Suspension du pass vaccinal et fin des masques, sauf dans les transports, dès le 14 mars

Publié le 03/03/2022 - 14:02
Mis à jour le 03/03/2022 - 16:59

Le Premier ministre français a annoncé au journal télévisé de TF1 ce jeudi 3 mars 2022, la fin de l’obligation du port du masque, à l’exception des transports, et la "suspension" du pass vaccinal à compter du 14 mars.

La vague hivernale de covid-19 est en déclin depuis plusieurs semaines. En moyenne sur sept jours, le nombre de nouveaux cas de contamination s’établissait mercredi soir à 53 152 contre plus de 70 000 il y a une semaine. La pression se réduit aussi à l’hôpital, où 2 329 personnes sont en soins critiques.

"La situation s’améliore grâce à nos efforts collectifs, grâce aux mesures que nous avons prises (..), les conditions sont réunies pour une nouvelle phase d’allégement des mesures", a indiqué Jean Castex jeudi 3 mars sur TF1.

Exception dans les établissements médicaux

Le gouvernement avait jusqu’ici évoqué un passage sous le seuil des 1.500 malades en soins critiques d’ici mi-mars parmi les critères pour lever tout ou partie du pass vaccinal, en vigueur depuis le 24 janvier. Il semble qu’il anticipe un peu puisque l’application du pass vaccinal sera donc suspendue à partir du 14 mars.

"Deuxième mesure, à la même date : fin du port du masque obligatoire dans tous les lieux où il est encore (en vigueur), c'est-à-dire plutôt à l'intérieur", a-t-il ajouté.

Le masque restera en vigueur dans les établissements médicaux, comme les hôpitaux et les maisons de retraite, de même que l’obligation vaccinale qui s’applique aux soignants, a précisé Jean Castex.

À la même date, il a annoncé la fin du port du masque obligatoire dans tous les lieux où il est encore appliqué. Une mesure restera toujours en vigueur. "Le port du masque restera obligatoire dans les transports collectifs de voyageurs compte tenu de la promiscuité", a-t-il dit.

"Les conditions sont réunies pour une nouvelle phase d'allègement des mesures. Je vous annonce qu'à partir du lundi 14 mars, nous allons suspendre l'application du pass vaccinal partout où il s'applique", a déclaré le chef du gouvernement.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Covid-19 : baisse des contaminations et des hospitalisations en Franche-Comté

DERNIERS CHIFFRES • Selon les chiffres officiels de Santé publique France arrêtés le 28 avril, le nombre de contaminations à la Covid-19 continue légèrement de baisser, mais il reste très élevé et dépasse encore le seul d’alerte. En Bourgogne Franche-Comté, le nombre de hospitalisations et de réanimations a légèrement augmenté en une semaine : 1.125 personnes hospitalisées, 71 en réanimation.

Covid-19 : les hospitalisations et réanimations en légère hausse en Bourgogne Franche-Comté

DERNIERS CHIFFRES • Selon les chiffres officiels de Santé publique France arrêtés le 28 avril, le nombre de contaminations à la Covid-19 continue légèrement de baisser, mais il reste très élevé et dépasse encore le seul d’alerte. En Bourgogne Franche-Comté, le nombre de hospitalisations et de réanimations a légèrement augmenté en une semaine : 1.125 personnes hospitalisées, 71 en réanimation.

Covid-19 + grippe : un impact sur les hôpitaux de la région

Les derniers chiffres • En Bourgogne-Franche-Comté, la progression de l’épidémie s’est ralentie ces derniers jours, mais plus de 1.030 patients sont hospitalisés, c'est 50 de plus en une semaine. Le nombre de patients en soins critique n'augmente pas dans un contexte où la grippe saisonnière continue également d'impacter le système de santé régional.

Politique

Ndiaye à l’Education : J-P Chevènement met en garde contre « l’enterrement » du bilan Blanquer

Jean-Pierre Chevènement, 83 ans, ancien ministre de l'Education nationale et soutien d'Emmanuel Macron à la présidentielle, a mis en garde lundi contre "l'enterrement de la politique mise en oeuvre par Jean-Michel Blanquer depuis cinq ans" après la nomination de Pap Ndiaye à la tête du ministère de la rue de Grenelle.

Législatives 2022 : découvrez les candidats du Doubs de la Nouvelle Union populaire écologique et sociale

Suite aux résultats de Jean-Luc Mélenchon, candidat des Insoumis à l’élection présidentielle, les différents partis de Gauche (LFI, EELV, PCF et PS) ont décidé de s’unir et de présenter un programme commun pour les élections législatives des 12 et 19 juin prochains. Voici les candidats choisis dans le Doubs pour représenter la NUPES (Nouvelle Union populaire écologiste et sociale).
Offre d'emploi

Foire Comtoise 2022

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.33
nuageux
le 24/05 à 12h00
Vent
3.72 m/s
Pression
1012 hPa
Humidité
29 %

Sondage