Alerte Témoin

Accès aux soins, formation, rémunération… Les orthophonistes redescendent dans la rue le 29 mars

Publié le 26/03/2018 - 18:06
Mis à jour le 16/04/2019 - 11:00

Plusieurs syndicats (FNO, FOF, CGT, FO, UNA, CFTC, FNEO, SUD et UNADREO) appellent les orthophonistes et étudiants orthophonistes à manifester jeudi 29 mars 2018 à Besançon. Pourquoi ? "Maintenir l'accès aux soins orthophoniques pour tous les patients sur l'ensemble du territoire et pour former correctement les orthophonistes de demain". 

JOURNEE MORTE

Le 29 mars, professionnels et étudiants orthophonistes manifesteront pour la défense de l'accès aux soins pour le maintien d'une formation initiale de qualité en 5 ans. "Depuis de nombreuses anne?es, nous alertons les pouvoirs publics sur la situation des orthophonistes dans les e?tablissements sanitaires et me?dico-sociaux et demandons un reclassement juste, tenant compte du niveau de qualification (formation universitaire en 5 ans, master), des compe?tences et activite?s des orthophonistes", rappelle l'intersyndicale dans un communiqué du 26 mars 2018. 

"Le ministe?re de la Sante? refuse toute rencontre"

Elle explique également : "Le 9 aou?t 2017, un reclassement a e?te? impose? en catimini aux orthophonistes hospitaliers, sans tenir compte du niveau de qualification, au me?pris de l'avis de l'ensemble des organisations syndicales de salarie?s. Dans le me?me temps, aucune e?volution n'a e?te? propose?e pour les orthophonistes salarie?s du secteur prive?. Et depuis, le ministe?re de la Sante? refuse toute rencontre sur ce proble?me qui ne cesse de s’aggraver." 

Pour les syndicats, les conséquences sont nombreuses :

  • Les orthophonistes désertent les hôpitaux
  • Les patients sont adressés en libéral, en urgence, alors qu’il est très difficile pour les libéraux de s’organiser, car ils sont déjà surchargés. Les établissements ont également recours au libéral, qui est engorgé.
  • Les patients souffrent du manque de soins, les recommandations de prises en charge de la Haute Autorité de Santé ne sont pas respectées.
  • Les étudiants sont moins bien formés, il leur devient extrêmement difficile de trouver des stages en milieu hospitalier ou médico-social.
  • Pour une juste reconnaissance de nos compétences, étudiants et professionnels s’allient le 29 mars pour défendre la formation et l’accès aux soins en orthophonie 

"Il est urgent de réagir et de proposer enfin une rémunération en adéquation avec le niveau de formation, de qualification, de compe?tences, de technicite?, aligne?es sur les professionnels du secteur sanitaire et social diplo?me?s au grade Master." 

Infos +

  • À Besançon, une manifestation est prévue jeudi 29 mars 2018 à 14 heures place Pasteur.
  • Tous les professionnels, les étudiants, les enseignants, les maîtres de stage, les directeurs de centres de formation en orthophonie, les médecins, les directeurs d'établissement sanitaires et médico-sociaux, les repre?sentants de l'État et les patients a? "soutenir et de?fendre l'exercice de l'orthophonie, le 29 mars 2018, partout en France, et a? œuvrer par tous les moyens a? leur disposition pour que le ministe?re de la Sante? propose enfin aux orthophonistes des grilles de salaire de niveau Master".
  • Il est demandé à chacun d'apporter des vieilles paires de chaussures pour les aligner et symboliser les patients sans soins orthophoniques.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Coronavirus : cinq des huit départements de Bourgogne Franche-Comté en « rose »

Zone d'alerte • Le ministre de la Santé Olivier Véran a présenté mercredi 23 septembre 2020  les nouveaux niveaux d'alerte selon la situation sanitaire à l'échelle des départements. En Bourgogne Franche-Comté, la Côte d'Or, le Doubs, le Territoire de Belfort, la Nièvre et la Saône-et-Loire sont en simple "alerte". Le Jura, la Haute-Saône et l'Yonne restent en "gris" sans alerte particulière.

Besançon : ouverture d’un centre de dépistage de la Covid-19

Face à cette progression importante et au passage en zone rouge du département du Doubs, la préfecture du Doubs, l’Agence Régionale de Santé, Grand Besançon Métropole et la ville de Besançon ont travaillé en lien avec les laboratoires LPA et CBM25 pour proposer un centre de dépistage rue du Docteur Mouras pour les bisontins et grands bisontins. Il ouvre ses portes ce 23 septembre 2020 dès 8h00.

SONDAGE : À cause de la Covid-19, limitez-vous les rassemblements familiaux et amicaux ?

Les département du Doubs, le Territoire de Belfort et la Côte-d'Or, comme de nombreux départements français, sont passés en "zone rouge", c'est-à-dire en zone de circulation active du virus qui se caractérise principalement par un taux d’incidence supérieur à 50 pour 100 000 habitants et une dynamique épidémique défavorable. Le gouvernement invite les habitants à limiter les rassemblements familiaux ou entre amis… Et vous, limitez-vous ce type de rassemblement ? C'est le sondage de la semaine.

Covid-19 : le département du Doubs passe officiellement en « zone rouge »

Le décret n° 2020-1153 du 19 septembre 2020 modifiant le décret n° 2020-860 du 10 juillet 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l'épidémie de covid-19 dans les territoires sortis de l'état d'urgence sanitaire, paru ce jour au journal officiel, place le département du Doubs en zone de circulation active du virus, également appelée "zone rouge".

Une Bisontine reçoit deux médailles d’or pour avoir créé une formation pour la qualité de vie au travail

Pauline Lenoir, thérapeuthe bisontine (sophrologue et praticien en hypnose ericksonienne), préparatrice physique et mentale et accessoirement Karateka '4 dan', vient de recevoir deux médailles d'or pour récompenser une formation "Nutrition Santé" liée à la qualité de vie au travail qu'elle a créé pour les entreprises et pas n'importe lesquelles... Interview.

Coronavirus : le Doubs et le Territoire de Belfort dépassent le seuil d’alerte

Dans le rouge • Depuis la rentrée en Bourgogne Franche-Comté, seule la Côte d'Or dépassait le seuil d'alerte avec un taux d'incidence dépassant largement les 50 cas positifs pour 100.000 habitants. Le Doubs, le Territoire de Belfort viennent à leur tour de dépasser ce seuil selon le bulletin hebdomadaire de l'agence régionale de santé. "Tous les indicateurs de suivi de l'épidémie sont à la hausse" selon l'ARS. Sur plus de 50.000 tests réalisés du 9 au 15 septembre, on recense plus de 1.400 nouveaux cas positifs.

Livres Dans la Boucle 2020

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     13.81
    nuageux
    le 24/09 à 6h00
    Vent
    2.8 m/s
    Pression
    1009 hPa
    Humidité
    98 %

    Sondage