Alerte Témoin

Stéphanie Sauthon, la nouvelle directrice des programmes de France Bleu Besançon

Publié le 28/12/2016 - 18:00
Mis à jour le 08/02/2019 - 09:36

Depuis novembre 2016, Stéphanie Sauthon est la nouvelle directrice des programmes pour France Bleu Besançon. Son passé, son parcours, ses amours pour la radio, son rêve d'enfant... C'est le portrait de la semaine !

capture_decran_2016-12-28_a_16.44.19.png
Stéphanie Sauthon ©Radio France - Christophe Abramowitz

PORTRAIT DE LA SEMAINE

PUBLICITÉ

Carte d'identité

  • Stéphanie Sauthon
  • Née le 22 novembre 1969
  • À Beaumont-sur-Oise (Val d'Oise)
  • Vit à Besançon
  • Célibataire 

Après avoir réalisé des études en Philosophie et en Arts plastiques, Stéphanie Sauthon décide de créer sa propre compagnie de théâtre "Regard en France" en 1993. "Nous jouions des pièces dans le noir absolu afin de réentendre les textes et les auteurs", nous confie-t-elle. Cette compagnie, devenue une école de théâtre ouverte aux personnes en situation de handicap et aux personnes valides, créatrice d'emplois et source de création, a été rachetée en 2016. "Lorsque j'ai créé cette compagnie, je l'ai fait fonctionner au début, mais par la suite je n'y étais pas en continu", explique-t-elle. Au bout d'un certain temps, Stéphanie s'est rendue compte que le théâtre n'était pas son "rêve d'enfant". "C'était de faire de la radio", nous dit-elle.

"C'est un chemin que je conseillerais à tout le monde" 

A 36 ans, elle part vivre son rêve d'enfant en commençant par un emploi dans une radio associative, Vivre FM, à Paris, dédiée au handicap. "Il y a comme une sorte d'ADN finalement sur le chemin", constate Stéphanie, entre sa compagnie de théâtre et sa première radio. Après 1 an et demi à Vivre FM, la trentenaire se dit : "si je me lève le matin pour une radio associative pour les matinales, ça veut dire que je peux aller sur Radio France". Elle a ensuite rencontré Radio France et la Route Bleue. Pendant 7 ans et demi, de 2006 à 2013, Stéphanie voyage de station en station pour finalement travailler dans 26 des 44 stations de France Bleu en tant qu'animatrice.

"C'est un chemin que je conseillerais à tout le monde", souligne-t-elle, "à mes yeux, c'est un chemin de service public. C'est-à-dire que j'étais là pour travailler pour Radio France et par ma mobilité, je rendais service et donc ça rentrait dans cette notion de service public auquel j'étais attachée". Stéphanie nous explique également qu'"il y avait cette gourmandise du territoire : découvrir les langues et les terres bretonnes, passer par le Poitou et le découvrir, passer par l'Alsace et la découvrir, puis aller dans le Nord à Lille et y faire un remplacement d'une semaine, etc. il y avait cette mobilité que j'adore".

Stéphanie éprouve également beaucoup de plaisir à rencontrer les habitants de chaque commune, de chaque région. "Quand on arrive quelque part, on se dit : qu'est-ce qui me rattache aux gens si ce n'est le plaisir de les découvrir, le plaisir de les respecter dans leurs spécificités, dans cette histoire qui apparaît dans leur façon de parler, des recettes pour aussi découvrir des produits gastronomiques… Il y a une gourmandise de la France, je crois". 

"On n'est plus acteur, on est plutôt metteur en scène" 

En 2013, un poste s'ouvre à France Bleu Strasbourg. Stéphanie y travaillait régulièrement depuis environ 7 mois en contrat à durée déterminée et décide d'acter sa volonté d'intégrer véritablement Radio France et est sélectionnée parmi de nombreux candidats. "J'ai été intégrée en tant qu'animatrice de jour en contrat à durée indéterminée et j'y ai passé un an et demi." 

En septembre 2015, Radio France lui propose de travailler en intérim sur le poste de responsable des programmes à Belfort. "J'y découvre une autre partie du métier et donc la partie encadrement : et pour le coup, on n'est plus acteur, on est plutôt metteur en scène", compare-t-elle, "et c'est super intéressant".

Stéphanie reste à Belfort jusqu'en octobre 2016 pour arriver à Besançon en tant que directrice des programmes de France Bleu Besançon en novembre dernier.

En quoi consiste le métier de directrice des programmes de France Bleu ? 

Stéphanie nous l'explique : "C'est d'orchestrer l'équipe d'animation : c'est-à-dire projeter une grille de programmes, des rendez-vous avec les auditeurs, travailler avec les animateurs pour être toujours à l'affût de ce dont les auditeurs ont besoin comme des services, des idées de sortie, etc. C'est aussi être acteur du territoire dans la mesure où la radio est celle des auditeurs. Lorsque nous nous déplaçons vers eux, lorsque nous organisons des extérieurs, c'est à dire des rencontres, c'est montrer ô combien nous sommes attachés à notre territoire, ô combien nous sommes là pour être leurs voix, et être à leur service.

Derrière cela, il y a toute l'organisation : évoquer la façon dont les animateurs vont traiter les informations pour que ça parle toujours à nos auditeurs et renouveler leur attachement. Et avoir vraiment cette envie d'être au plus près d'eux, vu d'ici, jouer à fond la carte de la proximité. J'aime les valeurs que l'on défend sur France Bleu : ce sont des valeurs humaines, de solidarité, de service et de simplicité, de gentillesse. Ce sont des mots qui pourraient paraître dénués de sens et pourtant ce sont des mots qui sont essentiels aujourd'hui".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

portrait de la semaine

Il est incollable sur la fête foraine de la Foire Comtoise de Besançon !

Il sait absolument tout sur la fête foraine de la Foire Comtoise à Micropolis Besançon  ! Grand passionné du milieu forain, mais aussi de maquettes en Légo, Maxime a créé en 2012 une page Facebook dédiée à la foire comtoise qui compte près de 3.500 fans. Aujourd'hui âgé de 22 ans, il sait avant tout le monde quelles attractions seront à la foire et connait sur le bout des doigts les spécificités des manèges. Présent tous les jours dans les allées de la fête foraine durant le montage, nous avons rencontré Maxime… 

Mathilde Klinguer, Miss Franche-Comté 2017 : « l’élection des Miss n’est pas qu’un concours de beauté, c’est être ambassadrice »

À quelques jours de l'élection de Miss France ce samedi 16 décembre à Châteauroux, nous vous dévoilons la personnalité de Mathilde Klinguer, Miss Franche-Comté 2017 figurant parmi les favorites pour le titre de Miss France 2018. C'est le portrait du mois de décembre... 

Portrait chinois de Mathilde Klinguer, Miss Franche-Comté 2017 from maCommune.info on Vimeo.

Rencontre avec le champion de moto Vincent Philippe à quelques jours du Bol d’Or…

À quelques jours de la 81e édition du Bol d'Or 2017 ces 15, 16 et 17 septembre sur le célèbre circuit Paul Ricard, Vincent Philippe s'est arrêté à Besançon pour la projection en avant-première à la Rodia de "I want to be a champion". Ce film retraçant le parcours du champion de moto endurance sera diffusé au Bol d'Or, sur les chaînes télévisées, dans les concessions Suzuki fin septembre et sur les réseaux sociaux.

Dans la catégorie

Art en grève : « Sans un vrai statut, plus de statue… »

Les créateurs se sentent délaissés par les pouvoirs publics. Pour se faire entendre, un groupe du collectif Art en Grève Besançon a décidé dans la nuit du mercredi 19 au jeudi 20 février 2020 de "mettre en grève" une douzaine de statues du centre-ville de Besançon en leur plaçant un sac sur la tête...

Belfort : le Fimu lance un appel aux hébergeurs !

Le Festival international de musiques universitaires se déroulera du 28 mai au 1er juin 2020. Chaque année, il accueille entre 1200 et 1400 musiciens venus de près de 40 pays différents. Ceux-ci sont de plus en plus nombreux à souhaiter être hébergés chez des habitants belfortains pour vivre pleinement l’expérience du festival.

Municipale 2020 : Anne Vignot et sa liste « Besançon par nature » présentent leur programme culturel

La liste "Besançon par nature", conduite par Anne Vignot, a dévoilé jeudi 13 février ses propositions pour le secteur de la culture à Besançon dans le cadre de sa campagne pour l'élection municipale.

Station de Métabief

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 5.73
partiellement nuageux
le 23/02 à 3h00
Vent
3.3 m/s
Pression
1031 hPa
Humidité
74 %

Sondage