Cités de la gastronomie : Dijon veut apprendre de l'échec de Lyon

Publié le 07/01/2022 - 14:30
Mis à jour le 07/01/2022 - 10:21

Ouverture le 6 mai 2022 •

La Cité internationale de la gastronomie et du vin de Dijon compte "tirer expérience de celle de Lyon", fermée peu après son ouverture, a indiqué le maire François Rebsamen en annonçant vendredi sa date d'inauguration, ce sera le vendredi 6 mai 2022.

La cité de la gastronomie devait ouvrir le 21 décembre 2021. Une ouverture repoussée dans un premier temps au mois d’avril puis au 6 mai 2022

"Nous allons tirer expérience de celle de Lyon", a déclaré l'élu socialiste, soulignant que la Cité internationale de la gastronomie de Lyon, fermée en 2020 après moins d'un an d'exploitation, était "un projet immobilier dans lequel on a mis un petit lieu pour la Cité" et non un ensemble conçu entièrement dans ce but comme à Dijon.

La Cité de Lyon, inaugurée en octobre 2019 dans le Grand Hôtel-Dieu, en plein centre-ville, avait notamment fait les frais de la crise sanitaire et fermé ses portes en mars 2020. Elle n'avait accueilli que la moitié des 300.000 visiteurs par an sur lesquels elle tablait, souffrant également d'un prix d'entrée jugé trop élevé. Elle doit rouvrir en 2023 dans un projet repensé.

"Ça ne peut pas marcher s'il s'agit juste d'une exposition qu'il faut payer plus de 10 euros", a estimé M. Rebsamen. "À Dijon, ce sera un lieu à vivre de 6,5 hectares, avec une cave à vin unique au monde disposant de plus de 3.000 références, l'école de cuisine Ferrandi, l'école des vins, des restaurants, des cinémas...", a listé le maire.

Édifié sur le site d'un hôpital dont les premiers bâtiments datent de 1204, l'ensemble dijonnais a nécessité 250 millions d'euros. Il table sur un million de visiteurs par an, "une option assez élevée", mais le maire est confiant.

"Avant le Covid, nous avions 3,5 millions de visiteurs par an à Dijon. Les touristes vont revenir", assure M. Rebsamen en citant le dernier palmarès de la chaîne américaine CNN, qui classe Dijon 6e destination dans le monde "où partir en 2022".

Dijon table également sur la situation de sa Cité à l'entrée de la route des vins de Bourgogne, dont les "climats" (parcelles de vignes) ont été classés au patrimoine mondial par l'Unesco.

Les Cités de la gastronomie sont nées dans le but de créer un espace valorisant le repas gastronomique français, après son inscription au patrimoine immatériel par l'Unesco en 2010.

En 2013, l'État avait choisi quatre villes pour recevoir des Cités, chacune devant affirmer une thématique spécifique - le vin pour Dijon. Mais, outre Lyon, où la Cité a fermé, les projets de Tours et de Paris-Rungis n'ont toujours pas vu le jour et sont en cours de refonte.

(Avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Le chômage a baissé de 6 % en Bourgogne-Franche-Comté au 4e trimestre 2021

Au quatrième trimestre 2021, le nombre de demandeurs d’emploi de catégorie A,  et donc tenus de rechercher un emploi et sans activité, a diminué de 6 %, soit 6.830 chômeurs en moins. En France la baisse est de 6,2%.  Sur une année, la baisse s'établit à -13,2% au niveau régional. En France, la baisse est de 12,6 %. Le nombre de chômeurs atteint fin 2021 son plus bas niveau depuis le troisième trimestre 2012.

Fermeture du pont de la République aux voitures : réaction de l’UCB…

Le 7 janvier dernier, la maire de Besançon annonçait la fermeture programmée du pont de la République à partir du printemps prochain. Surprise de ne pas avoir été informée au préalable, l'Union des commerçants de Besançon, présidée par Serge Couësmes, nous en parle…

Besançon sélectionne des banques « vertes » pour financer ses mesures écologiques

La ville de Besançon va emprunter auprès de banques engagées dans la réduction de leur empreinte climatique pour financer ses projets en faveur de la transition écologique, comme la rénovation énergétique des écoles et des gymnases, a annoncé jeudi 20 janvier 2022 la maire EELV Anne Vignot.

NG Productions : "On a besoin que les gens sortent, on a trop souffert comme ça"

À l'occasion des 15 ans de NG Productions, nous avons rencontré le fondateur de cette société de productions de spectacles à Besançon, Hamid Asseila. Il nous raconte ses temps de forts notamment avec Elton John, son projet de festival sur quatre jours en 2023, sa vision sur l'épidémie de Covid-19 et les prochaines dates à ne pas manquer...
Offre d'emploi

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 -2.59
ciel dégagé
le 27/01 à 0h00
Vent
0.56 m/s
Pression
1033 hPa
Humidité
100 %

Sondage