Trois Gilets jaunes en garde à vue à Besançon pour délit d’attroupement

Publié le 28/12/2018 - 18:47
Mis à jour le 29/12/2018 - 09:04

Ces 27 et 28 décembre 2018, trois personnes ont été placées quelques heures en garde à vue suite à la dernière manifestation durant laquelle, des heurts se sont produits avec la police. Elle souhaite rappeler "l'importance des sommations" à la veille de la manifestation de samedi...  

PUBLICITÉ

Après les jets de projectiles, la manifestation devient « un trouble à l’ordre public. Des sommations sont ensuite effectuées afin de disperser la foule qui est maintenant un attroupement », explique la police.

Et d’ajouter : « Nous (ndlr : La police) souhaitons rappeler l’importance des sommations qui sont répétées deux fois avant l’acte de dispersion. Elles peuvent d’ailleurs être accompagnées d’une fusée éclairante des gendarmes mobiles ».

Un recours « à la force» et au «gaz lacrymogène» peut ensuite être « utilisé par les forces de l’ordre pour disperser l’attroupement ». Et de conclure : « nous n’utilisons pas le gaz lacrymogène par pur plaisir ».

Le dossier des trois personnes interpellées a été transmis au parquet de Besançon pour étude.

Info +

  • Le délit d’attroupement est passible d’une peine maximale allant jusqu’à un an d’emprisonnement.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

gilets jaunes

Acte 28 des gilets jaunes à Besançon : des perturbations sur le réseau Ginko  samedi 25 mai

Acte 28 des gilets jaunes à Besançon : des perturbations sur le réseau Ginko samedi 25 mai

Une semaine après la manifestation "pluvieuse" des Gilets Jaunes qui avait rassemblé 800 manifestants pour les six mois du mouvement, un nouveau rassemblement est organisé ce samedi 25 mai 2019 à partir de 14h place de la Révolution. La circulation des Bus et des tramways sera à nouveau perturbée dans l'après-midi, notamment au centre-ville.

Gilets Jaunes : 800 manifestants à Besançon, des tensions à Chalezeule et huit interpellations

Gilets Jaunes : 800 manifestants à Besançon, des tensions à Chalezeule et huit interpellations

Pour célébrer les six mois du mouvement, les Gilets Jaunes étaient plus nombreux dans les rues de Besançon en comparaison aux deux actes précédents qui avaient rassemblés 300 et 400 manifestants. Une des têtes de figures du mouvement avait appelé à un rassemblement national samedi 18 mai 2019. Au plus fort de la mobilisation Ils étaient 800 selon les autorités et largement plus d'un millier selon les gilets jaunes pour cet acte 27. A Chalezeule, les manifestants sont été dispersé par les gaz lacrymogènes et par la pluie. Le barbecue géant prévu près du rond point du bowling  n'a pas eu lieu.

Acte 26 des Gilets Jaunes: 400 manifestants à Besançon ce samedi selon la Préfecture

Acte 26 des Gilets Jaunes: 400 manifestants à Besançon ce samedi selon la Préfecture

Mise à jour • Déclin ou sursaut ? A bientôt six mois de mobilisation, les "gilets jaunes" ont appelé à manifester pour la 26e fois ce samedi 11 mai 2019 avec des points de ralliement "nationaux" à Lyon et Nantes, où les autorités redoutent la présence de casseurs. À Besançon, la manifestation est parti à 14h00 de la Place de la Révolution. A 16h30, le cortège rejoignait la Préfecture.  

Des médecins de Besançon pour la fin du fichage des gilets jaunes blessés

Des médecins de Besançon pour la fin du fichage des gilets jaunes blessés

Plus de cent médecins de France ont appelé ce mercredi 8 mai 2019 à l’arrêt des fichages des gilets jaunes aux urgences. Dont Thinès Laurent, neurochirurgien et professeur à Besançon, et Philippe Humbert, dermatologue. Ils répondent par une « désobéissance éthique » et demandent l’ouverture d’une enquête parlementaire…

Dans la catégorie

Empoisonnements à Besançon : une ex-collègue soupçonne l’anesthésiste, la  défense réfute

Empoisonnements à Besançon : une ex-collègue soupçonne l’anesthésiste, la défense réfute

Une ex-collègue de Frédéric Péchier, l'anesthésiste de Besançon mis en examen pour 24 empoisonnements présumés, le soupçonne d'avoir voulu l'empoisonner lors d'une opération, ce que réfute catégoriquement la défense, a-t-on appris ce vendredi 24 mai 2019 auprès des avocats des deux parties.

Enfants noyés à Chalon-sur-Saône : leur belle-mère mise en examen pour « homicides involontaires »

Enfants noyés à Chalon-sur-Saône : leur belle-mère mise en examen pour « homicides involontaires »

La belle-mère de trois frères et soeur, qui s'étaient noyés l'été dernier dans un lac de Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire), a été mise en examen pour "homicides involontaires", a-t-on appris ce jeudi 23 mai 2019 auprès du parquet, confirmant une information du Journal de Saône-et-Loire.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.74
légère pluie
le 24/05 à 18h00
Vent
4.13 m/s
Pression
1013.28 hPa
Humidité
83 %

Sondage