Alstom Belfort : Martinez demande "l'arrêt d'un jeu de poker menteur"

Publié le 26/09/2016 - 12:50
Mis à jour le 27/09/2016 - 09:33

Avant le rassemblement prévu ce mardi 27 septembre 2016 à 11h devant le siège d'Alstom à Saint-Ouen, le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez, a demandé lundi  "l'arrêt de ce jeu de poker menteur qui se joue entre le gouvernement, la direction d'Alstom et les dirigeants des entreprises publiques SNCF et RATP" 

philippemartinez.jpg
© Mister-NK42

semaine décisive

PUBLICITÉ

La semaine qui s’ouvre est « importante pour l’avenir du site d’Alstom Belfort et de façon plus large celle de tous les sites du groupe », a-t-il estimé lors d’un point presse au siège du syndicat, en présence de tous les représentants CGT de la filière ferroviaire. Pour M. Martinez, « c’est bien le désengagement financier de l’Etat sur les infrastructures ferroviaires et l’absence de courage politique du gouvernement en matière de transports qui ont conduit à la situation que vivent les salariés d’Alstom » et « aussi » les salariés de la filière. Il a par ailleurs fustigé « la stratégie d’Alstom qui consiste à délocaliser la production ferroviaire pour réaliser toujours plus de profits » et mettre « en concurrence » les salariés « pour mieux les exploiter ».

Le site de Belfort « a de l’avenir » car les « besoins en locomotives et motrices sont énormes », a-t-il dit. « Nous ne laisserons pas sacrifier les salariés sur l’autel de la finance », a ajouté le leader de la CGT en appelant « à la réussite » du rassemblement prévu mardi à 11h00 devant le siège du groupe à Saint-Ouen. « Gaver les actionnaires ça va bien, doter les établissements d’investissements c’est quand même mieux pour l’avenir », a ajouté Christian Garnier, représentant CGT Alstom, selon lequel « le carnet de commandes n’est pas vide », le problème est qu’« ils le donnent à d’autres ».

Ce dernier a estimé « vital » que le PDG Henri Poupart-Lafarge « daigne nous expliquer sa stratégie » lors du comité central d’entreprise extraordinaire prévu dans l’après-midi.

(Avec AFP)

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

alstom belfort

Le syndicat FO Alstom s’inquiète de l’avenir du site dans une lettre ouverte adressée à Emmanuel Macron

Le syndicat FO Alstom s’inquiète de l’avenir du site dans une lettre ouverte adressée à Emmanuel Macron

Le syndicat central FO Alstom exprime ses inquiétudes sur l'avenir d'Alstom depuis son mariage ferroviaire avec Siemens dans une lettre ouverte au président de la République. Depuis le 27 septembre 2017,  Siemens est entré au capital d'Alstom à hauteur de 50 % dans le cadre d'un rapprochement "entre égaux". L'État français n'est pas actionnaire du groupe. 

Le plan de sauvetage d’Alstom Transport confirmé par Bruno Le Maire

Le plan de sauvetage d’Alstom Transport confirmé par Bruno Le Maire

Suite à une rencontre avec les élus locaux et le préfet du Territoire de Belfort ce vendredi 4 août à Bercy, le ministre de l'Économie a déclaré qu’au-delà du plan de sauvetage, il était nécessaire de réfléchir à des mesures à plus long terme pour définir une véritable stratégie industrielle pour le groupe Alstom.

Alstom : des élus demandent à François Hollande « d’user de toute son influence pour déclencher les commandes »

Alstom : des élus demandent à François Hollande « d’user de toute son influence pour déclencher les commandes »

Dans une lettre ouverte datant de ce mardi 21 février 2017 au président de la République François Hollande, quatre élus du Territoire de Belfort lui demandent de "rassurer" les salariés d'Alstom en usant "de toute son influence pour déclencher" les commandes citées dans le plan de sauvetage de l'État. Une lettre qui prépare la visite du président à l'usine de Belfort ce mercredi 22 février.

Dans la catégorie

Micro-brasserie Les2FÛTS : « Intégrer Coopilote a facilité le démarrage de mon entreprise »

Micro-brasserie Les2FÛTS : « Intégrer Coopilote a facilité le démarrage de mon entreprise »

Dans le cadre des rencontres "Bienvenue dans mon entreprise" proposées par Coopilote, coopérative d'entrepreneurs salariés à Besançon, la micro-brasserie Les2FÛTS a ouvert ses portes pour découvrir et échanger autour de leur activité et de l’entrepreneuriat… L'occasion de faire un focus sur cette petite entreprise artisanale bisontine. 

Sanctions américaines : la Côte-d’Or offre du Bourgogne à Trump pour le faire changer d’avis

Sanctions américaines : la Côte-d’Or offre du Bourgogne à Trump pour le faire changer d’avis

Le département de Côte-d'Or va envoyer deux bouteilles de Bourgogne au président américain Donald Trump pour tenter de le faire changer d'avis sur les sanctions douanières contre l'Union Européenne, qui doivent viser le vin français, a annoncé son président François Sauvadet le 14 octobre 2019 sur Twitter.

Le Crédit Agricole Franche-Comté présente son prêt « Mon 1er toit comtois » au Salon de l’Habitat Les 18, 19 et 20 octobre 2019

Le Crédit Agricole Franche-Comté présente son prêt « Mon 1er toit comtois » au Salon de l’Habitat Les 18, 19 et 20 octobre 2019

Publi-infos • Le Crédit Agricole Franche-Comté a de bonnes raisons d’être présent au Salon de l’Habitat à Micropolis Besançon. D’abord, c’est un partenaire historique de cette manifestation. Et puis, c’est l’occasion de présenter son offre régionale à succès « Mon 1er toit comtois », un prêt Habitat à taux zéro %. C’est donc le moment idéal pour rencontrer les conseillers du Crédit Agricole Franche-Comté.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.56
pluie modérée
le 19/10 à 15h00
Vent
0.94 m/s
Pression
1006.91 hPa
Humidité
96 %

Sondage