Fannette Charvier, candidate "La République en Marche" sur la première circonscription du Doubs

Publié le 13/06/2017 - 17:07
Mis à jour le 14/06/2017 - 08:36

À 32 ans, Fannette Charvier, la candidate issue de la société civile a été investie le 11 mai 2017. Elle est la candidate officielle de LRM sur la première circonscription du Doubs (Besançon Ouest). Elle est arrivée en tête lors du premier tour des élections législatives le 11 juin dernier. Elle se retrouve face à Barbara Romagnan (PS).

Carte d'identité de Fannette Charvier 

  • Nom : CHARVIER
  • Prénom : Fannette
  • Situation personnelle : en couple, sans enfant
  • Date de naissance : 31 décembre 1984 (32 ans)
  • Profession : Salariée de l'Assurance Maladie
  • Étiquette politique : En Marche!

Suppléant : Arnaud Grosperrin, 39 ans, professeur et maire de Roset-Fluans

Quelles sont vos motivations pour vous présenter aux législatives ?

Fannette Charvier : Je me présente aux élections législatives pour pouvoir donner une majorité présidentielle à Emmanuel Macron, et soutenir le projet qui est le nôtre. Je veux par la même occasion défendre toujours les valeurs du mouvement : le progrès, l'émancipation, la bienveillance. Plus de jeunes, plus de femmes, plus de personnes issues de la société civile, plus proches des préoccupations quotidiennes des Français : une Assemblée nationale renouvelée et soumise à une transparence nouvelle, permettra de réconcilier les Français avec leurs élus.

Quels dossiers locaux et nationaux souhaitez-vous particulièrement défendre et porter à l'Assemblée ?

 Fannette Charvier : La première des priorités sera la formation, particulièrement la valorisation des filières techniques avec la mise en place d'un pré-apprentissage et une meilleure définition des programmes et de l'organisation des formations techniques en lien avec les entreprises.

Je me battrai également pour l'éducation : aujourd'hui, certaines zones ne bénéficient pas du classement en REP alors même qu'elles doivent répondre à des problématiques identiques. Il est essentiel que ces zones, identifiées, puissent bénéficier de la mesure limitant à 12 le nombre d'élèves par classe en CP et CE1 : c'est le cas du groupe scolaire Fourier.

Je soutiendrai également le recrutement de 10 000 policiers et gendarmes, dont nous réorganiserons l'activité pour plus de présence sur le terrain, ce qui permettra de répondre efficacement aux problématiques de sécurité : les incivilités, le trafic de drogue, les cambriolages, qui touchent autant nos villes que nos villages.

 Enfin, je militerai activement pour promouvoir l'égalité femmes-hommes. Cela commence par une vraie volonté de viser l'égalité salariale. Mais c'est aussi une égalité entre les femmes : avec un vrai congé maternité pour toutes, y compris les indépendantes, les commerçantes, les libérales. Il sera de plus impératif de développer en nombre suffisant des modes de garde adaptés pour que le congé parental, pris par les femmes dans 95% des cas, redevienne un vrai choix.

Pourquoi voter pour vous ?

 Fannette Charvier : Parce que je suis la seule de la circonscription à avoir la confiance du Président Emmanuel Macron : j'ai été investie par En Marche le 11 mai dernier. Je représenterai objectivement les électeurs, car comme eux, je suis issue de la société civile, je comprends leurs attentes et leurs espoirs. Je me lance aujourd'hui en politique par conviction et pour l'intérêt général, et non par volonté d'en faire ma profession. Je continuerai d'être à l'écoute des citoyens de la circonscription, notamment au travers des comités locaux où chacune et chacun peut librement venir discuter, échanger, autour de thématiques de société et ainsi, apporter sa pierre à l'édifice démocratique. 

SUIVRE FANNETTE CHARVIER

Info + : les liens à suivre 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

circo2501

Législatives 2022 : les candidats de la majorité présidentielle ne lâchent rien

Dans les deux premières circonscriptions du Doubs, Laurent Croizier (Modem) et Éric Alauzet (Renaissance), les deux candidats "Ensemble !" de la majorité présidentielle, battent la campagne pour chercher les électeurs et convaincre. Tous deux brandissent le risque des dangers de "l''extrême gauche".

Législatives 2022 : Marie-Guite Dufay apporte son soutien à Séverine Véziès (Nupes)

La présidente socialise de Bourgogne-Franche-Comté, Marie-Guite Dufay a décidé de soutenir la candidate de la nouvelle union écologique et sociale qui sera face à Laurent Croizier (Ensemble ! Majorité présidnetielle) dimanche 19 au second tour. 

Législatives 2022 : “aucune voix” pour Mme Véziès selon Michel Vienet (LR)

Le candidat Les Républicains de la première circonscription du Doubs a terminé en quatrième position avec 4.075 voix pour 11 % des suffrages ce dimanche à l'issue du premier tour. Il appelle à faire barrage aux extrêmes, "donc aucune voix pour Madame Véziès" explique-t-il.

Laurent Croizier, candidat à la Majorité présidentielle sur la 1re circonscription du Doubs

Portrait • Militant actif à la Majorité présidentielle , Laurent Croizier, 47 ans, se présente aux élections législatives dans la 1re circonscription du Doubs. Lors du premier tour le candidat est arrivé en deuxième avec 26,75%.

Politique

Législatives 2024 : Macha Woronoff appelle les étudiants de l’université de Franche-Comté à voter

Alors que le Président de la République Emmanuel Macron a annoncé le 9 juin 2024 la dissolution de l’Assemblée nationale, l’association France Universités rappelle dans un communiqué les valeurs des universités françaises. Un point de vue soutenu et partagé par Macha Woronoff, présidente de l’Université de Franche-Comté.

Législatives 2024 : trouvez les candidats dans votre circonscription en Franche-Comté

Voici la liste de toutes les candidates et de tous les candidats à la députation lors des élections législatives anticipées qui se tiendront les dimanche 30 juin et 7 juillet suite à la dissolution de l’Assemblée nationale par le président de la République au vu de la victoire du Rassemblement national en France le 9 juin dernier.

27 écoles “ont fait, font ou feront l’objet de désamiantage” à Besançon

En octobre 2023, Anne Vignot, la maire de Besançon, avait effectué un point presse suite aux interpellations des élus de l’opposition qui s’inquiétaient de l’état des écoles de la ville au sujet de l'amiante. Si elle s’était déjà voulu rassurante à l’époque, elle le reste aujourd’hui et indique qu’une commission du conseil municipal s’est tenue à quatre reprises pour élaborer un état des lieux et établir des préconisations ainsi qu’un plan d’actions. Ces résultats seront présentés jeudi 20 juin 2024 devant les élus.

Sondage – Comptez-vous aller voter les 30 juin et 7 juillet 2024 aux élections législatives anticipées ?

Suite à la décision du président de la République de dissoudre l'Assemblée nationale après la victoire de l'extrême droite aux élections européennes en France, les électrices et les électeurs sont invités à se rendre aux urnes les 30 juin et 7 juillet 2024 pour élire les député(e)s dans le cadre d'élections législatives anticipées. Comptez-vous aller voter ? C'est notre sondage de la semaine...

Législatives 2024 : le collectif “à gauche citoyens” appelle à voter pour le Nouveau Front populaire

Dans un communiqué du 15 juin 2024, l’association "à gauche citoyens !" se réjouit de l’accord intervenu entre les forces de gauche et les écologistes et de la constitution du Nouveau Front populaire. "Cela répond à la raison d’être de notre association depuis sa création", est-il précisé.

Les Républicains : l’exclusion d’Eric Ciotti, invalidée par le tribunal judiciaire de Paris

La justice a suspendu l’exclusion d’Eric Ciotti, président de LR, a-t-on appris vendredi 14 juin. Pour rappel, le bureau politique de son parti s’était réuni le 12 juin pour l’évincer après ses déclarations sur son alliance avec l’extrême droite dans le cadre des élections législatives.

Législatives 2024 : cette fois, le Mouvement Franche-Comté appelle à ne pas voter pour LFI

Après avoir appelé les Francs-Comtois à ne pas voter aux prochaines législatives pour l’extrême droite, le RN, parti ”national-centraliste” en ce qu’il souhaite détruire l’Europe et supprimer les régions, le Mouvement Franche-Comté leur demande, ce vendredi 14 juin, ne pas voter pour les candidats de La France insoumise, parti co-fondateur du Nouveau Front populaire.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 18.01
pluie modérée
le 20/06 à 3h00
Vent
1.17 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
94 %