Législatives 2022 : "aucune voix" pour Mme Véziès selon Michel Vienet (LR)

Publié le 15/06/2022 - 15:27
Mis à jour le 15/06/2022 - 15:27

Le candidat Les Républicains de la première circonscription du Doubs a terminé en quatrième position avec 4.075 voix pour 11 % des suffrages ce dimanche à l'issue du premier tour. Il appelle à faire barrage aux extrêmes, "donc aucune voix pour Madame Véziès" explique-t-il.

 ©
©

Sans appeler directement à voter pour Laurent Croizier, le candidat Ensemble ! de la majorité présidentielle, Michel Vienet se déclare dans un communiqué être très au clair avec ses valeurs et se cale sur la position de sa famille politique. "J’éprouve le plus grand respect pour les électeurs. Ils doivent être libres de s’exprimer en leur âme et conscience. Ils sont libres de choisir. C’est pourquoi je ne leur donnerai pas de consigne de vote" explique-t-il en poursuivant qu'"aucune voix ne doit se porter sur les extrêmes, donc aucune voix pour Madame Véziès. Les électeurs trancheront dimanche 19 juin."

"J’ai dénoncé et combattu durant ma campagne les propos inadmissibles et outranciers sur nos policiers prononcés par Jean-Luc Mélenchon. Madame Véziès, représentante du parti de Monsieur Mélenchon dans cette circonscription, n’a jamais démenti ces propos. Je réaffirme ici que non, la police ne tue pas et que, contrairement, à Monsieur Mélenchon, jamais je n’agresserai un procureur ou tout autre représentant des institutions de notre République." Michel Vienet

Michel Vienet ne cache pas sa déception après une campagne menée sur le terrain au plus près des habitants depuis plus de six mois. "Le résultat de dimanche dernier n’a pas été à la hauteur de mes attentes" indique le secrétaire départemental des Républicains dans le Doubs.

"Mes convictions restent intactes"

Mais il se félicite que sa famille politique ait finalement plutôt bien résisté. "Je veux rendre hommage à Annie Genevard qui enregistre un excellent résultat, tant mérité, sur ses terres du Haut-Doubs" avec 42 % des voix dans la 5e circonscription du Doubs.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

circo2501

Politique

Huit ans après la fusion, le Mouvement Franche-Comté lance une nouvelle pétition pour séparer la Bourgogne de la Franche-Comté

Le Mouvement Franche-Comté, présidé par Jean-Philippe Allenbach, a lancé ce dimanche 15 janvier, une nouvelle pétition pour la séparation de la Bourgogne et de la Franche-Comté, soit huit ans, quasi jour pour jour, après la fusion des régions.

Menaces sur le développement ferroviaire du centre Franche-Comté : des élus alertent l’État et la Région

DOSSIER • Plusieurs élus du pôle métropolitain Centre Franche-Comté et de six agglomérations de Franche-Comté ont signé une déclaration commune publiée le 4 janvier 2023 pour le développement ferroviaire dans la région. Objectif : alerter sur les menaces qui pèsent aujourd’hui sur plusieurs lignes de train sur le territoire.

La ministre déléguée à la transition écologique en visite officielle en Haute-Saône le 6 janvier

Dominique Faure, ministre déléguée auprès du ministre de l’Intérieur et des Outre-mer et du ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, chargée des Collectivités territoriales et de la Ruralité, se rendra en Haute-Saône, à Vesoul, le vendredi 6 janvier 2023.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 -1.26
peu nuageux
le 27/01 à 9h00
Vent
3.95 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
81 %