Une maison qui compte....

Publié le 09/01/2013 - 18:17
Mis à jour le 09/01/2013 - 18:20

Ce mardi  8 janvier 2013, l'ordre des experts-comptables de Bourgogne Franche-Comté et la compagnie Régionale des Commissaires aux Comptes de Besançon ont inauguré à Ecole-Valentin la maison de la profession comptable et financière de Franche-Comté en présence de Christine Thin, présidente du Haut Conseil au Commissariat aux comptes. 

économie locale

PUBLICITÉ

« Un lieu d’information, de rencontre et de sensibilisation ». Sur 120 m², la maison de la profession comptable et financière de Franche-Comté réunit la Compagnie Régionale des Commissaires aux Comptes de Besançon et l’Ordre des experts-comptables de Franche-Comté. 

La première synergie concerne la formation. L’IRF (Institut régional de formations du centre de formation de la profession comptable) y dispensera une quarantaine de formations en 2013 à destination des professionnels du chiffre. Ce nouvel espace modulable, pensé par l’architecte François Xavier Cahn, se transforme tour à tour en salle de formation pour petits groupes, salle de conseil, etc. 

Des professions qui recrutent en Franche-Comté 

Laurent Fournier, président du Conseil régional de l’Ordre des experts-comptables Bourgogne Franche-Comté explique que si l’ordre a son siège à Dijon, il lui manquait une adresse physique en Franche-Comté. Il se réjouit aussi d’avoir un nouvel outil pour promouvoir la profession :  » On dénombre environ 245 experts-comptables dans la région qui emploient près de 1 700 collaborateurs et nous sommes un secteur d’activité qui recrute ! Les perspectives de carrière sont nombreuses. Ce n’est pas si courant dans la conjoncture actuelle. Le collaborateur de cabinet est aujourd’hui un homme de contacts et de rencontres, un homme dans son temps qui utilise les nouvelles technologies. À nous de valoriser notre profession« .

Experts-comptables et commissaires aux comptes…

Jean-Jacques Pichon, président de la Compagnie Régionale des Commissaires aux Comptes de Besançon depuis le 1er janvier, estime également que cette maison permet de donner plus de visibilité aux deux professions. « Dans cette nouvelle configuration, ce lieu de rencontre, d’information et de formation trouve une utilité renforcée. »

L’expert-comptable peut devenir commissaire aux comptes. Ce dernier, indépendant, joue un rôle de contrôle et de certification des comptes des sociétés. (en savoir plus  ici) . Lui-même est contrôlé par le haut conseil du commissariat aux comptes (H3C) qui était représenté mardi soir par sa présidente, Christine Thin : « Dans le contexte économique et financier actuel, le commissaire aux comptes joue un rôle essentiel. En toute indépendance, il fiabilise les données financières et sécurise l’ensemble du tissu économique.  Suite à plusieurs scandales financiers au début des années 2000, la France s’est dotée en 2003 d’une loi de sécurisation financière. Le modèle français est souvent cité en exemple.  Aujourd’hui, en parallèle d’une volonté d’harmonisation européenne, nous nous trouvons face à deux courants contradictoires : la volonté de renforcer la régulation et d’un autre, le besoin de souplesse et de simplification administrative. Il y a un équilibre à trouver« . 

La certification pour les collectivités locales ? 

Après avoir récemment élargi le champ d’action des commissaires aux comptes aux syndicats, comités d’entreprises, universités (loi d’autonomie de 2007), organisme de sécurité sociale (2006) ; les hôpitaux seront en 2014  dans l’obligation de certifier leurs comptes. Dans ce même souci de sécurisation, les collectivités locales pourraient elles aussi un jour y être amenées. Pour l’heure, cette démarche se fait sur la base du volontariat. Le gouvernement pourrait réserver cette certification, qui peut être coûteuse, aux collectivités locales les plus importantes… 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

GE à Belfort : une lettre ouverte à Emmanuel Macron

GE à Belfort : une lettre ouverte à Emmanuel Macron

Alors que plusieurs centaines de salariés de General Electric ont empêché lundi 17 juin 2019 à 9h  la tenue à Belfort de la première réunion d'information sur le plan social qui doit frapper de plein fouet le site. Un nouveau rendez-vous a été fixé au vendredi 21 juin, a indiqué un porte-parole du site.

Play Arena, ou comment associer séminaires, sport et team-building ?

Play Arena, ou comment associer séminaires, sport et team-building ?

publi-info • Le centre de sports indoor Play Arena propose une offre unique à Besançon : 3 terrains de football, 4 terrains de badminton et 2 courts de squash sur une surface de plus de 2 800 m2. C’est aussi un complexe aménagé pour l’accueil des séminaires d’entreprises et team building.

Peugeot Saveurs SNC, à Quingey, organise sa braderie du 21 au 23 juin

Peugeot Saveurs SNC, à Quingey, organise sa braderie du 21 au 23 juin

Publi-info • Peugeot Saveurs SNC conçoit et fabrique à Quingey nombre de produits qui prennent place sur nos tables, dont les célèbres moulins Peugeot et des accessoires dédiés à la dégustation du vin. Cette année, du 21 au 23 juin, la manufacture organise sa première grande braderie autour de ses fabrications.

290.000 habitants en situation de vulnérabilité énergétique pour se chauffer

290.000 habitants en situation de vulnérabilité énergétique pour se chauffer

En Bourgogne-Franche-Comté, un quart des personnes sont en situation de vulnérabilité énergétique selon l’Insee. Pour chauffer convenablement leurs logements, les habitants doivent y consacrer une part importante de leur revenu. Actuellement, la part des ménages vulnérables est plus forte en Bourgogne-Franche-Comté qu’au plan national.

Redressement judiciaire des meubles Parisot : une réunion bientôt organisée à Bercy

Redressement judiciaire des meubles Parisot : une réunion bientôt organisée à Bercy

Installé à  Saint-Loup-sur-Semouse en Haute-Saône, le fabricant de meubles en kit a été placé à sa demande en redressement judiciaire le 5 juin 2019 par le tribunal de commerce de Dijon. Huit élus ont décidé de se mobiliser. A leur initiative, une réunion se tiendra prochainement à Bercy.

Du bio et du frais à la case de Sophie

Du bio et du frais à la case de Sophie

Depuis le 2 mai 2019, un nouveau salon de thé a ouvert ses portes au marché couvert "Beaux Art" au centre-ville de Besançon. La case de Sophie, propose crêpes, galettes, tartes, salades et autres produits frais et issus de l’agriculture biologique.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 27.51
ciel dégagé
le 19/06 à 9h00
Vent
5.56 m/s
Pression
1011.87 hPa
Humidité
57 %

Sondage