Suisse: un caïd français de la drogue ne récupérera pas son magot

Publié le 21/02/2014 - 15:51
Mis à jour le 21/02/2014 - 15:51

Le Tribunal fédéral, la plus haute instance judiciaire suisse, a débouté un ancien caïd de la drogue français qui réclamait aux autorités du canton de Vaud plus d’une dizaine de millions de francs (plus de 8 millions d’euros aujourd’hui) confisqués en 1986 ! 

Cette somme, d'une valeur encore plus considérable à l'époque, avait été confisquée le 4 septembre 1986 comme produit d'un trafic de stupéfiants. L'ex-caïd de la drogue s'était évadé de prison à Lausanne le 21 mai 1986, quelques mois avant sa condamnation par la justice vaudoise à vingt ans de réclusion. Il avait ensuite été arrêté aux Etats-Unis, où il avait purgé une autre peine de prison. 

A sa sortie, le caïd de la drogue, dont le nom n'est pas divulgué, avait été extradé en Suisse. En raison de la prescription, il avait échappé à sa condamnation par défaut, prononcée en 1986. Rendu en 2004, le verdict qui constatait la prescription refusait de lui accorder la restitution des fonds confisqués. 

Dans son arrêt, le Tribunal Fédéral constate que l'ex-baron de la drogue aurait dû recourir contre le verdict de 2004 s'il avait voulu obtenir la restitution de l'argent. Il ne pouvait le faire huit ans plus tard. 

Le Procureur général adjoint du canton de Vaud, Jean Trecani indique vendredi que la décision des juges met un terme à la procédure sur le plan pénal.

(source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Justice

Tag de “L’Origine du monde” de Gustave Courbet : l’organisatrice de l’action mise en examen…

La performeuse franco-luxembourgeoise Deborah de Robertis, qui avait revendiqué être à l’origine d’une action début mai au Centre Pompidou-Metz où cinq œuvres, dont le tableau "L’origine du monde" de Courbet, ont été taguées et une autre dérobée, a été mise en examen, a-t-on appris lundi 3 juin 2024 auprès du parquet de Metz.

Éclatements de pneus Goodyear : de nombreuses données informatiques saisies lors des perquisitions

"De nombreuses données informatiques" ont été saisies lors de perquisitions menées chez le géant américain du pneumatique Goodyear, "qui vont pouvoir être exploitées par les enquêteurs", a déclaré jeudi 16 mai 2024 le procureur de la République de Besançon, après l'éclatement de pneus de camions à l'origine d'accidents mortels.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 12.6
partiellement nuageux
le 23/06 à 0h00
Vent
1.5 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
96 %