Terrorisme : un Dolois mis en examen

Publié le 22/09/2016 - 10:36
Mis à jour le 22/09/2016 - 10:36

Deux hommes, soupçonnés de liens avec le jihadiste français du groupe Etat islamique (EI) Rachid Kassim, ont été mis en examen et écroués, a indiqué mercredi le parquet de Paris. Le Dolois qui était sous l’effet d’un contrôle judiciaire a été interpellé ce vendredi 16 septembre 2016 en début de matinée dans le quartier des Mesnils-Pasteur.

Illustration © Alexane Alfaro
Illustration © Alexane Alfaro

Ces deux Français, âgés de 30 et 39 ans, ont été mis en examen pour "association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste", a précisé le parquet. Arrêtés vendredi à Dole (Jura) et Roanne (Loire), ils fréquentaient Rachid Kassim avant le départ de ce dernier en zone irako-syrienne, signalé en mai 2015. 

Les enquêteurs soupçonnent le Dolois d'avoir été, encore récemment, en contact avec Kassim via la messagerie cryptée Telegram et "se demandent s'il a pu être réceptif à certains des appels au meurtre" lancé par le jihadiste, a détaillé une source proche de l'enquête. Dans le quartier des Mesnils Pateur, les habitants sont pour certains interloqués, regrettant l'amalgame pouvant être fait avec l'islam.

Concernant le suspect de 39 ans, originaire de Roanne comme Kassim, "il a une aura importante et on cherche à savoir s'il a pu jouer un rôle dans la radicalisation de Kassim", a-t-elle ajouté. Ce dernier, considéré actuellement comme l'un des propagandistes francophones les plus dangereux de l'EI, est soupçonné de téléguider via internet des attentats en France depuis la zone irako-syrienne.

Info + 

  • Selon les enquêteurs, Kassim, 29 ans, a inspiré, plus ou moins directement, les attaques de Magnanville (Yvelines), où Larossi Abballa a tué un policier et sa compagne le 13 juin, et de Saint-Étienne-du-Rouvray (Seine-Maritime), où Adel Kermiche et Abdel Malik Petitjean ont tué un prêtre dans une église le 26 juillet.
  • Il aurait également piloté les projets d'attentats du commando de femmes, arrêté le 8 septembre après la découverte d'une voiture chargée de bonbonnes de gaz en plein cœur de Paris. Au moins trois adolescents de 15 ans ont été écroués ces derniers jours, soupçonnés de vouloir commettre une action violente inspirée par les appels au meurtre de Rachid Kassim.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Justice

Tag de “L’Origine du monde” de Gustave Courbet : l’organisatrice de l’action mise en examen…

La performeuse franco-luxembourgeoise Deborah de Robertis, qui avait revendiqué être à l’origine d’une action début mai au Centre Pompidou-Metz où cinq œuvres, dont le tableau "L’origine du monde" de Courbet, ont été taguées et une autre dérobée, a été mise en examen, a-t-on appris lundi 3 juin 2024 auprès du parquet de Metz.

Éclatements de pneus Goodyear : de nombreuses données informatiques saisies lors des perquisitions

"De nombreuses données informatiques" ont été saisies lors de perquisitions menées chez le géant américain du pneumatique Goodyear, "qui vont pouvoir être exploitées par les enquêteurs", a déclaré jeudi 16 mai 2024 le procureur de la République de Besançon, après l'éclatement de pneus de camions à l'origine d'accidents mortels.

Journée prison morte : mobilisation des agents pénitentiaires après l’attaque mortelle d’un convoi

L’intersyndicale appelle ce mercredi 15 mai à un blocage national après l’attaque d’un convoi pénitentiaire hier dans l’Eure dans laquelle deux agents sont morts et trois autres ont été gravement blessés. Une minute de silence sera également observée à 11h. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 12.55
forte pluie
le 15/06 à 3h00
Vent
5.03 m/s
Pression
1011 hPa
Humidité
95 %