Besançon et le CHU empruntent 82 millions d'euros à la Caisse des dépôts

Publié le 29/11/2013 - 16:12
Mis à jour le 03/12/2013 - 09:02

La salle des mariages de l'Hôtel de Ville de Besançon a déjà vu passé des milliers de couples se disant oui pour la vie. Ce vendredi 29 novembre, c'est une autre sorte d'union qui a été signée pour une durée de 20 à 40 ans. Jean-Louis Fousseret, maire de Besançon et Président de l'agglomération du Grand Besançon, Jean-Pierre Jouyet, Directeur général de la Caisse des dépôts et consignations et Patrice Barberousse, Directeur du CHU de Besançon ont signé un protocole de financement des projets structurants de la ville mais aussi pour la construction de l'Institut régional fédératif du cancer.

PUBLICITÉ

38 millions d’euros pour financer les projets structurants de la Ville

La Ville de Besançon et la Communauté d’agglomération du Grand Besançon ont défini, en particulier à travers « Grand Besançon 2015 » et « Grand Besançon 2030 l’agglomération capitale » leurs principaux projets structurants du territoire bisontin qui supposent quatre objectifs : 

  • développer un écosystème favorable aux entreprises, en favorisant les synergies entre enseignement supérieur, recherche, innovation, et en proposant une offre immobilière adaptée
  • travailler sur l’offre de service en matière de santé, culture, enseignement supérieur
  • conforter la mobilité durable
  • requalifier les espaces économiques dégardés

« Il ne s’agit pas de s’endetter davantage mais de programmer des investissements importants pour notre territoire » a tenu à préciser Jean-Louis Fousseret lors de son discours. Jean-Pierre Jouyet a d’ailleurs ajouté que cet emprunt est « intelligent puisqu’il est à taux bas et de longue durée. C’est du financement confiant dans l’avenir pour de grands investissements, ce n’est pas de l’endettement » a-t-il indiqué.

44 millions d’euros pour financer l’Institut régional fédératif du cancer et la mise aux normes de l’hôpital Jean Minjoz

C’est sous le regard de Jean Minjoz peint sur l’un des tableaux de la salle des mariages de l’Hôtel de ville que Patrice Barberousse, directeur général du CHU de Besançon, a également signé deux contrats de prêt sur fond d’épargne de 44 millions d’euros. L’objectif est de financer l’Institut régional fédératif du cancer (IRFC), les onze laboratoires de biologie du centre hospitalier et la restructuration sur le site Minjoz à Besançon. « J’ai été frappé par l’importance que vous donnez à tout ce qui touche à l’homme » a déclaré le Directeur général de la caisse des dépôts.

Un bâtiment de 19.000 m2 sera construit sur le site dans lequel les laboratoires seront rassemblés. « Il s’agira d’un outil performant de prise en charge de la population » a indiqué Patrice Barberousse.

Le projet coûte 65,7 millions d’euros et est financé à hauteur de 54 millions d’euros par le CHRU qui bénéficie d’un prêt sur fond d’épargne de 22,5 millions d’euros. L’Agence régionale de santé de Franche-Comté soutient également l’opréation qui bénéficie de crédits d’aide à la contractualisation à hauteur de 24 millions d’euros.

Etaient également présents lors de ces signatures : Sylvie Mansion, Directrice régionale de l’Agence régional de la santé, Stéphane Fratacci, Préfet de la région Franche-Comté, Stéphane Keïta, Directeur du développement territorial et du réseau de la caisse des dépôts et Antoine Bréhard, Directeur régional de la caisse des dépôts.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

RGIS recrute pour ses inventaires

RGIS recrute pour ses inventaires

Offre d'emploi • RGIS, société spécialisée dans la réalisation d’inventaires pour les acteurs majeurs de la grande distribution et la distribution spécialisée (hypermarchés, supermarchés, grandes enseignes de sport, prêt-à-porter, parfumerie…), recherche des inventoristes à Besançon.

Bourgogne-Franche-Comté : la production industrielle a progressé en août

Bourgogne-Franche-Comté : la production industrielle a progressé en août

Banque de France • Les derniers chiffres de la Banque de France concernant la conjoncture économique en Bourgogne Franche-Comté pour le mois d'août 2019. "La production industrielle a globalement progressé, mais les carnets de commandes restent faibles. Un recul de la production est attendu", est-il indiqué. Dans les services marchands, l’activité a été dynamique et les prévisions demeurent favorables.

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.37
pluie modérée
le 23/09 à 0h00
Vent
4.19 m/s
Pression
1016.33 hPa
Humidité
97 %

Sondage