dernier déplacement de Marine Le Pen lors de la campagne présidentielle en 2017 avait été dans un refuge pour animaux. La carte du vote animaliste, qui avait réuni 2,2% des voix aux élections européennes devant d'autres listes plus médiatisées, présente "certaines similitudes" avec celle du vote pour le RN, selon une étude de la fondation Jean Jaurès publiée en juillet 2019.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

chevaux mutilés

Chevaux mutilés : une cellule de conseils et un numéro vert

Le ministre de l'Agriculture Julien Denormandie a annoncé début septembre 2020 la mise en place d'une équipe de spécialistes pour répondre aux craintes des propriétaires de chevaux, face aux attaques contre des équidés qui se multiplient en France.

Cheval blessé au couteau en Côte-d’Or : deux suspects recherchés

Deux suspects étaient toujours recherchés dimanche après-midi en Côte-d'Or où un important dispositif de gendarmerie a été déployé après qu'un propriétaire de chevaux a signalé une intrusion dans son pré où un cheval a été blessé, a-t-on appris de sources concordantes.

Politique

Pour Annie Genevard, « tous les commerces sont essentiels »

Après avoir rencontré des commerçants de sa circonscription, Annie Genevard, députée LR du Doubs et vice-présidente de l'Assemblée nationale, souhaite insister auprès du gouvernement "pour que ne soient pas fermés les commerces de proximité qui sont essentiels à la vie sociale, surtout dans la période terriblement angoissante que nous vivons. Tous les commerces sont essentiels."

Besançon : réaction d’Anne Vignot suite au confinement annoncé par le président de la République

La forte dégradation de la situation sanitaire a conduit le président de la République à annoncer un confinement à compter de ce jeudi 29 octobre à minuit. Anne Vignot, maire de Besançon, présidente de Grand Besançon Métropole, prend acte de cette décision, "nécessaire au regard de la crise sanitaire".

L’opposition fustige « l’échec » de Macron mais appelle au respect du reconfinement

Un "oui mais de colère", "pilotage incohérent", "échec cinglant" : avant même le débat prévu ce jeudi 29 octobre 2020 au parlement, les partis d'opposition ont fusillé la politique de l'exécutif face au Covid-19, même s'ils appellent au respect du confinement annoncé mercredi par Emmanuel Macron.

Confinement : les mesures précisées ce jeudi à 18h30 par J. Castex

Le Premier ministre s'exprimera ce jeudi 29 octobre 2020 pour détailler les annonces faites par le président mercredi soir, d'abord devant l'Assemblée nationale puis devant le Sénat l'après-midi, où les nouvelles mesures liées au confinement seront soumises à un vote des parlementaires, avant une conférence de presse prévue à 18H30.

Après le couvre-feu, le reconfinement ? E. Macron s’exprimera ce mercredi soir

Le chef de l'Etat présidera un nouveau Conseil de défense ce mercredi 28 octobre dans la matinée, le deuxième en deux jours, avant le Conseil des ministres. Conjectures et rumeurs devraient suivre jusqu'aux annonces d'Emmanuel Macron à 20H00 à la télévision. "Tout peut bouger jusqu'au dernier moment", a prévenu un conseiller ministériel.

Covid-19: Castex au front, nouveaux couvre-feux en perspective

"L'heure est grave", au point que Jean Castex remonte ce jeudi 22 octobre 2020 en première ligne pour annoncer le basculement de plusieurs départements en "alerte maximale" contre le Covid-19, avec de nouveaux couvre-feux à la clef. 54 départements seront à leur tour contraints de respecter un couvre-feu à partir de vendredi minuit. Dans la région, la Côte-d'Or, la Saône-et-Loire et le Jura sont concernés...    

Le groupe RN demande à Marie-Guite Dufay de donner le nom de Samuel Paty à l’un des lycées de Bourgogne Franche-Comté

Dans une lettre du 22 octobre 2020, Julien Odoul, président du groupe Rassemblement national au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté demande à la présidente de région de donner le nom de Samuel Paty à l'un des 129 lycées de la région et l'organisation d'une exposition des caricatures de Charlie Hebdo à Dijon.  
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.65
couvert
le 31/10 à 9h00
Vent
0.99 m/s
Pression
1024 hPa
Humidité
88 %

Sondage