Cités de la gastronomie : Dijon veut apprendre de l'échec de Lyon

Publié le 07/01/2022 - 14:30
Mis à jour le 07/01/2022 - 10:21

Ouverture le 6 mai 2022 • La Cité internationale de la gastronomie et du vin de Dijon compte « tirer expérience de celle de Lyon », fermée peu après son ouverture, a indiqué le maire François Rebsamen en annonçant vendredi sa date d’inauguration, ce sera le vendredi 6 mai 2022.

La cité de la gastronomie devait ouvrir le 21 décembre 2021. Une ouverture repoussée dans un premier temps au mois d’avril puis au 6 mai 2022

"Nous allons tirer expérience de celle de Lyon", a déclaré l'élu socialiste, soulignant que la Cité internationale de la gastronomie de Lyon, fermée en 2020 après moins d'un an d'exploitation, était "un projet immobilier dans lequel on a mis un petit lieu pour la Cité" et non un ensemble conçu entièrement dans ce but comme à Dijon.

La Cité de Lyon, inaugurée en octobre 2019 dans le Grand Hôtel-Dieu, en plein centre-ville, avait notamment fait les frais de la crise sanitaire et fermé ses portes en mars 2020. Elle n'avait accueilli que la moitié des 300.000 visiteurs par an sur lesquels elle tablait, souffrant également d'un prix d'entrée jugé trop élevé. Elle doit rouvrir en 2023 dans un projet repensé.

"Ça ne peut pas marcher s'il s'agit juste d'une exposition qu'il faut payer plus de 10 euros", a estimé M. Rebsamen. "À Dijon, ce sera un lieu à vivre de 6,5 hectares, avec une cave à vin unique au monde disposant de plus de 3.000 références, l'école de cuisine Ferrandi, l'école des vins, des restaurants, des cinémas...", a listé le maire.

Édifié sur le site d'un hôpital dont les premiers bâtiments datent de 1204, l'ensemble dijonnais a nécessité 250 millions d'euros. Il table sur un million de visiteurs par an, "une option assez élevée", mais le maire est confiant.

"Avant le Covid, nous avions 3,5 millions de visiteurs par an à Dijon. Les touristes vont revenir", assure M. Rebsamen en citant le dernier palmarès de la chaîne américaine CNN, qui classe Dijon 6e destination dans le monde "où partir en 2022".

Dijon table également sur la situation de sa Cité à l'entrée de la route des vins de Bourgogne, dont les "climats" (parcelles de vignes) ont été classés au patrimoine mondial par l'Unesco.

Les Cités de la gastronomie sont nées dans le but de créer un espace valorisant le repas gastronomique français, après son inscription au patrimoine immatériel par l'Unesco en 2010.

En 2013, l'État avait choisi quatre villes pour recevoir des Cités, chacune devant affirmer une thématique spécifique - le vin pour Dijon. Mais, outre Lyon, où la Cité a fermé, les projets de Tours et de Paris-Rungis n'ont toujours pas vu le jour et sont en cours de refonte.

(Avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Un commentaire

Laisser un commentaire

Economie

Look, nouvelle collection, arrivée du printemps… Quoi de 9 chez IZAC ?

QUOI DE 9 ? • Pour la troisième année consécutive, Julie, Benjamin et Lucas se tiennent à votre disposition pour vous habiller, au quotidien mais aussi pour vos évènements festifs, printaniers et estivaux. À l’occasion de l’arrivée de la nouvelle collection, ils vous présentent une sélection de quatre tenues.

Découvrez le nouveau parcours client de la Cour des Matériaux de Leroy Merlin Besançon !

QUOI DE NEUF ? • L’équipe de Leroy Merlin à Besançon est fière de vous annoncer l'ouverture tant attendue de son tout nouvel espace dédié aux matériaux chez Leroy Merlin. Après de longs mois de travail et de réflexion, Leroy Merlin est ravi de vous présenter ce nouveau chapitre de son histoire.

Digital Surf recrute, soyez aux avant-postes de l’analyse microscopique

PUBLI-INFO • Envie de travailler pour la NASA ou pour la Silicon Valley ? C’est possible à Besançon au sein de Digital Surf, une pépite de l’industrie et de la recherche scientifique mondiale. Découvrez ici le produit qui porte son succès, les postes à pourvoir et postulez pour intégrer les équipes du leader mondial du logiciel de l’analyse des surfaces microscopiques.

Les commerçants de Besançon invités à participer à une nouvelle animation au centre-ville

L’Union des commerçants de Besançon (UCB) lance un nouveau projet d’animation dédié à la (re)découverte du centre-ville baptisé "Bonjour". Pour cette première édition qui aura lieu le 1er juin 2024, l’initiative est gratuite et ouverte à tous les commerçants du centre-ville de Besançon, adhérents ou non adhérents à l’UCB. 

La Ville de Besançon veut développer de nouveaux lieux culturels

Lors du prochain conseil municipal qui se tiendra ce jeudi 4 avril 2024 à Besançon, les élus seront notamment appelés à débattre du souhait de réhabiliter deux sites bisontins pour en faire des lieux d’accueil culturels. Il s’agit de la grande halle du site des Prés-de-Vaux et du hangar aux manoeuvres de la Citadelle. 

Effondrement rue de Vesoul : les commerçants demandent une aide exceptionnelle au Département du Doubs

Suite à l’effondrement d’une partie de la rue de Vesoul à Besançon le 25 février dernier, les commerçants ont vu leur chiffre d’affaires dégringoler… Un collectif a même été créé sous l’impulsion de Vincent Morel, gérant du magasin indépendant Bazarland. Ce mois d’avril 2024, il lance un appel au Département du Doubs…

La Ville de Besançon avance un budget “robuste” pour 2024

Alors que l’État français doit actuellement faire face à une crise des finances publiques, la Ville de Besançon assure de son côté conserver un modèle "robuste" de gestion financière comme l’a détaillé ce mercredi 3 avril en conférence de presse Anthony Poulin l’adjoint en charge des finances de la Ville de Besançon.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 18.79
peu nuageux
le 12/04 à 12h00
Vent
2.49 m/s
Pression
1032 hPa
Humidité
56 %