Confinement: des mesures pour la continuité des traitements et des soins

Publié le 09/11/2020 - 16:10
Mis à jour le 12/11/2020 - 17:07

Le ministère de la Santé a pris des mesures pour permettre la poursuite des traitements et des soins durant le confinement, mais aussi la prise de contraception et les IVG médicamenteuses, dans un arrêté paru dimanche 8 novembre 2020 au Journal officiel.

L'arrêté, pris en raison de "l'aggravation de la situation sanitaire" liée au Covid-19 et du rétablissement du confinement, vise à préserver la santé des personnes concernées, tout en réduisant les sollicitations du système sanitaire, comme certaines consultations ou actes non urgents. Cela contribue à "protéger les professionnels de santé et leurs patients de l'infection" et de s'adapter au "risque d'indisponibilité des professionnels de santé dans la gestion de la crise", explique le texte.

Dans le détail, les mesures adoptées visent à prévenir tout d'abord "des interruptions de traitements ou de soins préjudiciables à la santé des patients", en autorisant les infirmiers à "poursuivre les soins qu'ils dispensent aux patients atteints d'une pathologie chronique stabilisée au-delà de la date de validité de la prescription", et en permettant "aux pharmacies, aux prestataires de services ou aux distributeurs de matériel de délivrer" des médicaments ou prestations lorsqu'une ordonnance renouvelable "est expirée".

L'arrêté vise de même à éviter l'interruption des "traitements par contraceptif oraux" ou encore des "traitements de substitution aux opiacés", en facilitant là encore la délivrance des produits nécessaires.

Enfin, le texte assouplit "les modalités pratiques de réalisation de l'IVG par voie médicamenteuse en dehors d'un établissement de santé par les médecins et les sages-femmes": il permet que la prise des médicaments soit effectuée via une consultation en télémédecine, avec "dispensation en pharmacie d'officine" des produits nécessaires.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Covid-19 : les derniers indicateurs ne sont pas bons (non plus) en Bourgogne-Franche-Comté

Le taux d'incidence dépasse désormais les 300 cas pour 100.000 habitants en Bourgogne-Franche-Comté avec un taux de positivité des tests désormais à 6 %. Le Jura connaît toujours le taux d'incidence le plus élevé (448 cas pour 100.000 habitants) devant le Doubs (375) et le Territoire de Belfort (315). Les hospitalisations sont aussi en augmentation.

Omicron : les personnes vulnérables non vaccinées doivent éviter de voyager

lors que le nouveau variant Omicron suscite toutes les inquiétudes, l’Organisation mondiale de la santé a dévoilé de nouvelles recommandations, mardi 30 novembre. Les personnes à risque non vaccinées contre le Covid-19, y compris les plus de 60 ans ou celles ayant des comorbidités (maladie cardiaque, cancer et diabète), doivent éviter de voyager dans les zones où la transmission locale du coronavirus existe.  

Huit cas possibles au variant Omicron en France. Les ministres de la Santé du G7 se réunissent à Londres

Alors qu'en France huit cas possibles au variant Omicron du Coronavirus ont été détectés, les ministres de la Santé du G7 sont attendus en urgence à Londres ce lundi 29 novembre, face à l’inquiétude suscitée par ce nouveau variant. Une mutation qui continue à se propager à travers le monde malgré les fermetures de frontières. Les ministres de la Santé de la France, des États-Unis, du Canada, d’Allemagne, d’Italie, du Japon et du Royaume-Uni se retrouvent pour discuter de l’évolution de la situation sur Omicron, lors d’une réunion d’urgence.

Ce n’est pas parce qu’on en parle plus que la grippe a disparu : la CPAM du Doubs vous invite à vous faire vacciner

PUBLI-INFO • La vaccination contre la grippe saisonnière se déroule jusqu'au 31 janvier 2022 dans un contexte encore marqué par la crise sanitaire de la Covid-19. La vaccination contre la grippe est possible en ville depuis le 22 octobre, en Ehpad et établissements de santé depuis le 18 octobre afin de saisir toutes les opportunités de vaccination et d’optimiser les deux campagnes de vaccination, grippe et rappel Covid-19, et dans l’objectif d’un haut niveau de protection des plus fragiles.

Large oui des Suisses au pass Covid

En pleine cinquième vague et alors qu'un cas probable du variant omicron aurait été détecté, une large majorité de Suisses ont approuvé dimanche la loi ayant permis d'instaurer le pass Covid, lors d'un vote marqué par une Alors que la police craignait des manifestations, seuls quelques dizaines d'opposants à la loi Covid se sont rassemblés devant le siège du gouvernement et du parlement à Berne, placé sous haute sécurité et entouré d'une clôture grillagée. au terme d'une campagne électorale houleuse.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 6.16
légère pluie
le 01/12 à 18h00
Vent
5.65 m/s
Pression
1004 hPa
Humidité
98 %

Sondage