Coronavirus-Covid-19 : 119 cas recensés en Bourgogne-Franche-Comté

Publié le 09/03/2020 - 18:17
Mis à jour le 09/03/2020 - 18:17

L’ARS annonce dans un communiqué le recensement de 119 malades testés positifs au COVID-19, soit 7 nouveaux cas en Bourgogne Franche-Comté ce lundi 9 mars. A l’exception de la Nièvre, tous les départements sont concernés dans des proportions très variables. Le CHU de Besançon a activé un plan blanc.

©Damien Poirier ©
©Damien Poirier ©

Santé publique France, qui assure le suivi de la situation épidémiologique liée au coronavirus- COVID-19, comptabilise ce lundi 9 mars, 119 personnes testées biologiquement et identifiées comme positives au COVID-19 en Bourgogne-Franche-Comté. Depuis dimanche 8 mars, ce sont donc 7 nouveaux cas qui ont été recensés dans la région.

Ces nouveaux patients sont tous pris en charge par le CHU de Besançon, qui a activé un plan blanc. La mesure permet à l’établissement d’adapter son organisation (annulation des formations, report des RTT, changements d’affectation ou modifications d’horaires si nécessaire...)

Le plan s’ajoute aux mesures d’ores et déjà mises en place comme la déprogrammation de certaines opérations de chirurgie ou la mise en fonctionnement d’une deuxième salle de régulation au centre 15, dédiée aux appels sur le coronavirus.

Doubs et Nord Franche-Comté principalement impactés

A l’exception de la Nièvre, tous les départements de Bourgogne-Franche-Comté sont confrontés au COVID-19 dans des proportions toutefois très variables, le Doubs et le Pôle métropolitain Nord Franche-Comté concentrant la grande majorité des cas.

La majorité des patients sont pris en charge à domicile, avec une surveillance quotidienne.

L’ARS Bourgogne-Franche Comté dit être "pleinement mobilisée" pour coordonner en temps réel et sur chacun de ses territoires une réponse proportionnée à la situation qui reste très évolutive. "Au stade 2, l’objectif reste de freiner la diffusion du virus, d’informer la population et de préparer le système de santé", indique l'ARS.

Au même titre que les directions des hôpitaux peuvent activer un plan blanc, les établissements pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) disposent du levier du plan bleu, qu’il leur a été demandé d’activer et qui prévoit notamment un renforcement des mesures d’hygiène et de suivi des résidents.

Priorité à la protection des plus fragiles

Dans les EHPAD, les visites aux résidents, sauf cas exceptionnels déterminés avec la direction de l’établissement, sont fortement déconseillées (les personnes mineures tout particulièrement). Les personnes symptomatiques sont interdites de visite. Les services intervenant au domicile invitent les personnes qu’ils accompagnent à limiter leurs sorties, les visites à leur domicile de personnes extérieures, et en particulier les contacts avec les mineurs. Dans tous les cas, les recommandations relatives aux gestes barrières leur sont rappelées.

Dans les établissements de santé, les mesures suivantes doivent être appliquées :

  • Pas plus d’une personne par visite ;
  • Interdiction des visites pour les personnes mineures ;
  • Interdiction de visites pour toute personne présentant des symptômes.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Covid-19 : le repli de l’épidémie se confirme selon l’agence régionale de santé

Avec un taux d’incidence en population générale désormais sous la barre des 400 cas pour 100/000 habitants, l’épidémie confirme son repli en Bourgogne-Franche-Comté selon les derniers chiffres de l'ARS Bourgogne-Franche-Comté.  Le taux de positivité des tests perd 5 points mais reste cependant élevé à près de 25%.
 

Covid-19 : le nombre de patients testés a doublé en un mois en Bourgogne-Franche-Comté  

Le nombre de tests a "de nouveau franchi" la barre des trois millions en une semaine, selon des chiffres publiés jeudi par le ministère de la Santé, sur fond de septième vague de l'épidémie de Covid-19. En Bourgogne-Franche-Comté, plus de 77.000 personnes ont réalisé un test antigénique ou PCR entre le 27 juin et le 3 juillet 2022 contre 54.000 la semaine précédente et 33.000 début juin.

Santé

Mauvais goût de l’eau au centre ville de Besançon : des analyses “temporairement renforcées”

Suite à un incident technique survenu lundi soir sur la station de production d’eau de Chenecey Buillon, les équipes d’astreinte du service de l’eau ont dû modifier les conditions de production et distribution de l’eau alimentant le centre-ville de Besançon

Prévention solaire : les dermatologues francs-comtois prônent un “retour du bon sens”

Avec la météo et les températures actuelles, le premier réflexe que l’on a le matin n’est surement pas celui de s’appliquer de la crème solaire avant de partir travailler. Et pourtant… les dermatologues de Franche-Comté, Caroline Biver-Dalle et Hervé Van Landuyt associés à la Ville de Besançon ont rappelé au cours d’une conférence de presse mardi 11 juin 2024 les dangers liés à l’exposition solaire qui ne surviennent pas uniquement lors d’une séance de bronzage...

Comité de vigilance, syndicats et associations montent au créneau pour sauver le service d’addictologie d’Héricourt

Le Comité de Vigilance pour les services publics (CV 70) apporte son total soutien aux collectifs, associations, syndicats, et toutes les personnes qui se sont et qui vont se mobiliser contre la fermeture du service d'addictologie du centre de psychiatrie d’Héricourt, apprend-on mardi 11 juin 2024.

Opération “portes closes” : de nombreuses pharmacies fermées et une manifestation le 30 mai à Besançon

Un préavis de grève a été déposé par la Fédération syndicale des pharmacies de France (FSPF) et l’Union des syndicats de pharmaciens d’officine (USPO) jeudi 30 mai 2024, invitant les officines à participer une opération "portes closes". À Besançon, une manifestation est prévue place de la Révolution.

Une nouvelle communauté professionnelle territoriale de santé pour le Nord-Franche-Comté

Les professionnels du territoire, la direction territoriale de l’agence régionale de santé (ARS), la caisse primaire d’Assurance maladie du Doubs et la Mutualité sociale agricole de Franche-Comté ont signé officiellement ce mardi 28 mai 2024 le projet de la communauté professionnelle territoriale de santé (CPTS) Avenir Santé. Le Nord-Franche-Comté est "désormais intégralement couvert par ces nouveaux modèles d’organisation des soins" précise l’ARS dans son communiqué.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 20.97
partiellement nuageux
le 13/06 à 15h00
Vent
3.05 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
38 %