TGV Rhin-Rhône : Marie-Guite Dufay reste partiellement optimiste

Publié le 12/07/2012 - 07:56
Mis à jour le 18/04/2019 - 09:46

La présidente de la Région réagit aux propos pessimistes du ministre délégué au Budget sur l’avenir de la grande vitesse à défaut de financement. Marie-Guite Dufay se veut rassurante quant à la deuxième tranche de la branche-est, les deux bouts qui restent à construire vers Dijon et vers Mulhouse, mais se garde bien d’évoquer le sort des branches sud et ouest qui font pourtant partie intégrante du projet de la LGV Rhin-Rhône.

« Les propos de Jérôme Cahuzac, ministre délégué au Budget, qui s’interroge sur la poursuite de l’ambitieux programme de construction de lignes ferroviaires à grande vitesse qu’avait annoncé le précédent gouvernement, ne devraient pas remettre en cause la poursuite de la réalisation du TGV Rhin-Rhône », estime Marie-Guite Dufay, également présidente de l’Association Trans-Europe TGV Rhin-Rhône Méditerranée.

« Le projet TGV Rhin-Rhône s’inscrit dans un schéma européen de liaison rapide entre l’Allemagne au Nord et l’Espagne au sud. Le premier tronçon a été ouvert au trafic en décembre 2011, et les études sont achevées pour la réalisation de deux tronçons complémentaires aux deux extrémités de cette première tranche », poursuit-elle dans un communiqué.

Le 18 janvier 2012, conformément à la déclaration solennelle du président Sarkozy, un protocole d’intention pour la réalisation et le financement de la seconde phase de la branche-est de la LGV Rhin-Rhône avait été signé au ministère des Transports par l’ensemble des financeurs de la première phase, dont l’Etat et RFF. Ce protocole prévoit le bouclage du plan de financement au premier semestre 2013, pour un démarrage des travaux au plus tard en 2014.

« Je suivrai avec une attention toute particulière les travaux de la commission mise en place par Frédéric Cuvillier, ministre délégué aux Transports, pour hiérarchiser les projets », conclut Marie-Guite Dufay, qui demande à être entendue par cette commission.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

LGV Rhin Rhone

Le Sénat vote en faveur de l’achèvement de la branche Est de la LGV Rhin-Rhône

Marie-Guite Dufay peut avoir le sourire. Après de nombreux atermoiements, le dossier de la seconde phase de la branche-est reprend des couleurs sous l’impulsion des sénateurs Jean-François Longeot (Doubs) et Jérôme Durain (Saône-et-Loire). Un vote favorable qui « rectifie » selon la présidente de l’association Trans Europe TGV Rhin-Rhône-Méditerranée les conclusions du rapport du Conseil d’orientation des infrastructures.

Jugé “non prioritaire”, la suite du chantier de la LGV Rhin-Rhône est repoussée après 2038…

Philippe Duron, chargé du rapport du Conseil d’orientation des infrastructures, a annoncé jeudi 1er février 2018 que la deuxième phase de la LGV Rhin-Rhône sera repoussée après 2038, soit dans plus de 20 ans. Il est jugé « non-prioritaire » selon un rapport  remis à la ministre des Transports. 

TGV Rhin-Rhône : Marie-Guite Dufay lance un livre blanc pour “poursuivre la dynamique” dans l’Est

Marie-Guite Dufay, présidente de l’Association Trans Europe TGV Rhin-Rhône-Méditerranée et présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté, a lancé un livre blanc appelant à mettre en œuvre des actions collectives pour poursuivre la dynamique du TGV Rhin-Rhône mercredi 11 octobre 2017. 

Branche Est de la LGV Rhin-Rhône : MG Dufay relance l’État sur le financement de la deuxième phase

Suite aux études d’optimisation restituées à Dijon ce jeudi 16 mars 2017, la président de Bourgogne Franche-Comté et présidente de l’association Trans Europe TGV Rhin-Rhône-Méditerranée explique que des économies de l’ordre de 100 millions son réalisables sur la section Belfort-Mulhouse de la  2e phase de la branche Est de la LGV Rhin-Rhône.

La LGV Rhin Rhône et la ligne Belfort Delle enfin connectée

Les deux premiers tabliers d’un nouveau pont ferroviaire de 80 mètres ont été mis en place dans la nuit du 16 au 17 août 2016 au-dessus de quatre oies en gare de Belfort Montbéliard TGV. Avec cette opération « La connexion de la ligne Belfort-Delle à la Ligne à grande vitesse Rhin-Rhône devient réalité » se réjouit la SNCF.

SNCF : quatre tunnels entre Besançon et Belfort en travaux pour mieux accueillir la LGV Rhin-Rhône

La SNCF entreprend des travaux de mise en gabarit des tunnels ferroviaires entre Besançon et Belfort jusqu’en octobre 2016. L’objectif est de disposer d’un itinéraire de délestage pour les TGV duplex circulant sur la Ligne à Grande Vitesse (LGV) Rhin-Rhône en les détournant sur le réseau ferré classique entre Besançon et Belfort. 

Et l’on reparle de la 2e phase de la branche Est de la LGV Rhin-Rhône…

Après l’annonce en juillet  de l’avenir incertain de l’exploitation de la LGV Rhin-Rhône et des freins liés à la poursuite du projet, l’association « Trans Europe TGV Rhin-Rhône-Méditerranée » a adopté à Dijon le 13 avril 2015 une résolution demandant l’engagement de la 2e phase de la branche Est de la LGV Rhin-Rhône

LGV Rhin-Rhône : L’équilibre économique des TGV n’est atteint sur aucune des deux routes

Trois ans après le lancement de la nouvelle ligne à grande vitesse Rhin-Rhône, la SNCF a publié un premier bilan ce mardi 10 février 2015. 30 millions de billets auraient été vendus. La SNCF indique également que la gare Besançon Franche-Comté TGV est « particulièrement dynamique » avec « plus de 700.000 clients par an » tandis qu’environ 1,1 million de voyageurs étaient attendus par an. 

Politique

Hommage aux Manouchian à Besançon : une ”instrumentalisation” du Parti communiste selon Besançon maintenant

Une cérémonie en hommage aux résistants du groupe Manouchian s’est tenue place du 8 Septembre à Besançon, organisée par le Parti communiste français et la Ville de Besançon. Pour Ludovic Fagaut (LR), chef du groupe Besançon maintenant au conseil municipal, parle d’une ”instrumentalisation à des fins partisanes”.

À Besançon, une centaine de personnes rassemblées en hommage au groupe Manouchian

Alors que le couple de résistants communistes, Missak et Mélinée Manouchian étaient panthéonisés lors d’une cérémonie d’hommage national à Paris mercredi 21 février, en même temps à Besançon, une cérémonie s’est  tenue place du 8 Septembre en présence d’une centaine de personnes.

Visas, pesticides, simplification : Gabriel Attal donne des gages aux agriculteurs avant le Salon

Un mois après le début d'un mouvement d'exaspération des paysans, Gabriel Attal a placé mercredi 21 février 2024 l'agriculture "au rang des intérêts fondamentaux" du pays, récapitulant les engagements déjà pris par le gouvernement et annonçant quelques nouvelles mesures sur les saisonniers étrangers, les pesticides et la rémunération.

Reçus à l’Elysée, FNSEA et JA attendent des “décisions claires” avant le Salon de l’agriculture

Les dirigeants des deux syndicats agricoles majoritaires, la FNSEA et les Jeunes agriculteurs (JA), ont dit attendre des "décisions claires" d'Emmanuel Macron qui les reçoit mardi 20 février 2024 dans l'après-midi à l'Elysée, à quatre jours de l'ouverture du Salon de l'agriculture à Paris.

Agriculteur : ”Le toilettage normatif ne signifie pas l’abandon de toute ambition en matière environnementale” selon le sénateur Rietmann

À l’occasion d’un débat sur l’avenir du modèle agricole français le 13 février 2024, Olivier Rietmann, sénateur LR de la Haute-Saône, a défendu une revendication nouvelle exprimée par les agriculteurs lors du récent mouvement de protestation : l’impératif de simplification administrative.

Magazine municipal de Besançon : une “propagande politique” selon L. Croizier et L. Fagaut

Suite à la parution de l’édition février/mars 2024 du magazine municipal Besançon votre ville, les élus du groupe Ensemble bisontins (Renaissance-Modem-Horizon) et du groupe LR Besançon maintenant ont exprimé leur stupéfaction, mercredi 14 février 2024, en dénonçant “le détournement du magazine de la ville à des fins de propagande politique”. Le dossier porte, ce mois-ci, sur le positionnement de la maire de Besançon, Anne Vignot, au sujet de la loi immigration. Une entrevue qui n’a pas laissé les groupe d’élus sans voix.

Pour la première fois, des Rencontres régionales du patrimoine en Bourgogne Franche-Comté

Jeudi 15 février 2024, la Région Bourgogne-Franche-Comté organise à la Cité internationale de la gastronomie et du vin, à Dijon, les premières Rencontres régionales du patrimoine, en présence de Marie- Guite Dufay, présidente de la Région, et de Nathalie Leblanc, vice-présidente à la culture et au patrimoine.

Élections européennes : plusieurs partis politiques se réunissent pour sensibiliser les jeunes à Besançon

Les élection européennes sont délaissées par bon nombre de citoyennes et de citoyens en France et à travers l’union. C’est pourquoi sept partis de gauche se réuniront pour sensibiliser les jeunes électeurs à ce temps démocratique jeudi 15 février 2024 à la faculté des lettres, rue Mégevand à Besançon.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 10.89
légère pluie
le 22/02 à 12h00
Vent
9.21 m/s
Pression
1000 hPa
Humidité
84 %