7,8 millions d’euros investis pour l’eau en Bourgogne et Franche Comté

Publié le 20/05/2015 - 13:53
Mis à jour le 15/04/2019 - 16:01

Les 16 février et 19 mars 2015, l’agence de l’eau a décidé de financer près de 600 projets pour l’eau sur le bassin Rhône Méditerrannée, à hauteur de 56,4 millions d’euros, soit 14% des aides de l’année. 7,8 millions d’euros d’aides seront déboursés à la Bourgogne et à la Franche-Comté, permettant la réalisation de 173 projets. 


ornans-239.jpg
©Alexane
PUBLICITÉ

L’agence de l’eau est un établissement public de l’Etat dédié à la protection de l’eau. Celle-ci perçoit l’impôt sur l’eau payé par tous les usagers et réinvesti les sommes perçues notamment dans la remise aux normes des stations d’épuration, le renouvellement et la protection de l’eau potable.

Quatre fois par an, une commission délibère pour allouer les aides dans le cadre du programme « Sauvons l’eau » qui investit 3,6 milliards d’euros sur 6 ans. En Bourgogne et en Franche-Comté, 50% des aides contribueront à la réduction de la pollution des eaux et 30% serviront à préserver l’alimentation en eau potable

Trois projets conséquents pour la Bourgogne-Franche-Comté

  • Réduire les fuites d’eau 

Le Syndicat intercommunal des eaux de Saint Antoine (70) renouvelle six kilomètres de canalisation vétuste et 179 branchements d’eau potable fuyards. L’agence de l’eau finance le projet à hauteur de 497.000 euros. Les travaux permettront d’économiser 6.000 mètres cubes d’eau par eau. 

  • Préserver les zones humides

Le Conservatoire d’espaces naturels de Franche-Comté (CEN FC) reçoit une subvention de 446.000 euros pour préserver et restaurer des tourbières dans les départements du Doubs et du Jura. L’opération fait partie du projet européen LIFE+. 

  • Réduire la pollution déversée au milieu naturel 

La Communauté de communes des rives de Saône (21) bénéficie de 390.000 euros d’aide de l’agence de l’eau pour la mise en conformité de 120 dispositifs d’assainissement non collectifs.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Produits bio : l’UFC-Que Choisir dénonce les marges des grandes surfaces

Produits bio : l’UFC-Que Choisir dénonce les marges des grandes surfaces

L'association a analysé les prix des produits bio en grandes surfaces pendant un an. Les marges brutes sont, en moyenne, 75% plus élevées que pour des produits conventionnels. L'UFC-Que Choisir pointe "les marges excessives" réalisées par la grande distribution sur 24 fruits et légumes bio.

Coût de la vie étudiante : 805 € par mois à Besançon selon l’Unef

Coût de la vie étudiante : 805 € par mois à Besançon selon l’Unef

Pour la 15ème année consécutive, l’UNEF publie son classement des villes selon le coût de la vie pour les étudiants. Augmentation des loyers, restauration universitaire plus onéreuse, "explosion" des frais pour les étudiants étrangers: étudier en France coûtera plus cher l'année prochaine, a calculé le syndicat étudiant Unef. Sur 42 villes analysée, Besançon arrive en 34e position. Dijon, en 28e position est une ville plus chère pour les étudiants selon la même étude.

LEO & Associés recrute à Besançon, Saint-Vit, Maîche et Pontarlier !

LEO & Associés recrute à Besançon, Saint-Vit, Maîche et Pontarlier !

OFFRES D'EMPLOI • Envie de rejoindre un environnement qui bouge ? Intégrez une équipe de 50 collaborateurs au sein d’une entreprise tant grandissante que stimulante et découvrez de nouvelles possibilités avec LEO & Associés ! Plusieurs postes sont à pourvoir : Commercial clientèle Particuliers et/ou Professionnels, Chargé de clientèle Entreprise, Gestionnaire sinistres spécialisé ou non (flottes, construction), Gestionnaire administratif assurance et Assistant(e) polyvalent(e) d’accueil.

Barbecue américain Traeger : « faire de la cuisine élaborée au barbecue »

Barbecue américain Traeger : « faire de la cuisine élaborée au barbecue »

Pour celles et ceux qui ont peur de ne pas réussir leurs saucisses, brochettes ou autres viandes, "il n'y a plus de soucis à avoir avec le barbecue Traeger", selon Aurélien Philippe, vendeur en électroménager au magasin Boulanger à Besançon qui précise que "cela ne peut pas brûler, car on ne met pas directement les aliments en contact avec la chaleur".

Du bio et du frais à la case de Sophie

Du bio et du frais à la case de Sophie

Depuis le mois de mai 2019, un nouveau salon de thé a ouvert ses portes au marché couvert Beaux-Arts au centre-ville de Besançon. La case de Sophie propose crêpes, galettes, tartes, salades et autres produits frais et issus de l’agriculture biologique.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 17.84
peu nuageux
le 25/08 à 18h00
Vent
1.25 m/s
Pression
1018.81 hPa
Humidité
64 %

Sondage