Violences intrafamiliales : les services de l’État "sont pleinement mobilisés" (Préfecture)

Publié le 07/04/2020 - 08:19
Mis à jour le 07/04/2020 - 08:19

Le Préfet du Doubs a réuni le 31 mars 2020 en audioconférence les Procureurs de Besançon et Montbéliard, les forces de sécurité intérieure, les collectivités, la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations et la Déléguée départementale aux Droits des Femmes et à l’Égalité, afin de coordonner l’action publique en la matière.

Joël Mathurin, Préfet du Doubs (10 janvier 2020) © Damien Poirier ©
Joël Mathurin, Préfet du Doubs (10 janvier 2020) © Damien Poirier ©

Lors de cet échange, il a été rappelé que le Parquet de Montbéliard, en accord avec le Parquet de Besançon, pourra éloigner du domicile les auteurs de violences dans le cadre du dispositif "ALTÉRITÉ" mis en place à Besançon par l’Association départementale du Doubs de sauvegarde de l'enfant à l'adulte (ADDSEA) et financé par l’État.

Dans le Doubs, les services de l’État "sont pleinement mobilisés contre les violences intrafamiliales depuis le début du confinement", indique la Préfecture.

Grâce à l’engagement des acteurs locaux œuvrant au quotidien dans la lutte contre les violences sexuelles et sexistes, les associations maintiennent leur accueil pour les femmes victimes de violences :

 Permanences des associations dans le secteur de Besançon

  • Solidarité Femmes Besançon - 03 81 81 03 90 en semaine 9h30 à 12h30
  • Centre d’Informations sur les Droits des Femmes et des Familles (CIIDFF) 25 - 07 57 50 68 75 en semaine de 10h à 12h
  • France Victimes 25 Besançon – 116 006 numéro national ou 03 81 83 03 19
  • Centre d’Information et de Consultation sexuelle du Doubs - 03 81 83 34 73 en  semaine de 12h à 17h

Permanences des associations dans le secteur de Montbéliard

  • France Victimes Nord Franche-Comté - 09 70 19 52 52
  • Solidarité Femmes Belfort - 07.67.22.87.06 en semaine de 9h à 12h.

Pour rappel, les numéros nationaux à contacter sont les suivants :

  • en cas d’urgence, le 17 ou le 114 par SMS
  • pour une écoute si vous êtes victime ou témoin de violences sexuelles ou sexistes, le 3919 du lundi au samedi de 9H à 19H.
  • pour un hébergement d’urgence, le 115.

Une plateforme de signalement permet aux victimes d’entrer en contact avec des policiers ou gendarmes par internet : https://arretonslesviolences.gouv.fr/

Par ailleurs, un dispositif national permet également aux victimes de violences intrafamiliales de se rendre dans la pharmacie la plus proche de leur domicile afin de demander de l’aide. L’alerte sera immédiatement donnée auprès des forces de l’ordre qui interviendront en urgence.

Ce dispositif permet notamment une alerte efficace et discrète vis-à-vis de la personne violente, une prise en charge rapide des victimes, le début de l’enquête judiciaire et la recherche de solutions de mise à l’abri des victimes malgré le confinement.

"La lutte contre les violences faites aux enfants reste également une priorité en cette période de confinement", précise la Préfecture. Les services de l’État sont également mobilisés aux côtés du Conseil départemental. Le 119, plateforme nationale dédiée à la protection des enfants en danger, est à privilégier en cas de violences faites aux enfants. Ce numéro est joignable 24h/24, 7j/7; l’appel est gratuit.

Allez + loin

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Fin de l’obligation du port du masque en extérieur jeudi. Levée du couvre-feu avancé au 20 juin

Grâce à une amélioration sanitaire plus rapide que prévu, la vie va redevenir presque normale avec la fin de l'obligation du port du masque à l'extérieur dès jeudi et la levée du couvre-feu à partir de dimanche. Jean Castex prévient que la levée du couvre-feu n'empêcherait pas le maintien des protocoles sanitaires pour les lieux publics et pour la fête de la musique.

Covid : le variant Delta représente « 2 à 4% » des cas positifsLire plus

"Actuellement en France, 2 à 4% des tests positifs que nous criblons correspondent à du variant indien, ce qui représente quand même, je donne une fourchette assez large, de l'ordre de 50 à 150 nouveaux diagnostics de variant Delta dans notre pays", a déclaré M. Véran lors d'un déplacement dans un centre de vaccination à Paris.

"C'est peut-être encore peu, mais c'était la situation anglaise il y a quelques semaines", a-t-il ajouté, rappelant que le variant Delta "représente plus de 90% des cas en circulation" outre-Manche, où l'épidémie est repartie "sur une trajectoire ascendante", avec "quasiment deux fois plus de cas quotidiens" que dans l'Hexagone, malgré "un taux de couverture vaccinale supérieur au nôtre".

Raison de plus pour "ne pas relâcher notre vigilance collective", a-t-il insisté. "Ce n'est certainement pas le moment", car "nous ne devons certainement pas donner de prise au variant indien pour qu'il fasse repartir une nouvelle vague épidémique, nous devons absolument l'empêcher".

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a annoncé lundi soir le report de la levée des dernières restrictions en Angleterre, en raison de la poussée du variant Delta du coronavirus.

(Avec AFP)

Covid-19 : l’épidémie recule nettement en Bourgogne Franche-Comté !

Ces 7 derniers jours l'épidémie a nettement reculé dans tous les départements de Bourgogne Franche-Comté, y compris la Côte-d’Or, qui affichait en début de semaine l’incidence la plus élevée de métropole. L’indicateur est repassé en-dessous de 100 pour 100.000 habitants comme dans l’ensemble des départements, la moyenne régionale s’établissant autour de 65 pour 100.000 habitants, le taux de positivité des tests à 2,5%.

Société

Fête de la musique dans les bars et restaurants : les concerts autorisés en intérieur mais pas en extérieur

Mise à jour • La ministre de la Culture Roselyne Bachelot a annoncé jeudi 17 juin l'assouplissement du protocole sanitaire pour la Fête de la musique le 21 juin : "les mini concerts dans les bars et les restaurants seront possibles". Dans le Doubs, les concerts en terrasses restent interdits. Seuls les évènement en intérieurs sont autorisés  dans le respect des restrictions sanitaires. 

La police et la gendarmerie mobilisées en Haute-Saône pour lutter contre les « distracteurs »

Après une année pendant laquelle l'accidentologie a fortement baissé (crise sanitaire, confinements, couvre-feu...) une recrudescence d’accidents graves est constatée depuis le mois de mai 2021 par la préfecture de Haute-Saône. Ils sont provoqués le plus souvent par des comportements dangereux... Lors d'une opération de contrôle dans le département le 15 juin dernier, 62 infractions ont été recensées par les forces de l'ordre liées notamment aux "distracteurs de conduite".

Baisse de la vaccination en Haute-Saône : la préfète veut booster la prise de rendez-vous à l’approche de l’été

Malgré 46% de la population primo-vaccinés en Haute-Saône, la préfète Fabienne Balussou souhaite promouvoir davantage la vaccination par le biais des acteurs locaux suite à une baisse de la prise de rendez-vous au mois de juin, selon un communiqué du 17 juin.

VNF met en garde contre les dangers de la baignade dans les fleuves, canaux et rivières

S’ils constituent un grand terrain de détente et de loisirs où fourmillent une multitude d’activités, les canaux et rivières françaises ne sont pas faits pour la baignade, hors espaces aménagés. La baignade y est dangereuse et, sauf exceptions, interdite, alerte les Voies navigables de France (VNF) ce jeudi 17 juin.

Le préfet du Doubs abroge l’arrêté portant sur le port du masque obligatoire en extérieur

Suite aux annonces du Premier ministre le 16 juin 2021, et au vu de l’évolution sanitaire favorable depuis plusieurs semaines, Jean-Philippe Setbon, préfet du Doubs par intérim, a décidé d’abroger l’arrêté préfectoral du 3 juin 2021 portant sur l’obligation du port du masque en extérieur dans le Doubs pour les personnes de plus de onze ans.

Coup de balai sur les déchets dangereux des entreprises de Bourgogne Franche-Comté

Les Chambres de Métiers et de l'Artisanat organisent chaque année une opération d’élimination de déchets dangereux à destination des entreprises qui produisent des Déchets Toxiques en Quantités Dispersées (déchets de peinture, solvant, diluant, colle, vernis, résine, aérosols…). En 2021, l'opération se déroulera du 21 au 25 juin dans tous les départements de Bourgogne Franche-Comté.

Tentative d’enlèvement d’enfant à Montceau-les-Mines : la préfecture confirme « une fausse information »

Une rumeur circule actuellement sur les réseaux sociaux relative à la présence d’un individu qui tenterait d’enlever des enfants aux alentours d’une école à Montceau- les-Mines. Ce mercredi 16 juin, la préfecture de Saône-et-Loire dément cette information et invite les internautes à vérifier les informations avant de les relayer sur les réseaux sociaux.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.02
couvert
le 21/06 à 6h00
Vent
0.73 m/s
Pression
1010 hPa
Humidité
94 %

Sondage