Un dermatologue bisontin met en garde contre certaines méthodes de détatouage 

Publié le 29/06/2022 - 08:00
Mis à jour le 17/08/2022 - 17:58

Le Dr Hervé Van Landuyt, dermatologue et attaché au CHU Minjoz et membre de l’ASFODER à Besançon, met en garde contre ce qu’il appelle la "destruction" des tatouages. Il signale que la pratique peut être dangereuse si elle n’est pas correctement effectuée. 

"Pour ‘’détruire’’ un tatouage avec des encres noires, il n’y a qu’une méthode fiable et sure,  les lasers Q-Switch. Ces lasers Q-Switch  (nanoseconde) et Pico. (picoseconde) sont les lasers les plus puissants du marché pour un détatouage sans cicatrice et définitif d’un tatouage avec des encres noires", informe le Dr Hervé Van Landuyt. 

Cependant, le dermatologue s’inquiète de voir des méthodes dites "plus naturelles" avec de "l’acide lactique" et des "photos de lampes flash" : "Nous constatons des accidents de plus en plus graves souvent irréversibles", prévient-il. 

Enfin, il rappelle que la "destruction des encres vertes et bleues est "plus difficile" et qu’il convient d’être "docteur en médecine pour pratiquer ce type d’acte par laser".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Cernés par le sucre ? Valentine Caput fait le point sur la présence du sucre dans les produits

Une toute récente étude de l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) de mars 2024, vient de livrer ses conclusions concernant l’utilisation de sucres ou de produits sucrants dans quelques 54.000 produits alimentaires transformés de consommation courante. Notre diététicienne bisontine, Valentine Caput, commente ces résultats pour le moins vertigineux...

Pour une “école promotrice de santé”, les académies de Bourgogne Franche-Comté et l’ARS signent une convention

Pour renforcer la coordination entre ARS et rectorats de la région académique, au service de la santé des élèves de Bourgogne-Franche-Comté, Nathalie Albert-Moretti, rectrice de la région académique et de l’académie de Besançon, Pierre N’Gahane, recteur de l’académie de Dijon, et Jean-Jacques Coiplet, directeur général de l’ARS, ont signé une convention de partenariat, ce lundi 15 avril, à Dijon, dans les locaux de l’Agence Régionale de Santé.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 9.22
légère pluie
le 23/04 à 15h00
Vent
4.85 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
50 %