Trois Gilets jaunes en garde à vue à Besançon pour délit d’attroupement

Publié le 28/12/2018 - 18:47
Mis à jour le 29/12/2018 - 09:04

Ces 27 et 28 décembre 2018, trois personnes ont été placées quelques heures en garde à vue suite à la dernière manifestation durant laquelle, des heurts se sont produits avec la police. Elle souhaite rappeler "l'importance des sommations" à la veille de la manifestation de samedi...  

PUBLICITÉ

Après les jets de projectiles, la manifestation devient « un trouble à l’ordre public. Des sommations sont ensuite effectuées afin de disperser la foule qui est maintenant un attroupement », explique la police.

Et d’ajouter : « Nous (ndlr : La police) souhaitons rappeler l’importance des sommations qui sont répétées deux fois avant l’acte de dispersion. Elles peuvent d’ailleurs être accompagnées d’une fusée éclairante des gendarmes mobiles ».

Un recours « à la force» et au «gaz lacrymogène» peut ensuite être « utilisé par les forces de l’ordre pour disperser l’attroupement ». Et de conclure : « nous n’utilisons pas le gaz lacrymogène par pur plaisir ».

Le dossier des trois personnes interpellées a été transmis au parquet de Besançon pour étude.

Info +

  • Le délit d’attroupement est passible d’une peine maximale allant jusqu’à un an d’emprisonnement.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

gilets jaunes

Visite de Christophe Castaner à Besançon : des Gilets Jaunes mis à l’écart s’insurgent

Le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, s'est rendu ce 13 mars 2019 à Besançon dans le cadre du programme des quartiers de reconquête républicaine (QRR) avec l'inauguration du commissariat de secteur de Planoise. N'ayant pas pu approcher le ministre, un groupe de Gilets Jaunes se dit "réprimé".

Manifestation des Gilets Jaunes : les commerçants impactés peuvent demander des baisses d’impôts

Bruno Le Maire, ministre de l’Économie et des Finances, a reçu ce 7 mars 2019 les élus de l’association France Urbaine et de l’Association des maires de France (AMF). Il leur a présenté le plan d’action du Gouvernement annoncé le 13 février dernier en soutien aux collectivités locales et aux commerçants impactés par le mouvement des Gilets Jaunes. La perte des ventes pourra être déduite fiscalement (au niveau des impôts).

Le syndicat Force Ouvrière s’insurge contre la « pression » subie par Frédéric Vuillaume, son secrétaire général

Le syndicat Force Ouvrière du conseil régional Franche-Comté Bourgogne tient à apporter son soutien ce 5 mars 2019 à Frédéric Vuillaume, Gilet jaune et secrétaire général du syndicat FO. Ce dernier a été à plusieurs reprises mis en garde à vue et devrait être prochainement entendu par le tribunal correctionnel suite aux manifestations des Gilets jaunes à Besançon.

600 manifestants « toujours là » pour l’acte XVI des Gilets Jaunes à Besançon

Environ 600 gilets jaunes se sont rassemblés place de la Révolution à Besançon ce samedi 2 mars pour le seizième acte des Gilets jaunes. Le rassemblement s'est terminé à proximité de la préfecture du Doubs où quelques heurts ont éclaté. Sept individus venus en découdre avec les forces de l'ordre ont été interpellés.

Acte 16 des « Gilets Jaunes » : entre mobilisation aux stations-service de Pontarlier, manifestation à Besançon et Grand Débat

Les "Gilets jaunes" manifestent samedi 2 mars 2018 en France pour un acte 16 présenté comme un prélude à un "gros mois" de mobilisation le 9 et surtout le 16 mars afin de marquer la fin du Grand débat et les quatre mois du mouvement social. A Pontarlier, les gilets jaunes vont se mobiliser aux abords des stations-service de 11h à 16h. A Besançon une nouvelle marche est organisée à 14h au départ de la place de la révolution alors que des débats sont organisés par le conseil citoyen du quartier Besançon Planoise et par l'association pour le droit de mourir dans la dignité.

Perquisition au domicile du Gilet Jaune Frédéric Vuillaume

Mise à jour à 19h05 • Alors qu'il était venu au commissariat accompagné d'une trentaine de Gilet Jaune ce mercredi, Frédéric Vuillaume était sorti de garde à vue vers midi. Les policiers ont procédé à une perquisition à son domicile ce jeudi 28 février 2019 à 6h30. A nouveau placé en garde à vue, il a été libéré ce jeudi. Une vingtaine de manifestants s'est regroupée devant le commissariat de Besançon afin de le soutenir. Il pourrait être à nouveau convoqué en vue "d'une présentation au tribunal", nous précise-t-on.

Gilets Jaunes : « Le ras-le-bol fiscal doit être entendu » (Pierre Moscovici)

Le mouvement social des Gilets Jaunes, qui a rassemblé 46.600 manifestants en France samedi pour son acte 15, traduit notamment un "ras-le-bol fiscal qui doit être entendu", a estimé dimanche le commissaire européen aux Affaires économiques Pierre Moscovici, dans une émission d'Europe 1, CNews et Les Echos.

Dans la catégorie

Randall Schwerdorffer, l’avocat de Jonathann Daval convoqué au tribunal lundi

L'avocat de Jonathann Daval, Me Randall Schwerdorffer, doit comparaître lundi devant le tribunal correctionnel de Lons-le-Saunier (Jura), alors qu'il est poursuivi pour violation du secret professionnel en marge d'une audition de son client, Jonathann Daval, soupçonné d'avoir tué sa femme Alexia, selon un mandement de citation.

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 1.64
ciel dégagé
le 23/03 à 3h00
Vent
1.32 m/s
Pression
1029.88 hPa
Humidité
78 %

Sondage