Candice Mallol, candidate au parti animaliste de la 1e circonscription du Doubs

Publié le 04/06/2022 - 18:02
Mis à jour le 04/06/2022 - 08:21

Portrait • Militante active au Parti Animaliste, Candice Mallol, 42 ans, se présente pour la première fois aux élections législatives dans la  1re circonscription du Doubs.

 ©
©

Pour les élections législatives des dimanches 12 et 18 juin 2022 maCommune.info vous présente les candidats de la première circonscription du Doubs.

Carte d'identité de Candice Mallol

  • Nom : MALLOL
  • Prénom : Candice
  • Situation personnelle : Célibataire - 2 enfants
  • Date et lieu de naissance : 15 mars 1980 (42 ans) 
  • Profession : Éducatrice de Jeunes Enfants
  • Un hobbie - une passion : La lecture
  • Ville : Besançon 
  • Mandats et parcours politique :
    • Première participation à des élections.
  • Une citation : « La grandeur d’une nation et son progrès moral peuvent être jugés à la manière dont les animaux sont traités. » Gandhi

Étiquette politique : Parti animaliste

 Suppléant : Romary-Breux Dominique - 63 ans - sans profession - réside à Meslières dans le Doubs

Question à Candice Mallol

Pourquoi vous présentez-vous ?

Candice Mallol : "Ma motivation principale est d’œuvrer pour la cause animale dans un souci de justice et d’équité. Le Parti animaliste a pour vocation de défendre les intérêts des animaux, êtres sensibles et sentients, c’est donc tout naturellement que j’ai décidé de m’engager pour ce parti, à l’occasion des prochaines élections législatives.

Mon souhait est de participer à l’institutionnalisation de la cause animale (notamment grâce à la création d’un ministère de la protection animale) pour faire évoluer la société vers un plus grand respect des animaux. Je souhaite que les animaux ne soient plus considérés comme des objets ou des ressources mis à notre disposition, mais plutôt comme des sujets, protégés par des lois et bénéficiant de droits.

Ma détermination et mes convictions seront mes moteurs principaux et je pense avoir toute l’énergie nécessaire pour porter haut et fort les idées du Parti animaliste."

Quels dossiers souhaitez-vous particulièrement défendre à l'Assemblée ?

Candice Mallol : "Les dossiers que je souhaite défendre et qui à mon sens, sont au cœur des préoccupations de nombreux français, concernent la fin de l’élevage intensif et industriel, avec un objectif de réduction de 50% de la production et de la consommation de produits d’origine animale à l’horizon 2027, l’obtention de la souveraineté alimentaire en France, l’interdiction de la chasse, des corridas, des combats de coqs, des animaux dans les cirques…, la création d’un poste de ministre de la Protection Animale, la fin des expérimentations scientifiques sur les animaux et d’autres dossiers encore, bien évidemment."

Pourquoi voter pour vous ? Quelle est votre plus-value ?

Candice Mallol : "J’ai commencé à m’intéresser à la cause animale il y plus de 10 ans. À l’époque je m’interrogeais sur le contenu de mon assiette ! J’ai lu de nombreux articles, essais, témoignages en lien avec l’industrie de l’élevage, les abattoirs, l’agriculture intensive. Puis j’ai étendu le champ de ma réflexion à la question de l’environnement, de la pollution, de l’industrie pharmaceutique… toujours en rapport avec les animaux. Petit à petit j’ai forgé mes opinions et aujourd’hui, j’ai à cœur de transmettre mes idées qui sont également celles que veut défendre le Parti animaliste. Je suis la représentante du Parti animaliste pour la 1re circonscription du Doubs ; nous sommes déjà plus de 400 candidats investis sous cette étiquette. Voter pour le Parti animaliste, c’est voter pour donner une voix aux animaux, quelle que soit la couleur politique.

Je considère qu’il est important de rendre visible un électorat qui se soucie de la cause animale et ma candidature permet justement à ces électeurs de se faire entendre. L’enjeu est donc de faire vivre des débats d’idées, de faire bouger les lignes, d’élaborer des lois, toujours en faveur de la cause animale, or les autres candidats ne se positionnent pas ou peu sur ces questions dont l’importance est pourtant capitale, avec des répercussions sur d’autres sujets tels l’environnement, l’économie, la santé ou encore l’éducation.

Notre programme, notre priorité : « SAUVER LES ANIMAUX ET NOUS SAUVER NOUS-MÊMES. »"

Calendrier de Candice Mallol

-

Suivre Candice Mallol

-

1 Commentaire

Bonjour Ce parti n'est pas dans la distibution des professions de foi des candidats, en version papier, distibuée dans les boites à lettres
Publié le 5 juin 2022 à 11h55 par GG_25000 • Membre

Un commentaire

Laisser un commentaire

circo2501

Législatives 2022 : les candidats de la majorité présidentielle ne lâchent rien

Dans les deux premières circonscriptions du Doubs, Laurent Croizier (Modem) et Éric Alauzet (Renaissance), les deux candidats "Ensemble !" de la majorité présidentielle, battent la campagne pour chercher les électeurs et convaincre. Tous deux brandissent le risque des dangers de "l''extrême gauche".

Législatives 2022 : Marie-Guite Dufay apporte son soutien à Séverine Véziès (Nupes)

La présidente socialise de Bourgogne-Franche-Comté, Marie-Guite Dufay a décidé de soutenir la candidate de la nouvelle union écologique et sociale qui sera face à Laurent Croizier (Ensemble ! Majorité présidnetielle) dimanche 19 au second tour. 

Législatives 2022 : " aucune voix " pour Mme Véziès selon Michel Vienet (LR)

Le candidat Les Républicains de la première circonscription du Doubs a terminé en quatrième position avec 4.075 voix pour 11 % des suffrages ce dimanche à l'issue du premier tour. Il appelle à faire barrage aux extrêmes, "donc aucune voix pour Madame Véziès" explique-t-il.

Laurent Croizier, candidat à la Majorité présidentielle sur la 1re circonscription du Doubs

Portrait • Militant actif à la Majorité présidentielle , Laurent Croizier, 47 ans, se présente aux élections législatives dans la 1re circonscription du Doubs. Lors du premier tour le candidat est arrivé en deuxième avec 26,75%.

Politique

Huit ans après la fusion, le Mouvement Franche-Comté lance une nouvelle pétition pour séparer la Bourgogne de la Franche-Comté

Le Mouvement Franche-Comté, présidé par Jean-Philippe Allenbach, a lancé ce dimanche 15 janvier, une nouvelle pétition pour la séparation de la Bourgogne et de la Franche-Comté, soit huit ans, quasi jour pour jour, après la fusion des régions.

Menaces sur le développement ferroviaire du centre Franche-Comté : des élus alertent l’État et la Région

DOSSIER • Plusieurs élus du pôle métropolitain Centre Franche-Comté et de six agglomérations de Franche-Comté ont signé une déclaration commune publiée le 4 janvier 2023 pour le développement ferroviaire dans la région. Objectif : alerter sur les menaces qui pèsent aujourd’hui sur plusieurs lignes de train sur le territoire.

La ministre déléguée à la transition écologique en visite officielle en Haute-Saône le 6 janvier

Dominique Faure, ministre déléguée auprès du ministre de l’Intérieur et des Outre-mer et du ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, chargée des Collectivités territoriales et de la Ruralité, se rendra en Haute-Saône, à Vesoul, le vendredi 6 janvier 2023.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 -1.59
peu nuageux
le 29/01 à 0h00
Vent
2.63 m/s
Pression
1028 hPa
Humidité
96 %