Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Meurtre d'Alexia : le mari, Jonathann Daval, placé en garde à vue

Jonathan Daval, entouré des parents d'Alexia lors d'une marche le 5 novembre 2017. ©SA - cliquez sur l'image pour agrandir

Jonathann Daval, l'époux d'Alexia, la joggeuse retrouvée morte dans un bois à Gray le 30 octobre 2017, a été interpellé par les gendarmes ce lundi 29 janvier 2018 à son domicile de Gray peu après 9h. Il a été placé en garde à vue. Les enquêteurs explorent l'hypothèse d'une "dispute conjugale qui aurait mal tourné". 

Publicité

Âgé de 34 ans, le mari d'Alexia Daval a été interpellé ce lundi matin peu après 9h. Une perquisition est en cours à son domicile. C'est la première interpellation dans le cadre de l'enquête de la disparition de la jeune femme a confirmé Edwige Roux-Morizot. Interrogée par l'AFP, la procureure de Besançon a seulement confirmé l'interpellation du mari et n'a pas voulu donner d'autres informations. Elle a prévu de tenir une conférence de presse à l'issue de la garde à vue de Jonathann Daval. 

C'est lui qui avait alerté les forces de l'ordre samedi 28 octobre ne voyant pas revenir Alexia au domicile conjugal plusieurs heures après être sortie faire son jogging.

Jeudi 16 novembre 2017, Jonathann Daval s'était porté partie civile et a eu accès au dossier de l'enquête le lendemain. Randall Schwerdorffer, son avocat, avait déclaré qu'il s'agissait du "choix de son client, qui se manifeste, de se constituer comme victime dans le cadre de la mort de son épouse." 

La piste d'une dispute conjugale

Les enquêteurs explorent l'hypothèse d'une "dispute conjugale qui aurait mal tourné". "Le couple, qui avait des difficultés à avoir un enfant, connaissait en effet de "vives tensions", ont indiqué  plusieurs sources concordantes.

Lors de sa première audition, en tant que simple témoin, Jonathann Daval avait d'ailleurs évoqué une dispute avec sa compagne la veille de sa disparition. Cette altercation expliquait, selon lui, les marques de griffures, voire de morsures visibles sur ses mains.

Retour sur les faits 

Le dossier a été confié au pôle d'instruction criminel de Besançon. Alexia Daval avait quitté son domicile le samedi 28 octobre vers 9h30 pour aller courir, selon son mari. Vers midi, ne la voyant pas rentrer, celui-ci avait prévenu les gendarmes. Le corps de la jeune femme a été trouvé deux jours plus tard, calciné, dissimulé sous des branchages, dans le bois de Velet-Esmoulin, à plusieurs kilomètres du parcours habituellement emprunté par la jeune femme pour son jogging. 

La jeune femme a été victime de "violences physiques" et son décès est "probablement lié à une asphyxie", avait dit lors d'une conférence de presse la procureure à Besançon, Edwige Roux-Morizot. Les causes précises de sa mort restent à déterminer. 

Sa disparition brutale a provoqué un émoi considérable dans la région de Gray et en France. Une marche blanche en hommage à la jeune femme avait réuni entre 8.000 et 10.000 personnes dimanche 5 novembre à Gray. Près de 400 personnes avaient participé aux battues organisées dans la région pour tenter de la retrouver.

(Avec AFP)

 

Damien

Articles liés

Autres faits divers

Votre météo avec

Evénements de Besançon

Ven, 25 Mai 2018 14h30
MICROPOLIS - Besançon
Ven, 25 Mai 2018 20h30
HABITAT JEUNES LES OISEAUX - Besançon
Ven, 25 Mai 2018 19h00 - 22h15
PETIT THÉÂTRE DE LA BOULOIE - Besançon
photographie des Folies Françoises
Ven, 25 Mai 2018 20h30 - 22h30
Chapelle des Soeurs de la Charité - Besançon