Bourgogne-Franche-Comté : des prévisions de production qui "affichent une stabilité" (Banque de France)

Publié le 13/10/2020 - 16:35
Mis à jour le 15/10/2020 - 13:17

Les derniers chiffres de la Banque de France concernant la conjoncture économique en Bourgogne Franche-Comté pour le mois de septembre 2020. Même si la production a enregistré un recul, les prévisions affichent une stabilité dans l'ensemble.

3Banquede002.JPG
©Alexane Alfaro

Voici plus de détails :

Autres produits industriels (57,9 %) 

  • Textiles, habillement, cuir et chaussure – Industrie chimique – Produits en caoutchouc, plastique et autres produits non métalliques – Métallurgie et produits métalliques – Bois, papier et imprimerie

Après plusieurs mois de hausse, la production fléchit. La demande, un peu plus active en provenance de l’étranger, permet aux carnets de commandes de revenir à leur point d’équilibre. Les stocks de produits finis sont adaptés aux besoins. Le volant d’intérimaires s’est accru. Les prévisions demeurent prudentes.

Services marchands (44,2 %)

L’activité a globalement progressé, avec une forte disparité en fonction des branches. Les transports et l’hébergement enregistrent notamment un net recul. Les effectifs se sont modérément renforcés. Les prix s’inscrivent à la baisse.

Les prévisions font état d’un manque de visibilité dans l’ensemble des sous-secteurs et plus particulièrement dans l’hébergement et la restauration.

Industrie (25,9 %)

La production et les livraisons se sont repliées. Les stocks de produits finis sont globalement stables. La demande a peu évolué dans l’ensemble, et les carnets restent en-deçà de l’attendu. Les prévisions affichent une stabilité d’ensemble.

Équipements électriques électroniques, informatiques et autres machines (15,8 %)

La production marque une forte baisse. Les flux de commandes ont fléchi, notamment sur le marché extérieur. Le niveau des carnets est jugé bas. Les effectifs se sont contractés. Les prévisions sont prudentes, avec des évolutions divergentes selon les compartiments

Matériels de transport (15,6 %)

Comme anticipé, un ralentissement des cadences de production est constaté. Les livraisons ont baissé. Le niveau des carnets de commandes est de nouveau inférieur à l’attendu. La demande en provenance de l’étranger a augmenté. Les stocks de produits finis sont insuffisants. Les tensions sur les trésoreries perdurent. La proportion d’intérimaires a augmenté. Les prévisions affichent un fléchissement de la production.

Fabrication de denrées alimentaires et de boissons (10,7 %)

L’activité poursuit sa progression. Les commandes s’inscrivent en hausse avec une plus forte demande à l’export. Les carnets se reconstituent. Les prix des matières premières n’ont pas varié tandis que ceux des produits finis ont très légèrement baissé. Les effectifs sont ajustés par l’emploi d’intérimaires. Les prévisions sont prudentes.

Bâtiment et Travaux Publics (Enquête trimestrielle) : 8,8 %

L’activité du troisième trimestre progresse fortement, sans toutefois rattraper le niveau d’avant crise dans les travaux publics. Les carnets de commandes sont étoffés dans le bâtiment. Les effectifs ont globalement augmenté ; cette tendance devrait se poursuivre dans tous les secteurs. Les prévisions d’activité sont favorables pour le bâtiment, et prudentes dans les travaux publics.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

L’opticien Atol s’installe pour la première fois dans le Grand Besançon !

PUBLI-INFO • Depuis mercredi 7 octobre 2020, un nouvel opticien s'est installé sur la zone commerciale Valentin sur une surface de 180 m2 : il s'agit d'Atol, mon opticien. Cette enseigne n'existait pas encore dans le Grand Besançon. Bertrand Andriot et son équipe vous accueillent et vous conseillent pour habiller vos yeux selon vos besoins et vos envies.

« France Relance » : quelles sont les premières entreprises retenues en Bourgogne-Franche-Comté ?

30 projets d'investissement productif • En visite ce jeudi 15 octobre 2020 à Dijon dans le cadre  du déploiement de "France Relance", Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée auprès du ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance a salué les 30 premières entreprises de Bourgogne-Franche-Comté  lauréates du "Fonds d’accélération des investissements industriels dans les territoires". Les 30 projets représentent 20 millions d’euros de subventions d’État pour un total de 115 millions d’euros d’investissements dans la région.

L’aménagement des échéances fiscales et sociales pour les entreprises affectées par la crise sanitaire

Olivier Dussopt, ministre délégué chargé des Comptes Publics, et Alain Griset, ministre délégué chargé des Petites et Moyennes Entreprises, ont échangé mardi 13 octobre 2020 avec les acteurs économiques sur les différents dispositifs de soutien aux entreprises, notamment en matière d’échéances fiscales et sociales.

IP-IP, une nouvelle coop digitale des entrepreneur.es du numérique en Bourgogne Franche-Comté

Les Coopératives d’Activité et d’Emploi (CAE) de Bourgogne Franche-Comté lancent une nouvelle filière pour accompagner les porteurs de projets et les entrepreneur.es du secteur du numérique régional dans un cadre coopératif et sécurisant. Créer un collectif d’entrepreneur.es numériques réunis sous un label commun, c’est le pari des CAE de Bourgogne - Franche-Comté concrétisé par la naissance de la Coop digitale IP-IP. Avec pour objectif de leur permettre de faire "plus vite, plus fort, plus grand"...

Un label pour payer les producteur "au juste prix" en Bourgogne Franche-Comté

En visite à la "Boucherie Comtoise" de Pouilley-les-Vignes, la présidente de la région Bourgogne Franche-Comté, Marie-Guite Dufay, a annoncé la création début 2021 d'un label consommateur pour valoriser les produits qui rémunèrent "au juste prix" les producteurs locaux ...

Jusqu’à 1000 euros de primes Covid attribuées par le conseil départemental du Territoire de Belfort

Le Département du Territoire de Belfort a connu, en cette année 2020, une crise sanitaire inédite et inattendue. Le président du conseil départemental du Territoire de Belfort, Florian Bouquet, a choisi d’attribuer des primes exceptionnelles aux agents ayant œuvré pendant le confinement. L’attribution de ces primes a été votée à l’unanimité à l’occasion de la séance publique du conseil départemental de mercredi 14 septembre 2020.

Covid-19 : et si la réouverture des discothèques permettait de limiter la propagation du virus ?

C'est une question qui peut surprendre et qui, en réalité, a toute sa légitimité à être posée en ces temps difficiles pour les libertés de chacune et de chacun, de crise économique, d'inquiétude, de santé publique… Nous nous sommes donc penchés sur cette question soulevée par la communauté des gérants de discothèques.

Le Château de Joux a besoin d’un petit coup de pouce…

Le 13 octobre 2020, la signature de la convention de partenariat entre la communauté de Communes du Grand Pontarlier et la Fondation du patrimoine, a marqué le lancement de la première souscription populaire au profit du château de Joux. Le Château de Joux a été sélectionné par la Mission Patrimoine, animée par Stéphane Bern et la Fondation du Patrimoine, pour bénéficier d'une aide financière à sa restauration. Les amoureux du Château de Joux peuvent à présent contribuer également à la sauvegarde de leur patrimoine pendant encore 444 jours...

Électroménager, télé, ordi… « Je pense que le confinement a fait changer des comportements d’achats » (Directeur de Boulanger Besançon)

Suite au confinement en mars et avril dernier, le magasin Boulanger à Besançon a vu sa fréquentation augmenter ainsi que la vente de certaines familles de produits telles que la micro-informatique, l'électroménager ou encore les téléviseurs. Rencontre avec Vincent Ona Embo, directeur du magasin bisontin ce lundi 12 octobre 2020 pour faire un bilan.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 7.79
nuageux
le 20/10 à 6h00
Vent
0.4 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
76 %

Sondage