Confinement et rentrée scolaire : "Nous sommes dans le flou total"

Publié le 29/10/2020 - 17:01
Mis à jour le 08/11/2020 - 09:59

Dans un communiqué de ce jeudi 29 octobre, le syndicat Snuipp-FSU du Doubs réagit suite à l'annonce d'un nouveau confinement à partir de ce soir minuit tout en gardant les établissements scolaires ouverts. Même s'il est nécessaire que les élèves se rendent en classe, le syndicat demande à ce que "le maintien de l’ouverture des écoles soit accompagné d’un protocole réellement adapté à la situation sanitaire actuelle et des moyens nécessaires à sa mise en oeuvre".

ecole besancon deconfinement-016
© D Poirier

Communiqué :

Laisser les écoles ouvertes, oui ! Mais pas au détriment de la santé des personnels, des enfants et de la société toute entière.

Le Président Macron a annoncé ce mercredi 28 octobre 2020 un reconfinement national pour contrer l’expansion de la pandémie Covid-19. Les établissements scolaires du premier et du second degré restent néanmoins ouverts sur l’ensemble du territoire.

Pour le SNUipp-FSU 25, il est nécessaire que les écoles puissent rester ouvertes pendant cette période car les effets néfastes de la déscolarisation sur les élèves et  particulièrement sur les plus fragiles sont avérés. D’autre part, ce que nous sommes en mesure de proposer à distance n’est pas de l’école et nous ne pouvons toucher nos élèves que de façon très inégalitaire en fonction des moyens matériels (des familles comme des enseignants) et de la possibilité d’accompagnement des élèves au sein de leur famille.

Cependant, nous déplorons une fois de plus le manque d’anticipation du gouvernement ! Alors que la situation était prévisible, nous sommes dans le flou total à quelques jours du retour des élèves en classe dans ce contexte de confinement et il est inconcevable que les enseignants, les AESH et tous les personnels qui travaillent dans les écoles aient à mener à bien cette mission de service public d'éducation sans avoir l’assurance d’être protégés.

Le protocole sanitaire des écoles dans son état actuel ne permet quasiment aucune protection. Le port du masque par les adultes des écoles seulement est la seule mesure obligatoire. Aucune distanciation n’est requise dès lors qu’elle empêcherait l'accueil simultané de tous les élèves. Les brassages d’élèves sont seulement à limiter lorsque c’est possible, etc.

En réalité, les enseignants ne disposent pas de masques appropriés, les effectifs par classe (le ratio nombre d’élèves/nombre d’enseignants), les locaux et le mobilier ne permettent pas la distanciation nécessaire et l’insuffisance de points d’eau ne permet pas d’assurer un lavage des mains suffisamment régulier...

Pour le SNUipp-FSU 25, le maintien de l’ouverture des écoles doit être accompagné d’un protocole réellement adapté à la situation sanitaire actuelle et des moyens nécessaires à sa mise en oeuvre.

Les mesures concernant la mise en quarantaine doivent également être revues. Jusqu’au 16 octobre, lorsqu’un élève était testé positif, aucune personne de son entourage scolaire (adulte, enfant, voisin de table y compris) n’était cas contact et l’élève malade était le seul à rester à son domicile.

Pour le SNUipp-FSU 25 l'école doit certes continuer mais sans péril pour la santé des adultes qui y travaillent, des élèves et de leur famille.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Banque alimentaire de Franche-Comté : une augmentation des demandeurs d’aide de 20% depuis septembre 2020

La prochaine grande collecte de la Banque alimentaire de Franche-Comté se déroulera les 27, 28 et 29 novembre 2020 dans tous les grands magasins de la région. Objectif : collecter des produits non périssables pour assurer les distributions en 2021 et assurer une demande de plus en plus importante… On en parle avec Michel Jeannin, chargé de communication de la Banque alimentaire de Franche-Comté.

Vers l’ouverture des commerces tous les dimanches à partir du 27 novembre et jusqu’à fin 2020 à Besançon ?

Les commerçantes et commerçants croisent les doigts pour que le président de la République annonce mardi 24 novembre la réouverture des commerces dès le 27 novembre… Et pour rattraper autant que possible le retard dû au deuxième confinement, à Besançon, l'Union des commerçants souhaite l'ouverture des magasins tous les dimanches jusqu'à la fin de l'année.

Région Bourgogne Franche-Comté : 126 M€ en faveur de l’emploi, de l’écologie, de la solidarité et des territoires

Réunis en commission permanente, vendredi 20 novembre 2020, les élus régionaux ont voté près de 126 millions d’euros d’aides en faveur de l’emploi, de l’écologie, de la solidarité et des territoires. Une partie de ces crédits concerne le Plan d’accélération de l’investissement régional mis en place par la Région pour faire face à la crise sociale et économique provoquée par l’épidémie de Covid-19.

Education

Salaires des profs : 100 euros par mois de plus à partir de mai prochain pour les débutants

Le ministère de l'Education a annoncé ce lundi 16 novembre 2020 aux enseignants que le salaire des professeurs débutants allait augmenter de 100 euros nets par mois, versés sous forme de prime, à partir de mai prochain, et confirmé pour tous l'octroi d'une prime informatique de 150 euros par an.

Covid-19 et établissements scolaires : les chiffres donnés sont « une restitution fidèle et sincère de ce qui nous est transmis » (J-F Chanet)

Suite à la polémique des derniers jours (notamment Checks News dans Libération) sur les chiffres de contamination communiqués par le Ministère de l'Éducation, Jean-François Chanet, recteur de l'Académie de Besançon, s'insurge ce 13 novembre 2020. Il accuse un "très mauvais procès".

Confinement#2  : la préfecture du Doubs répond à vos questions...

Vous êtes nombreux à nous envoyer vos questions. Est-il possible d'établir plusieurs attestations par jour, doit-on toujours porter le masque pour aller courir sur les berges du Doubs à Besançon, une personne asthmatique  fait-elle partie des personnes à risque ? Et pour aller s'occuper de son cheval ? La préfecture du Doubs répond à vos questions...

« Grève sanitaire » : une soixantaine de personnes s’est mobilisée à Besançon

L'intersyndicale a appelé à la manifestation ce mardi 10 novembre 2020 suite à protocole sanitaire jugé insatisfaisant. À Besançon cet après-midi, une soixantaine de personnes s’est réunie devant le rectorat. Nous avons posé quelques questions à Patrice Durand, inspecteur d'Académie du Doubs...
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 6
nuageux
le 27/11 à 9h00
Vent
0.99 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
82 %

Sondage