Concertation des élus et prévention covid-19: "Il en va aussi de la survie de la vie associative" (Patrick Genre)

Publié le 24/09/2020 - 14:30
Mis à jour le 24/09/2020 - 11:32

Comme annoncé, le Préfet du Doubs et l’Agence Régionale de Santé ont échangé ce 23 septembre 2020, en visioconférence, avec le président de l’Association des maires du Doubs, les Maires des chefs-lieux de canton, les maires des communes de plus de 5 000 habitants et les Présidents d’intercommunalités.

Pour Patrick Genre, président de l’Association des maires du Doubs et maire de Pontarlier, le constat est clair : "ce message de prévention doit être partagé par le plus grand nombre (...) même s'il adresse principalement aux fortes concentrations, il peut aussi concerner les villages, notamment autour d'une salle des fêtes, une sale polyvalente ou encore un stade de foot".

Il met en garde : "Essayons d'appliquer ces gestes barrières. Il en va aussi de la survie des associations et de la vie associative. Si nous ne parvenons pas à enrayer la dégradation des principaux ratios, cela pourra avoir un impact sur la vie sociale".

Des questionnements de la part des élus

Lors de ces échanges, les élus ont pu fait part de leurs questionnements, notamment en ce qui concerne le fonctionnement des équipements publics nécessaires aux activités sportives. Ils sont très attentifs à la situation sanitaire de leur territoire et aux mesures qui pourraient être prises telles que l’obligation de port du masque dans le centre-ville ou bourg-centre de leurs communes. Les élus qui le souhaitent proposeront au Préfet du Doubs le périmètre éventuel dans lequel le port du masque pourrait être rendu obligatoire sur leur commune. Un nouveau temps d’échange est prévu entre le Préfet du Doubs et les élus début octobre.

En outre, une nouvelle concertation avec les fédérations sportives, en lien avec l’Association des Maires du Doubs, sera organisée par les services de la Préfecture afin de faire un point post-rentrée.

Pour rappel, voici les mesures en vigueur dans le Doubs : 

  • Le port du masque est obligatoire au centre-ville de Pontarlier depuis mercredi 23 septembre et le périmètre au sein duquel le port du masque est obligatoire à Montbéliard est étendu au centre-ville dans son intégralité à l’intérieur de la boucle, y compris le parvis de la Gare et l’Acropole.
  • Le port du masque est obligatoire sur l’ensemble des campus de l’enseignement supérieur et cités universitaires dans un rayon de 50 mètres aux abords, comme pour les établissements scolaires.
  • Pour les établissements recevant du public de type L (salles de réunion, de projection, de spectacle ou à usage multiple), le classement du département en zone de circulation active du virus a pour effet de réintroduire l’obligation de l’espacement d’au moins un siège entre chaque personne ou groupe de moins de 10 personnes venant ensemble. Les cérémonies de mariage et d’enterrement doivent respecter strictement outre le port du masque la distanciation de 4m2 par personne.
  • Il est rappelé que les clients ne peuvent conserver une station debout dans les bars et restaurants et les gérants de ces établissements doivent s’assurer qu’ils sont assis.
  • Les buvettes et points de restauration sont interdits dans les enceintes sportives et à leurs abords immédiats lorsque les clients ne peuvent pas être assis.
  • Le maintien ou la reprise du télétravail dans les administrations est fortement recommandé.
  • Les contrôles du respect des mesures barrières seront renforcés dans l’ensemble du département, notamment dans les bars, cafés, restaurants et transport en commun.
  • Création d'un Drive rue Mouras consacré au dépistage à Besançon + mobilisation "d'ambassadeurs" qui iront à la rencontre des passants pour informer sur les gestes barrières. (une infirmière sera dédiée à cette communication).

Pour rappel, plusieurs mesures importantes sont déjà en vigueur telle que l’obligation de port du masque dans :

  • Les transports en commun,
  • Les établissements recevant du public,
  • Tout rassemblement, réunion ou activité sur la voie publique ou dans un lieu ouvert mettant en présence de manière simultanée plus de 10 personnes et soumis à une déclaration en préfecture,
  • Tout marché non-couvert,
  • Vide-grenier,
  • Brocante ou fête foraine,
  • Les grandes et moyennes surfaces ainsi que sur leurs parkings,
  • Les centres-villes de Besançon et de Montbéliard, un périmètre de 50 mètres autour des entrées et sorties des écoles, collèges et lycées, 30 minutes avant et après l’ouverture et la fermeture de ces établissements sur l’ensemble du département.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Confinement #2 : un aperçu de Besançon ce vendredi matin…

D’habitude, le vendredi matin, entre 08h30 et 09h00, la ville de Besançon est particulièrement vivante la veille du week-end. Les arrêts de bus et de tram sont pleins, ça grouille de voitures qui se suivent de très près dans des files de feux tricolores... mais ce vendredi 30 octobre, c’était différent, très différent, en cette première matinée de confinement.

Confinement : ce qu’il faut retenir de la conférence de presse du Premier ministre

Ce jeudi 29 octobre, à quelques heures du début du deuxième confinement en France, le Premier ministre Jean Castex entouré de Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education nationale, Elisabeth Borne ministre du Travail, Bruno Le Maire, ministre de l'Economie, Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur et Olivier Véran, ministre de la Santé, a détaillé la feuille de route.

Société

Confinement #2 : un aperçu de Besançon ce vendredi matin…

D’habitude, le vendredi matin, entre 08h30 et 09h00, la ville de Besançon est particulièrement vivante la veille du week-end. Les arrêts de bus et de tram sont pleins, ça grouille de voitures qui se suivent de très près dans des files de feux tricolores... mais ce vendredi 30 octobre, c’était différent, très différent, en cette première matinée de confinement.

A Nice, Macron dénonce « une attaque terroriste islamiste » contre la France

L'opération Sentinelle de 3.000 à 7.000 militaires •

"Très clairement c'est la France qui est attaquée"Emmanuel Macron a dénoncé jeudi depuis Nice "une attaque terroriste islamiste" dans la basilique Notre-Dame qui a fait trois morts, et annoncé le passage de 3.000 à 7.000 soldats pour l'opération Sentinelle pour protéger les lieux de culte et les écoles.

Confinement : ce qu’il faut retenir de la conférence de presse du Premier ministre

Ce jeudi 29 octobre, à quelques heures du début du deuxième confinement en France, le Premier ministre Jean Castex entouré de Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education nationale, Elisabeth Borne ministre du Travail, Bruno Le Maire, ministre de l'Economie, Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur et Olivier Véran, ministre de la Santé, a détaillé la feuille de route.

Besançon : réaction d’Anne Vignot suite au confinement annoncé par le président de la République

La forte dégradation de la situation sanitaire a conduit le président de la République à annoncer un confinement à compter de ce jeudi 29 octobre à minuit. Anne Vignot, maire de Besançon, présidente de Grand Besançon Métropole, prend acte de cette décision, "nécessaire au regard de la crise sanitaire".

Confinement : pas de pénurie dans les supermarchés « si tout le monde reste raisonnable »

Pas de panique ! Il y aura toujours du papier toilette. Alors que de nouvelles mesures sanitaires drastiques planent sur la France pour endiguer l’épidémie de Covid-19, les supermarchés assurent qu’on trouvera tous les produits “sans difficulté” dans les semaines qui viennent, si “tout le monde reste raisonnable” dans ses achats.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 7.77
couvert
le 31/10 à 9h00
Vent
0.99 m/s
Pression
1024 hPa
Humidité
84 %

Sondage