Trois hommes suspectés de l'assassinat d'un jeune en Haute-Saône

Publié le 20/08/2021 - 17:14
Mis à jour le 20/08/2021 - 17:14

Trois hommes suspectés d’avoir participé à l’assassinat d’un jeune de 19 ans mercredi en Haute-Saône, pour un motif crapuleux, sont présentés ce vendredi 20 août 2021 au parquet de Besançon en vue de leur mise en examen, a-t-on appris de source judiciaire.

Palais de justice Besançon © D poirier
Palais de justice Besançon © D poirier

Le compagnon de la victime, un homme de 33 ans domicilié dans le Doubs, et deux autres suspects résidant dans la région, âgés de 18 et 23 ans, "ont reconnu leur implication dans l'assassinat" du jeune homme, tout en se rejetant la responsabilité des faits, a déclaré à l'AFP le substitut du procureur de Vesoul, Stéphane Clément. Celui-ci s'est dessaisi de l'affaire au profit du pôle criminel du tribunal de Besançon."Le mobile est crapuleux", leur intention étant de dérober de l'argent à ce jeune homme originaire de Tours, a-t-il précisé. 

Les investigations se poursuivent pour comprendre l'implication de chacun et établir lequel d'entre eux a porté les coups de couteau qui ont entraîné la mort. Seul le plus jeune des suspects a des antécédents judiciaires.

L'enquête avait initialement été ouverte pour "homicide volontaire". Mais l'information judiciaire du parquet de Besançon porte finalement sur un "assassinat", car il estime que le crime a été prémédité. Il requerra la mise en examen et le placement en détention provisoire des suspects.

La victime a été retrouvée par les gendarmes mercredi vers 21H00 dans un étang de Plancher-Bas, petite commune située dans l'est du département de la Haute-Saône. Son corps était lardé de plusieurs dizaines de coups de couteau au niveau du cou.

Les trois hommes avaient été rapidement placés en garde à vue et entendus par les enquêteurs de la section de recherches de la gendarmerie de Besançon, en charge de l'enquête. L'hypothèse d'une agression homophobe, un temps étudiée, a été écartée par les enquêteurs. 

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Justice

Tag de “L’Origine du monde” de Gustave Courbet : l’organisatrice de l’action mise en examen…

La performeuse franco-luxembourgeoise Deborah de Robertis, qui avait revendiqué être à l’origine d’une action début mai au Centre Pompidou-Metz où cinq œuvres, dont le tableau "L’origine du monde" de Courbet, ont été taguées et une autre dérobée, a été mise en examen, a-t-on appris lundi 3 juin 2024 auprès du parquet de Metz.

Éclatements de pneus Goodyear : de nombreuses données informatiques saisies lors des perquisitions

"De nombreuses données informatiques" ont été saisies lors de perquisitions menées chez le géant américain du pneumatique Goodyear, "qui vont pouvoir être exploitées par les enquêteurs", a déclaré jeudi 16 mai 2024 le procureur de la République de Besançon, après l'éclatement de pneus de camions à l'origine d'accidents mortels.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 20.57
légère pluie
le 18/06 à 21h00
Vent
1.34 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
80 %