JL Fousseret : " Nous arrivons à la fin d’un cycle sociétal, économique et politique…"

Publié le 10/11/2016 - 10:50
Mis à jour le 12/04/2019 - 11:48

Pour Jean-Louis Fiousseret, maire de Besançon et président du Grand Besançon, le choix du peuple américain fait écho « à l’autisme du système politique classique« 

 ©
©

Trump président

"Il faut avant tout respecter le choix souverain du peuple américain qui exprime une souffrance et une lassitude de l’autisme du système politique classique. Cela déjoue les analyses, les sondages qui ont une approche traditionnelle des nouveaux rapports de forces politiques en pleine mutation. Ce décalage s’exprime aujourd’hui. Tout est désormais possible, qu’on le veuille ou non, qu’on l’accepte ou non. Avec le danger du désespoir, à savoir l’émergence de l’improbable avec les populismes et les extrémismes. 

Cela confirme, aux USA, comme en Europe avec le Brexit par exemple, que nous vivons dans un monde en pleine mutation car nous arrivons à la fin d’un cycle sociétal, économique et politique. S’agissant de la France, le système actuel de l’organisation politique ne correspond plus non plus aux aspirations de nos compatriotes. 

Nous sommes là en état d’urgence : celui de la nécessité d’appréhender cette nouvelle donne et arrêter avec les postures, les discours habituels, trop entendus lors des soirées électorales après avoir vécu des alertes lancés par les électeurs – et ceux qui se détournement de la vie démocratique.

L’heure est à la prise de conscience et à la mobilisation réelle pour redonner force et vigueur à nos valeurs républicaines, en la confiance collective en l’avenir et offrir la possibilité d’un nouvel enthousiasme positif. Cela peut se produire, plutôt que de subir le vote « contre » comme aux USA, en offrant la chance à une nouvelle génération d’hommes et de femmes connectés au réel et prêts à affronter sans ambiguïté, sans calcul, les populistes et les extrémistes. Nous passerons ainsi de la désillusion à l’espoir d’une société nouvelle plus juste et fraternelle, correspondant aux attentes de l’ensemble des Français".

Jean-Louis Fousseret
Maire de Besançon –président du Grand Besançon  

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

donald trump

A. Joyandet : " L’élection de Donald Trump rappelle que les élus doivent toujours être à l’écoute… "

Le sénateur (LR) de Haute-Saône réagit à l’élection de Donald Trump aux États-Unis. Selon lui, la défense des intérêts français et européens supposera un leadership fort durant les années à venir, que seul Nicolas Sarkozy peut incarner. Quand les élections américaines s’invitent dans la primaire de la droite et du centre… 

Trumpeuse Election…

Vous l’avez noté, beaucoup expriment leur « sidération » après le résultat de l’élection présidentielle américaine. D’autres, très discrètement prudents lorsque les sondages prédisaient la victoire Démocrate, laissent, depuis la victoire de Trump, exploser leur joie et exposent leurs appétits.

B. Romagnan : " Je ne pense pas que ce vote signifie que la majorité des Américains endossent les propos de Donald Trump "

Pour la député du Doubs (PS) Barbara Romagnan, l’élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis pose la question de la capacité de la société  à construire « un modèle de développement et de vie commune, qui donne envie et permette de répondre aux défis des inégalités sociales.« 

Politique

Violences faites aux femmes : depuis Dijon, Emmanuel Macron appelle à ne pas " relâcher l’effort "

Le président de la République, qui a rencontré vendredi 25 novembre à Dijon des victimes, a appelé à ne "pas relâcher l'effort" dans la lutte contre les violences faites aux femmes, estimant qu'il fallait améliorer formation et prévention malgré d'importants "progrès collectifs".

Départ de Vallourec de la Côte-d’Or : Marie-Guite Dufay déplore " un gâchis humain et industriel "

La direction de l’entreprise Vallourec Umbilicals a annoncé, ce jeudi 23 novembre 2022, la fermeture du site de Venarey-les-Laumes, en Côte-d’Or. Plus de cinquante emplois sont ainsi menacés. La présidente de Région Marie-Guite Dufay déplore "un gâchis humain et industriel".

Olivier Rietmann, sénateur de la Haute-Saône, obtient l’exonération de malus écologique pour les véhicules de pompiers

Dans la nuit du samedi 19 au dimanche 20 novembre 2022, à l’occasion de l’examen du projet de loi de finance pour 2023, Olivier Rietmann, sénateur de la Haute-Saône, a obtenu l’adoption de son amendement visant à exonérer de malus écologique les véhicules affectés aux besoins de la protection civile et des services de lutte contre les incendies.

AP-OTAN à Madrid : Cédric Perrin, sénateur du Territoire de Belfort, élu président de la DSCFC

À l’occasion de la session annuelle de l'Assemblée parlementaire de l’OTAN à Madrid, Cédric Perrin, sénateur du Territoire de Belfort, vice-président de la commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées a été élu président de la sous-commission sur l’avenir de la sécurité et des capacités de défense (DSCFC).

La Région Bourgogne Franche-Comté signe la Charte de la diversité

À l’occasion de la clôture du Forum "Emploi Diversité RH & RSE" qui s’est tenue à Besançon jeudi 17 novembre 2022, Laëtitia Martinez, vice-présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté en charge de l’enseignement supérieur, la recherche, l’égalité réelle et la laïcité a signé la Charte de la Diversité, en présence de Elise Moison, secrétaire générale de la Charte de la Diversité et d’une vingtaine d’entreprises nouvellement signataires de la charte.

Un nouveau commissariat à Planoise ? Anne Vignot y travaille depuis le début de son mandat

Alors que le député du Doubs et conseiller municipal Renaissance à Besançon Laurent Croizier a écrit au ministre de l’Intérieur pour la création d’un commissariat de police dans le quartier Planoise à Besançon pour remplacer l’actuel hôtel de police, la maire EELV Anne Vignot affirme dans un communiqué de ce samedi 19 novembre qu’elle y travaille depuis le début de son mandat avec les directeurs départementaux de la Sécurité publique.

France 2030 : un an après son lancement, quel bilan en Bourgogne-Franche-Comté ?

La Première ministre Elisabeth Borne a présidé, vendredi 18 novembre, le comité de suivi national France 2030. Aux côtés des ministres en charge du déploiement du plan, des représentants des écosystèmes, des réseaux des entreprises et de la recherche, des organisations syndicales et patronales et des opérateurs, la Première ministre a dressé un premier bilan de l’action de France 2030, un an après son lancement par le Président de la République le 12 octobre 2021, et détaillé les feuilles de route stratégiques.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 3.82
couvert
le 27/11 à 21h00
Vent
1.19 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
95 %