Carte scolaire : Jacques Grosperrin interpelle Jean-Michel Blanquer

Publié le 08/04/2020 - 11:28
Mis à jour le 08/04/2020 - 11:28

Le sénateur Jacques Grosperrin avait souhaité attirer l’attention du ministre de l’Éducation nationale le 26 mars dernier à propos de la carte scolaire et des possibles fermetures de classes.

 ©
©

"Si nous entendons l’argument selon lequel le service public de l’éducation doit assurer sa continuité et notamment préparer la rentrée scolaire de septembre, le maintien des travaux sur la carte scolaire nous semble tout à fait inopportun pour de nombreuses raisons", avait indiqué le sénateur dans sa lettre adressée au ministre avant de poursuivre : "poser de telles négociations aux maires, mobilisés en première ligne pour répondre à l’urgence sanitaire et faire respecter les consignes visant à endiguer la propagation du virus, relève d’un manque de reconnaissance du rôle des élus locaux dans cette crise et de cohérence dans l’action publique.

Poursuivre la préparation des cartes scolaires nous paraît d’autant plus incompréhensible et aberrant que l’installation des nouveaux conseils municipaux a été repoussée de même que le second tour des élections municipales, ce qui a également des conséquences sur l’ensemble de l’environnement institutionnel des collectivités et l’organisation des territoires qu’elles incarnent".

Inquiet sur d'éventuelles fermetures de classes, le sénateur assurait que si de telles annonces étaient formulées, elles "crisperaient inutilement le corps enseignant, actuellement au travail pour assurer une continuité pédagogique nécessaire, ainsi que les parents d’élèves".

Réponse du ministre le 3 avril 2020 :

Dans sa lettre, le ministre Jean-Michel Blanquer s'est voulu rassurant en indiquant qu’en raison de la pandémie actuelle, aucune classe ne sera fermée à la rentrée prochaine sans l’accord de la commune.

"Au-delà des engagements budgétaires que je porte depuis e début du quinquennat pour garantir à tous l'accès à une école de qualité sur tous les territoires, j'ai toujours porté une attention particulière à la question de l'école rurale. C'est pour cela que depuis la dernière rentrée et conformément à l'engagement du Président de ma République, aucune école ne ferme, désormais, sans l'accord du maire", indiquait le ministre en affirmant qu'une "nouvelle analyse de l'ensemble des mesures proposées dans toutes les autres communes de France pourra aboutir à la neutralisation de certaines fermetures".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Covid-19 : le repli de l’épidémie se confirme selon l’agence régionale de santé

Avec un taux d’incidence en population générale désormais sous la barre des 400 cas pour 100/000 habitants, l’épidémie confirme son repli en Bourgogne-Franche-Comté selon les derniers chiffres de l'ARS Bourgogne-Franche-Comté.  Le taux de positivité des tests perd 5 points mais reste cependant élevé à près de 25%.
 

Covid-19 : le nombre de patients testés a doublé en un mois en Bourgogne-Franche-Comté  

Le nombre de tests a "de nouveau franchi" la barre des trois millions en une semaine, selon des chiffres publiés jeudi par le ministère de la Santé, sur fond de septième vague de l'épidémie de Covid-19. En Bourgogne-Franche-Comté, plus de 77.000 personnes ont réalisé un test antigénique ou PCR entre le 27 juin et le 3 juillet 2022 contre 54.000 la semaine précédente et 33.000 début juin.

Education

27 écoles “ont fait, font ou feront l’objet de désamiantage” à Besançon

En octobre 2023, Anne Vignot, la maire de Besançon, avait effectué un point presse suite aux interpellations des élus de l’opposition qui s’inquiétaient de l’état des écoles de la ville au sujet de l'amiante. Si elle s’était déjà voulu rassurante à l’époque, elle le reste aujourd’hui et indique qu’une commission du conseil municipal s’est tenueà quatre reprises pour élaborer un état des lieux et établir des préconisations ainsi qu’un plan d’actions. Ces résultats seront présentés jeudi 20 juin 2024 devant les élus.

L’ENIL de Mamirolle finaliste du premier concours culinaire de la région

La remise des prix du premier concours régional "Tous à table" à destination des équipes de cuisine des lycées de Bourgogne-Franche-Comté a eu lieu ce mercredi 5 juin au lycée François Mitterrand à Château-Chinon en Bourgogne. Seul représentant comtois, l’ENIL de Mamirolle a été devancé par les lycées bourguignons. 

Classement QS World : l’Université de Franche-Comté progresse au classement mondial

Dans un communiqué du 6 juin 2024, l’université de Franche-Comté indique qu’elle fait partie des rares universités françaises à progresser cette année dans le prestigieux classement qui distingue 1.500 établissements à travers le monde et parmi lesquels figurent seulement 35 français.

Derrière le lion, le réseau des Alumni comtois…

PUBLI-INFO • Parce que nous avons besoin de liens durables dans une société en pleine mutation, découvrez la plateforme digitale innovante que l’université de Franche-Comté a souhaité mettre à la disposition de ses étudiants, anciens et actuels et ses partenaires, un outil utile, performant et à la pointe de l'innovation. D’ores et déjà, il a rapproché des milliers de membres et a développé leurs échanges professionnels.

Parcoursup : Ouverture de la phase d’admission ce jeudi 30 mai

La phase d’admission Parcoursup débutera ce jeudi 30 mai à 19h pour les 945.000 candidats qui ont validé au moins 1 vœu dans l'enseignement supérieur sur Parcoursup. La plateforme sera disponible en mode consultation dans un premier temps puis plus tard dans la soirée, les élèves pourront répondre aux propositions d’admission.

Groupes de niveau au collège : les parents d’élèves de Valdahon appellent à manifester

Le mercredi 29 mai 2024, les parents d’élèves du collège Edgar Faure de Valdahon appellent les autres parents à ne pas mettre leurs enfants au collège en vue d'une action "collège mort". La raison ? Montrer leur indignation face au fait que les élèves des classes de 6ème et 5ème seront triés par groupe de niveau dès la rentrée prochaine. Une manifestation est prévue dans la matinée du mercredi 29 mai.

À Sancey, une action “collège mort” pour dénoncer les groupes de niveau

Une action "collège mort" aura lieu au collège Henri Fertet de Sancey mercredi 29 mai 2024. Les parents d’élèves sont invités à ne pas envoyer leurs enfants au collège ce jour-là  et à se rassembler devant l’établissement à 10h. Une journée nationale de mobilisation contre la réforme du "choc des savoirs" aura également lieu le samedi 25 mai à 10h30 à Besançon. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 13.02
nuageux
le 18/06 à 3h00
Vent
1.35 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
97 %