Alerte Témoin

SUD-rail : l'État fait "payer la note" aux cheminots

Publié le 04/10/2016 - 15:10
Mis à jour le 07/10/2016 - 15:13

L'Etat va "une fois de plus faire payer la +note+ aux travailleurs du rail", a réagi ce mardi 4 octobre 2016 SUD-Rail, troisième syndicat à la SNCF, après l'annonce de plusieurs commandes pour maintenir la production de trains à l'usine Alstom de Belfort.

Les cheminots "ne doivent pas servir, une fois de plus, de variable d'ajustement aux décisions politiques électoralistes prises dans l'urgence", ajoute-t-il en évoquant notamment la commande de 15 TGV neufs. Si cette commande de TGV doit être directement passée par l'Etat, "dans la pratique, c'est nous qui allons entretenir et faire rouler ces trains alors que l'on a déjà un parc excédentaire", a expliqué Laurent Courtois, qui redoute que les "surcoûts" induits ne se traduisent par "des suppressions de postes".

Selon le syndicaliste, "il ne sera pas techniquement possible de faire rouler en unités multiples ces rames TGV sur les lignes Intercités" car certains quais de gares sont "trop courts".

SUD-rail dénonce une décision "au caractère irréfléchi" et demande une nouvelle fois au gouvernement "d'organiser rapidement la reprise de la dette" de la SNCF que les mesures annoncées pour sauver l'usine de Belfort vont, selon le syndicat, "aggraver".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

alstom belfort

Le syndicat FO Alstom s’inquiète de l’avenir du site dans une lettre ouverte adressée à Emmanuel Macron

Le syndicat central FO Alstom exprime ses inquiétudes sur l'avenir d'Alstom depuis son mariage ferroviaire avec Siemens dans une lettre ouverte au président de la République. Depuis le 27 septembre 2017,  Siemens est entré au capital d'Alstom à hauteur de 50 % dans le cadre d'un rapprochement "entre égaux". L'État français n'est pas actionnaire du groupe. 

Le plan de sauvetage d’Alstom Transport confirmé par Bruno Le Maire

Suite à une rencontre avec les élus locaux et le préfet du Territoire de Belfort ce vendredi 4 août à Bercy, le ministre de l'Économie a déclaré qu’au-delà du plan de sauvetage, il était nécessaire de réfléchir à des mesures à plus long terme pour définir une véritable stratégie industrielle pour le groupe Alstom.

La SNCF confirme la commande de 15 TGV à Alstom

Le conseil d'administration de SNCF Mobilités a approuvé ce jeudi 23 février 2017  la commande au constructeur Alstom de 15 rames TGV, annoncée en octobre par le gouvernement pour sauver le site de Belfort, a indiqué la SNCF

Alstom : des élus demandent à François Hollande « d’user de toute son influence pour déclencher les commandes »

Dans une lettre ouverte datant de ce mardi 21 février 2017 au président de la République François Hollande, quatre élus du Territoire de Belfort lui demandent de "rassurer" les salariés d'Alstom en usant "de toute son influence pour déclencher" les commandes citées dans le plan de sauvetage de l'État. Une lettre qui prépare la visite du président à l'usine de Belfort ce mercredi 22 février.

Economie

Covid-19 : l’Office de tourisme de Besançon s’adapte à la crise et repense son programme estival

Depuis le début de la crise sanitaire liée au covid-19, l'Office de tourisme et des congrès du Grand Besançon a dû s'adapter à la demande pendant le confinement, mais aussi a dû revoir son programme estival. Rencontre avec Laura Ordinaire, directrice adjointe en charge de l'administration, des ressources humaines et de la stratégie et du développement de l'Office de tourisme…

Vendanges plus précoces cette année : les domaines recrutent des vendangeurs

Emploi • Tous les ans, près de 4.000 offres d'emploi de vendangeurs sont déposées en Bourgogne-Franche-Comté. La campagne de recrutement en lien avec Pôle Emploi vient de démarrer. Selon les domaines, et dans un contexte sanitaire particulier, les vendanges 2020 seront plus précoces qu'à l'accoutumée et pourraient démarrer autour du 15 – 20 août.

Bourgogne Franche-Comté : près de 400 postes de soignant-es à pourvoir cet été

Près de 400 postes de soignants qui sont proposés cet été en Bourgogne Franche-Comté en cette période de crise sanitaire et de départs en vacances (bien méritées) des soignant-es. Infirmiers·ères généralistes et spécialisés·ées, aides-soignants·es… 120 professionnels de santé en CDI et CDD, et plus de 260 postes en intérim sont à pourvoir.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     18.94
    couvert
    le 16/07 à 15h00
    Vent
    0.65 m/s
    Pression
    1020 hPa
    Humidité
    36 %

    Sondage