Suisse: extradition d'un membre présumé de la mafia calabraise 'Ndrangheta

Publié le 11/02/2017 - 09:20
Mis à jour le 11/02/2017 - 09:20

La Suisse a extradé vendredi vers l’Italie un membre présumé de la mafia calabraise ‘Ndrangheta, qui avait été arrêté en mars 2016, a indiqué l’Office fédéral de la justice (OFJ) à Berne.

L'homme, un ressortissant italien, a été livré "le 10 février aux autorités italiennes à Chiasso", ville suisse située à la frontière de l'Italie, a expliqué l'OFJ. L'homme avait fait recours contre la décision d'extradition, mais le Tribunal pénal fédéral (TPF) a rejeté sa demande "car l'avocat avait déposé le recours sans justification", relève l'OFJ. Il avait été arrêté le 8 mars 2016 par les autorités suisses, à la demande de la justice italienne, avec 12 autres membres présumés de la "cellule de Frauenfeld" - du nom d'une ville du nord de la Suisse - de la mafia calabraise 'Ndrangheta.

Les 13 personnes arrêtées, tous Italiens, ont toutes refusé leur extradition, selon l'OFJ. Les demandes d'extradition italiennes reposent sur des mandats d'arrêt et sur deux jugements émis par le tribunal de Reggio de Calabre (sud de l'Italie) pour appartenance à une organisation criminelle. L'individu extradé vendredi est le premier de la cellule de Fraunfeld à être extradé.

Le 8 mars 2016, les autorités suisses avaient également arrêté dans le canton du Valais (sud) deux autres Italiens, qui avaient déjà été condamnés par le tribunal de Reggio de Calabre à neuf ans et l'autre à six ans d'emprisonnement pour participation à une organisation criminelle. Les deux individus ont été extradés en l'Italie l'été dernier.

(Source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Justice

Tag de “L’Origine du monde” de Gustave Courbet : l’organisatrice de l’action mise en examen…

La performeuse franco-luxembourgeoise Deborah de Robertis, qui avait revendiqué être à l’origine d’une action début mai au Centre Pompidou-Metz où cinq œuvres, dont le tableau "L’origine du monde" de Courbet, ont été taguées et une autre dérobée, a été mise en examen, a-t-on appris lundi 3 juin 2024 auprès du parquet de Metz.

Éclatements de pneus Goodyear : de nombreuses données informatiques saisies lors des perquisitions

"De nombreuses données informatiques" ont été saisies lors de perquisitions menées chez le géant américain du pneumatique Goodyear, "qui vont pouvoir être exploitées par les enquêteurs", a déclaré jeudi 16 mai 2024 le procureur de la République de Besançon, après l'éclatement de pneus de camions à l'origine d'accidents mortels.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 25.71
peu nuageux
le 24/06 à 18h00
Vent
3.95 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
58 %