Kévin Meillet, candidat du parti animaliste sur la 1re circonscription du Doubs

Publié le 07/06/2017 - 16:01
Mis à jour le 09/06/2017 - 17:13

Kévin Meillet veut défendre la cause animale dans le cadre des élections législatives. A 28 ans, il se présente sur la premier circonscription du Doubs sur Besançon Ouest. Voici son programme. 

présentation candidats

Carte d'identité de Kévin Meillet 

  • Nom : Meillet
  • Prénom : Kevin
  • Situation personnelle : Célibataire
  • Date de naissance : 22 mai 1989 (28 ans)
  • Profession : Vendeur en parc de loisirs
  • Mandats : aucun
  • Étiquette politique : Parti animaliste

 

Suppléant : Jérome Vanderhaeghe, 32 ans, Etudiant. 

Quelles sont vos motivations pour vous présenter aux législatives ?

 Kévin Meillet  : Je me présente pour la première fois à la députation, car j'ai l'intime conviction de pouvoir faire émerger un sujet qui m'est essentiel sur le terrain politique : la cause animale.

Quels dossiers locaux et nationaux souhaitez-vous particulièrement défendre et porter à l'Assemblée ?

Kévin Meillet  : Au niveau national, les sujets sont nombreux et les avancées possibles importantes ! On peut citer comme mesures phares : la création d'un ministère de la protection animale (indépendant du ministère de l'Agriculture), l'adossement à la constitution d'une charte de la protection animale reconnaissant le caractère d'être sensible des animaux ou encore l'obligation de l'identification, de la vaccination et de la traçabilité de nos animaux de compagnie avec une incitation à la stérilisation via des crédits d'impôt.

Au niveau local, on peut citer la problématique des chats errants à Besançon qui auraient besoin d'un programme de stérilisation et de suivi vétérinaire. Tâche actuellement assumée par le tissu associatif qui aurait besoin d'un soutien de l'état !

On peut évoquer également la difficulté de la SPA à trouver et financer de nouveaux locaux, alors que leur activité ne cesse d’augmenter. Autant de problèmes qui pourraient avoir des solutions par l'intermédiaire de lois votées à l'Assemblée nationale !

Pourquoi voter pour vous ? 

Kévin Meillet  : Je reformulerais en "Pourquoi voter pour le Parti animaliste ?". Je suis le représentant pour la 1re circonscription du Doubs, et le vote pour le Parti animaliste est un vote pour les animaux, plutôt qu'un vote pour une personne spécifique. Les 147 candidats investis sous cette étiquette se présentent pour faire émerger la cause animale sur la scène politique, et c'est ce sujet que nous souhaitons mettre sous la lumière plutôt qu'un candidat en particulier. Voter pour le parti animaliste, c'est voter pour donner une voix aux animaux, peu importe son bord politique. C'est un vote sans ambiguïté, clair et utile !

SUIVRE KEVIN MEILLET

Info + : les liens à suivre 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

circo2501

Législatives 2022 : les candidats de la majorité présidentielle ne lâchent rien

Dans les deux premières circonscriptions du Doubs, Laurent Croizier (Modem) et Éric Alauzet (Renaissance), les deux candidats "Ensemble !" de la majorité présidentielle, battent la campagne pour chercher les électeurs et convaincre. Tous deux brandissent le risque des dangers de "l''extrême gauche".

Législatives 2022 : Marie-Guite Dufay apporte son soutien à Séverine Véziès (Nupes)

La présidente socialise de Bourgogne-Franche-Comté, Marie-Guite Dufay a décidé de soutenir la candidate de la nouvelle union écologique et sociale qui sera face à Laurent Croizier (Ensemble ! Majorité présidnetielle) dimanche 19 au second tour. 

Législatives 2022 : “aucune voix” pour Mme Véziès selon Michel Vienet (LR)

Le candidat Les Républicains de la première circonscription du Doubs a terminé en quatrième position avec 4.075 voix pour 11 % des suffrages ce dimanche à l'issue du premier tour. Il appelle à faire barrage aux extrêmes, "donc aucune voix pour Madame Véziès" explique-t-il.

Laurent Croizier, candidat à la Majorité présidentielle sur la 1re circonscription du Doubs

Portrait • Militant actif à la Majorité présidentielle , Laurent Croizier, 47 ans, se présente aux élections législatives dans la 1re circonscription du Doubs. Lors du premier tour le candidat est arrivé en deuxième avec 26,75%.

Politique

L’élu bisontin Kévin Bertagnoli dépose plainte pour “harcèlement” et “menaces de mort”

Le président du groupe Génération-s et adjoint en charge de la Démocratie participative et de la participation citoyenne à la Ville de Besançon, a décidé de porter plainte auprès du procureur de la République contre les auteurs de publications malveillantes survenues suite à son intervention lors du dernir conseil municipal de Besançon du 4 avril 2024.

Pancartes brandis par les élus RN en conseil régional : les réactions s’enchaînent…

+ Plainte du MRAP • Suite aux pancartes "Violeurs étrangers dehors" brandis par les élus du Rassemblent nationale en soutien au collectif Némésis durant le conseil régional du 11 avril 2024, les réactions s’enchainent… Pour rappel, Marie-Guite Dufay, la présidente de la Région, a indiqué son intention de porter plainte.

Un mot de vocabulaire nazi entendu en plein conseil régional Bourgogne Franche-Comté : l’élu regrette

+ Droit de réponse de Thomas Lutz • Jeudi 11 avril 2024, un membre du groupe Rassemblement national au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, aurait employé une expression empruntée au vocabulaire nazi lors de l’Assemblée plénière qui se tenait à Dijon, est-il dénoncé dans un communiqué de presse de la Région.

Bourgogne-Franche-Comté : Marie-Guite Dufay veut porter plainte contre des élus RN après des pancartes anti-immigrés en plein conseil

Marie-Guite Dufay, la présidente socialiste du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté a annoncé jeudi 11 avril 2024 son intention de porter plainte pour "incitation à la haine" contre des élus du Rassemblement national qui ont brandi des pancartes anti-immigration en séance plénière.

”Violeurs étrangers dehors” : les élus du RN brandissent des pancartes en conseil régional de Bourgogne Franche-Comté

En soutien au collectif Némésis dont l’une des militantes avait brandi une pancarte ”Violeurs étrangers dehors” lors du Carnaval de Besançon le 7 avril, chacun des élus du Rassemblement national au ont, à leur tout, affiché cette même pancarte lors de l’assemblée plénière au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté ce jeudi 11 avril.

À Besançon et Cussey-sur-l’Ognon, bientôt la création d’une zone agricole protégée : pourquoi ?

Jeudi 11 avril 2024, le projet de création d’une zone agricole protégée (Zap) à Besançon et Cussey-sur-l’Ognon sera soumis au vote des élus de Grand Besançon Métropole. Quels sont les objectifs ? Quel avenir pour ces zones ? François Presse, conseillère communautaire à Grand Besançon Métropole déléguée à l'Agriculture, nous explique.

Affaire de la maire d’Avallon : Marie-Guite Duffay appelle au respect de la présomption d’innocence

Dans un communiqué du 10 avril 2024, la présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté a réagi suite à la mise en examen et au placement en détention provisoire de la maire d’Avallon et conseillère régionale déléguée à la ruralité Jamilah Habsaoui. Si elle appelle au respect de la présomption d’innocence, Maire-Guite Dufay a également décidé de la suspension de la délégation régionale de l’élue et de l’écarter de son groupe politique.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 17.09
légère pluie
le 15/04 à 15h00
Vent
8.03 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
65 %