Une semaine gourmande pour regonfler les stocks de sang

Publié le 15/11/2011 - 16:27
Mis à jour le 15/11/2011 - 19:11

 

En France comme en Franche-Comté, les réserves de sang très fragiles. L’EFS (établissement français du sang) de Bourgogne Franche-Comté doit collecter 700 poches de sang par jour pour faire face aux besoins des malades. Or, après les ponts de la Toussaint et du 11 novembre, et en raison des intempéries dans le sud de la France, les réserves sont critiques. C’est pourquoi l’EFS appelle à la mobilisation des donneurs du lundi 21 au samedi 26 novembre  avec une semaine gourmande sur tous les sites de l’EFS

4 % de la population donne son sang

PUBLICITÉ

Traditionnellement, à l’approche de Noël, les donneurs de sang se mobilisent moins, ce qui se traduit mécaniquement par une chute des dons de sang. « Cette fin d’année s’annonce particulièrement difficile. Les réserves diminueront encore dans les semaines qui viennent tant la consommation en produits sanguins est soutenue. En Bourgogne Franche-Comté, c’est plus de 5.32% de produits cédés aux établissements de santé contre 3% en moyenne en  France. »

Afin de reconstituer au plus vite des réserves de sang suffisantes et d’assurer les besoins des malades, l’EFS appelle la mobilisation de tous : toutes les personnes, âgées de 18 à 70 ans, sont invitées à donner leur sang sur le lieu de collecte le plus proches de chez elles.

L’Etablissement Français du Sang Bourgogne Franche-Comté? organise du 21 au 26 novembre, une « semaine gourmande », pour attirer les donneurs dans une ambiance conviviale. La collation post-don sera réalisée par un traiteur régional.

A Besançon, le site de l’EFS  accueillera exceptionnellement les donneurs lundi, mardi, jeudi et vendredi de 8h à 17h, mercredi et samedi de 8h à 13h30, 1 Boulevard Alexandre Fleming.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Urgences : Buzyn dévoile un « pacte de refondation » à 750 millions, sans lits supplémentaires

Urgences : Buzyn dévoile un « pacte de refondation » à 750 millions, sans lits supplémentaires

Acculée par la grève inédite touchant les services d'urgences depuis près de six mois, la ministre de la Santé Agnès Buzyn a détaillé ce lundi 10 septembre 2019 un "pacte de refondation" de 750 millions d'euros sur trois ans, mais ne prévoyant ni les lits ni les effectifs supplémentaires réclamés par les grévistes. La CGT a annoncé lundi soir qu'elle maintenait son appel à manifester mercredi.

Quels réflexes adopter face aux tiques ?

Quels réflexes adopter face aux tiques ?

Dans le cadre du plan national de lutte contre la maladie de Lyme et les maladies transmissibles par les tiques, la Ville de Besançon organise cette année encore, une campagne d’information et de prévention pour le grand public sur les morsures de tiques pour sensibiliser les Bisontins aux bonnes pratiques à adopter lors d’activités dans la nature.

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.97
ciel dégagé
le 21/09 à 18h00
Vent
2.64 m/s
Pression
1014.06 hPa
Humidité
72 %

Sondage