Confinement et rentrée scolaire : "Nous sommes dans le flou total"

Publié le 29/10/2020 - 17:01
Mis à jour le 12/02/2021 - 17:40

Dans un communiqué de ce jeudi 29 octobre, le syndicat Snuipp-FSU du Doubs réagit suite à l’annonce d’un nouveau confinement à partir de ce soir minuit tout en gardant les établissements scolaires ouverts. Même s’il est nécessaire que les élèves se rendent en classe, le syndicat demande à ce que « le maintien de l’ouverture des écoles soit accompagné d’un protocole réellement adapté à la situation sanitaire actuelle et des moyens nécessaires à sa mise en oeuvre ».

Les mesure barrière anti-covid à l'école.  © D Poirier
Les mesure barrière anti-covid à l'école. © D Poirier

Communiqué :

Laisser les écoles ouvertes, oui ! Mais pas au détriment de la santé des personnels, des enfants et de la société toute entière.

Le Président Macron a annoncé ce mercredi 28 octobre 2020 un reconfinement national pour contrer l’expansion de la pandémie Covid-19. Les établissements scolaires du premier et du second degré restent néanmoins ouverts sur l’ensemble du territoire.

Pour le SNUipp-FSU 25, il est nécessaire que les écoles puissent rester ouvertes pendant cette période car les effets néfastes de la déscolarisation sur les élèves et  particulièrement sur les plus fragiles sont avérés. D’autre part, ce que nous sommes en mesure de proposer à distance n’est pas de l’école et nous ne pouvons toucher nos élèves que de façon très inégalitaire en fonction des moyens matériels (des familles comme des enseignants) et de la possibilité d’accompagnement des élèves au sein de leur famille.

Cependant, nous déplorons une fois de plus le manque d’anticipation du gouvernement ! Alors que la situation était prévisible, nous sommes dans le flou total à quelques jours du retour des élèves en classe dans ce contexte de confinement et il est inconcevable que les enseignants, les AESH et tous les personnels qui travaillent dans les écoles aient à mener à bien cette mission de service public d'éducation sans avoir l’assurance d’être protégés.

Le protocole sanitaire des écoles dans son état actuel ne permet quasiment aucune protection. Le port du masque par les adultes des écoles seulement est la seule mesure obligatoire. Aucune distanciation n’est requise dès lors qu’elle empêcherait l'accueil simultané de tous les élèves. Les brassages d’élèves sont seulement à limiter lorsque c’est possible, etc.

En réalité, les enseignants ne disposent pas de masques appropriés, les effectifs par classe (le ratio nombre d’élèves/nombre d’enseignants), les locaux et le mobilier ne permettent pas la distanciation nécessaire et l’insuffisance de points d’eau ne permet pas d’assurer un lavage des mains suffisamment régulier...

Pour le SNUipp-FSU 25, le maintien de l’ouverture des écoles doit être accompagné d’un protocole réellement adapté à la situation sanitaire actuelle et des moyens nécessaires à sa mise en oeuvre.

Les mesures concernant la mise en quarantaine doivent également être revues. Jusqu’au 16 octobre, lorsqu’un élève était testé positif, aucune personne de son entourage scolaire (adulte, enfant, voisin de table y compris) n’était cas contact et l’élève malade était le seul à rester à son domicile.

Pour le SNUipp-FSU 25 l'école doit certes continuer mais sans péril pour la santé des adultes qui y travaillent, des élèves et de leur famille.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Covid-19 : le repli de l’épidémie se confirme selon l’agence régionale de santé

Avec un taux d’incidence en population générale désormais sous la barre des 400 cas pour 100/000 habitants, l’épidémie confirme son repli en Bourgogne-Franche-Comté selon les derniers chiffres de l'ARS Bourgogne-Franche-Comté.  Le taux de positivité des tests perd 5 points mais reste cependant élevé à près de 25%.
 

Covid-19 : le nombre de patients testés a doublé en un mois en Bourgogne-Franche-Comté  

Le nombre de tests a "de nouveau franchi" la barre des trois millions en une semaine, selon des chiffres publiés jeudi par le ministère de la Santé, sur fond de septième vague de l'épidémie de Covid-19. En Bourgogne-Franche-Comté, plus de 77.000 personnes ont réalisé un test antigénique ou PCR entre le 27 juin et le 3 juillet 2022 contre 54.000 la semaine précédente et 33.000 début juin.

Education

Une quarantaine d’élèves du lycée Pergaud en voyage à Espagne…

Quarante-neuf élèves du lycée Pergaud de Besançon ont participé à un voyage culturel et linguistique à Valencia en Espagne du 7 au 12 avril 2024. Les élèves émanant de la section européenne espagnol et des classes technologiques ST2S, ont été accompagnés par leurs professeures Mesdames Mougenot, Lallemand, Jeanningros et Ferreira-Lopes.

Une vingtaine d’écoles bisontines reçoivent un arbre jumeau de la place de la Révolution

Dans le cadre de la végétalisation de la place de la Révolution, la Ville de Besançon a organisé jeudi 11 avril 2024 une cérémonie avec 476 enfants issus de 21 écoles bisontines. Un arbre, ayant son jumeau place de la Révolution, est ainsi remis à chaque école. Ils seront plantés à l’automne prochain.

Partiel blanc pour les premières années de médecine...

Comme chaque année, le Tutorat Santé Besançon organise un examen classant blanc le 4 mai pour les Pass (Parcours accès santé spécifique) et l’après-midi du 3 mai pour les Las (Licence à accès santé). Cet évènement, plus communément appelé “partiel blanc”, totalement gratuit et accessible à tous, se déroulera dans les locaux de la faculté de médecine.

Réforme du “choc des savoirs” : le Snes-FSU dénonce un “tri social” des élèves

Les syndicats Snes-Fsu et Sud Éducation, accompagnés de quelques enseignants, se sont mobilisés mardi 2 avril 2024 devant le rectorat de Besançon afin de s’opposer à la réforme du "choc des savoirs" annoncée par Gabriel Attal lorsqu’il était ministre de l’Éducation nationale.

Dans le Haut-Doubs, un nouveau service dédié à l’accueil enfants-parents

Le nouveau service à destination des familles baptisé "Bulle d’air" sera lancé le 4 avril 2024 au sein de la Communauté de Communes des Portes du Haut-Doubs en itinérance sur trois communes, Vercel-Villedieu-Le-Camp, Valdahon et Les Premiers Sapins. Ouvert à tous, le service est gratuit, préserve l’anonymat et est accessible sans réservation, ni engagement.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 5.44
légère pluie
le 16/04 à 3h00
Vent
4.55 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
91 %