Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Régionales : les têtes de liste UMP en ordre de bataille

Anne-Laure Fléty, 31 ans, Alain Joyandet, 55 ans, Damien Meslot, 45 ans et Sylvie Vermeillet 42 ans ©carvy - cliquez sur l'image pour agrandir
Alain Joyandet a présenté ce vendredi à Ecole-Valentin les têtes de liste UMP dans les quatre départements francs-comtois avec une surprise en Haute-Saône.

Publicité

« Nous sommes heureux que cette campagne s’engage sous les meilleurs auspices », a estimé hier à Besançon Alain Joyandet en présentant les chefs de file de l’UMP dans les quatre départements francs-comtois. Le secrétaire d’Etat s’attribue le Doubs, « le département le plus important », Sylvie Vermeillet, conseillère régionale sortante, est tête de liste dans le Jura, Anne-Laure Fléty du Nouveau Centre, jeune adjointe à la culture à Gray, la Haute-Saône et Damien Meslot, député et conseiller général, le Territoire de Belfort.
 
Ce dernier a souligné que sa candidature n’a pas été « automatique », mais qu’il n’a pas hésité longtemps à s’engager avec Alain Joyandet et son parti-pris en faveur de l’emploi des jeunes.
 
Le choix d’une tête de liste départementale appartenant au Nouveau Centre est « un geste d’ouverture fort en direction de cette sensibilité politique forte en Franche-Comté », a précisé le secrétaire d’Etat qui a mis l’accent sur le soutien obtenu par toutes les instances et tous les élus du parti.
 
Sa « volonté de rassemblement autour d’une même ligne» se traduit également par l’ouverture des listes à toutes les composantes de la majorité présidentielle. Il y a le Nouveau Centre, mais aussi le MPF de Philippe de Villiers, Chasse Pêche Nature et Traditions, sans oublier la Gauche Moderne de Jean-Marie Bockel. Il faudra cependant attendre janvier pour connaître tous les candidats figurant sur les listes UMP.
 
Répondant à une question sur la dissidence du sénateur UMP, Jean-François Humbert, qui a annoncé constituer sa propre liste, Alain Joyandet a annoncé que ce dernier a accepté de le rencontrer au courant du week-end. Une réconciliation est-elle en vue ? « Je ne pratique pas la langue de bois. Ma mission est de rassembler et je montre cette volonté de tendre la main. Je ne sais pas ce qu’il souhaite. Il a pris l’initiative d’une liste. En ce qui me concerne, je n’ai jamais eu un mot désagréable à son encontre », a conclu le candidat-ministre.
 
 
redaction

Votre météo avec

Evénements de FRANCHE-COMTÉ

Lun, 8 Janvier 2018h
BGE Franche-Comté - Besançon
Sam, 27 Janvier 2018h
IUT BESANCON-VESOUL - Vaivre-et-Montoille