Une nouvelle communauté professionnelle territoriale de santé en Haute-Saône

Publié le 25/12/2023 - 15:18
Mis à jour le 25/12/2023 - 09:27

Les professionnels de santé, l’ARS Bourgogne-Franche-Comté et la caisse primaire d’Assurance maladie ont lancé vendredi 22 décembre 2023, à Marnay, en Haute-Saône, la communauté professionnelle territoriale de santé (CPTS) Croisée comtoise.

 © Alexane Alfaro
© Alexane Alfaro

Plus de 52.000 habitants de 158 communes dans les départements de la Haute-Saône et du Doubs (communauté de communes du Val Marnaysien) : la communauté professionnelle territoriale de Santé Croisée comtoise, officialisée ce vendredi 22 décembre, à Marnay, fédère quelque 180 professionnels de santé (médecins généralistes, infirmiers, pharmaciens, masseurs-kinésithérapeutes, sages-femmes…), mais également un centre hospitalier, le GH70, et plusieurs structures médico-sociales.

Améliorer l'accès aux soins pour priorité

Parmi les priorités de cette organisation : l’amélioration de l’accès aux soins. La coordination de la CPTS accompagnera en particulier les patients sans médecin traitant pour trouver une solution avec eux dans le respect de leur libre choix.

Autre axe fort de l’engagement des membres de la communauté : des parcours pluri-professionnels autour du patient. La CPTS va ainsi proposer des actions dans le champ de la santé mentale ou concernant l’insuffisance cardiaque (équipe mobile pour dépistage et prévention à domicile ; suivi post-hospitalisation).

La communauté s’engage également pour améliorer le dépistage et le suivi des patients atteints d’une broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO), le taux d’hospitalisation pour maladies respiratoires étant notamment élevé pour les communautés de communes du Val de Gray et la communauté de communes des 4 rivières.

Prévenir les violences intra-familiales

Dans le domaine de la prévention, les actions prévoient la promotion de l’activité physique adaptée (recensement des projets, aide à la mise en place de dynamiques …)

Les dépistages des cancers du sein et des cancers cutanés s’inscrivent également sur la feuille de route de la nouvelle CPTS, de même que la promotion de la vaccination contre les papillomavirus humains, la santé pédiatrique, ou encore la prévention des violences intra-familiales. Un trinôme acteur de santé/psychologue/acteur social sera le référent des autres professionnels de santé pour orienter les victimes.

De nombreuses autres initiatives pour la qualité et la pertinence des soins, mais aussi l’accompagnement des professionnels de santé sur le territoire, sont prévues par ailleurs. La CPTS proposera notamment aux étudiants en troisième année de soins infirmiers un parcours de stage sur une durée de cinq semaines.

La communauté se mobilise ainsi pour l’attractivité du territoire et la fidélisation des professionnels de santé qui s’y installent, un des grands défis de la Bourgogne-Franche-Comté.

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Soins dans l’Arc jurassien franco-suisse : une baisse du nombre de médecins du côté français

Dans le cadre d’un cycle de travail sur la santé, l’Observatoire statistique transfrontalier de l'Arc jurassien (OSTAJ) a publié le 27 février 2024 une nouvelle étude consacrée à l’offre de soins sur le territoire. Les chiffres reflètent particulièrement des tendances démographiques et structurelles différentes de part et d'autre de la frontière.

Une journée de sensibilisation et une exposition sur la prévention du cancer colorectal à Besançon 

Du 5 au 31 mars 2024, une exposition sur la prévention du cancer colorectal sera installée dans le hall principal du CHU de Besançon dans le cadre de Mars bleu. Une journée de sensibilisation sera également organisée le jeudi 21 mars avec une équipe pluridisciplinaire de gastro-entérologie.

Médicaments : des mesures pour anticiper les pénuries

Aider les médecins à prescrire des alternatives aux médicaments non disponibles, intensifier le bon usage des antibiotiques : le gouvernement a annoncé mercredi 21 février 2024 quelques mesures concrètes pour anticiper les pénuries.

Mars Bleu revient en Bourgogne Franche-Comté : s’il est détecté tôt, le cancer colorectal se guérit 9 fois sur 10

Tous les deux ans, les Bourguignons-Francs-Comtois de 50 à 74 ans sont invités à réaliser un test de dépistage du cancer colorectal. À l’occasion de Mars Bleu, du 1er au 31 mars 2024, campagne nationale de sensibilisation au dépistage de ce cancer, le Centre régional de coordination des dépistages des cancers (CRCDC) rappelle l’importance de réaliser ce test.

Une nouvelle salle de radiologie interventionnelle multimodale au CHU de Besançon

Le 11 décembre 2023, un premier patient a bénéficié de cette nouvelle salle au sein du CHRU de Besançon. Un véritable pas en avant dans les équipements de pointe puisque l’hôpital fait partie des dix établissements en France à avoir acquis ce dispositif d’imagerie. Quels sont les enjeux ? Nous avons fait le point avec Eric Delabrousse, chef du pôle imagerie du CHU de Besançon.

Assurance maladie : les modalités de dépistage de cancer désormais en ligne

En 2024, l’Assurance maladie a souhaité faciliter l’accès et les démarches concernant le dépistage des cancers du sein, du col de l’utérus et colorectal. Comme l’indique le site officiel de l’administration française : “Service-Public.fr”, il est désormais possible, pour les personnes concernées, de suivre les modalités d'invitation au depistage du cancer en ligne, directement sur leur espace personnel Ameli.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 4.52
nuageux
le 29/02 à 3h00
Vent
0.36 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
94 %