"Besançon a un potentiel touristique incroyable…"

Publié le 03/06/2015 - 17:18
Mis à jour le 10/01/2019 - 22:39

Durant le mois de juin, la Petite Virgule s'intéresse au Tourisme en Franche-Comté. Pour ce premier numéro sous le soleil de la Citadelle, Frédérique Coobar, Chargée de mission Tourisme et Culture à l'office de tourisme de Besançon nous parle de l'activité touristique à Besançon, de l'effet Unesco et des atouts de la capitale comtoise comparé notamment à Dijon et à la Bourgogne.

LPV #9 : Frédérique Coobar, office de tourisme de Besançon from maCommune.info on Vimeo.

 ©
©

LPV #09

Frédérique Coobar revient sur les sites les plus visités et sur la fréquentation touristique sur le bassin de Besançon, mais au-delà elle revient sur l'effet Unesco du classement des fortifications Vauban au patrimoine mondial en juillet 2008. Pour la chargé de mission "Culture et tourisme", la fréquentation touristique est hausse depuis plusieurs mois et notamment le week-end.

Mais, comme l'explique Mme Coobar,  si la France est classée première destination touristique au monde, la région parisienne et la Côte d'Azur phagocytent l'afflux touristique de l'hexagone. "La problématique des villes françaises comparables à Besançon, c'est d'essayer d'attirer ces clientèles qui arrivent sur Paris et la Côte d'Azur. Il faut donc arriver à avoir une programmation suffisamment riche… "

Concernant la future fusion entre la Bourgogne et la Franche-Comté, Frédérique Coobar estime que Besançon n'a rien à envier à Dijon sur le plan culturel, patrimonial et architectural. Pour elle la Franche-Comté a tout à gagner à se rapprocher de sa voisine. "La Bourgogne est réputée pour ces vins,  il y a des acquis et il est vrai que la Franche-Comté ne joue pas tout à fait dans la même cour. Mais c'est ce qui est intéressant dans ce projet de fusion (…) En Bourgogne, on va chercher des marchés très loin jusqu'en Asie. Ce que ne fait pas la Franche-Comté. Donc on va pouvoir mutualiser et aller chercher une clientèle plus lointaine…  

  • Remerciements : Anne-Lyse, FJ, Zélie, Marie-Pierre,  Citadelle de Besançon, Leroy Merlin, POE, office du tourisme de Besançon
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

SIS recherche un agent de sécurité (H/F)

OFFRE D'EMPLOI • Entreprise spécialisée dans la production d’articles de maroquinerie, SIS apporte son savoir-faire et son expertise du travail du cuir à ses clients partenaires, présents sur les secteurs de la maroquinerie et de l’horlogerie. L’entreprise familiale a vu son effectif passé de 300 à 1 000 collaborateurs en 9 années, pour un CA de 60 millions d’euros.

Présidentielle 2022 : la Cour des comptes veut faire entendre sa voix avant la présidentielle

Inédites dans leur format - une quinzaine de pages - ces notes se veulent "synthétiques et pédagogiques", et s'inscrivent dans la stratégie de "modernisation" de la Cour, a défendu son premier président Pierre Moscovici, lors d'une présentation à la presse. La Cour veut ainsi se positionner "en amont des grands débats démocratiques", à six mois des élections présidentielle et législatives.

Rachat de Flowbird (ex-Parkeon) : la maire de Besançon à la rencontre des salariés bisontins

Pour la cinquième fois en moins de 20 ans, la société française Flowbird (ex-Parkeon) va être rachetée pour plusieurs millions d'euros. A Besançon, il s'agit du premier employeur privé. Les salariés, inquiets, ne savent pas encore les conditions de ce rachat. Ils se sont rassemblés une nouvelle fois devant l'entreprise ce jeudi matin. La maire Anne Vignot a rencontré les représentants syndicaux.

A Belfort, Montebourg juge les limitations de l’UE « incompatibles » avec son « Made in France XXL » 

Le candidat ex-PS à l'Elysée Arnaud Montebourg a estimé mercredi 20 octobre à Belfort que les limitations imposées par l'Union européenne (UE) étaient "incompatibles" avec les mesures qu'il souhaite mettre en place pour "reconstruire" l'industrie française et faire du "Made in France de taille XXL".

Montagne du Haut-Doubs : une stratégie pour affronter le changement climatique

Depuis 2015, le Syndicat Mixte du Mont d’Or est confronté à la problématique d’adaptation à la transition climatique. Lanceur d’alerte suite à la publication d’une étude météorologique démontrant un scénario peu propice à la poursuite du ski alpin dès 2035-40, le SMMO a décidé de faire front et de penser aujourd’hui la montagne de demain…
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.1
peu nuageux
le 25/10 à 18h00
Vent
1.69 m/s
Pression
1021 hPa
Humidité
97 %

Sondage