Coronavirus : décès de deux autres médecins de Couthenans (70) et Colmar (68)

Publié le 24/03/2020 - 10:16
Mis à jour le 24/03/2020 - 10:16

Deux médecins du Haut-Rhin et de Haute-Saône sont décédés des suites du coronavirus, a-t-on appris lundi auprès de l'Agence régionale de santé (ARS) du Grand Est et du maire de la commune où l'un d'eux exerçait, portant à cinq le nombre de médecins morts du virus en France. Médecin à Couthenans (70), Olivier-Jacques Schneller est décédé à l'hôpital de Trévenans durant le week-end.

Olivier-Jacques Schneller, 68 ans, était médecin à Couthenans (70) © DR  ©
Olivier-Jacques Schneller, 68 ans, était médecin à Couthenans (70) © DR ©

La situation a continué de s’aggraver au cours du week-end dans le Grand Est, et notamment dans le Haut-Rhin, devenu l’un des principaux foyers français de l’épidémie de coronavirus après un grand rassemblement évangélique d’une semaine en février. Les services de réanimation des hôpitaux de Colmar et Mulhouse y sont saturés.

Olivier-Jacques Schneller, 68 ans, est quant lui décédé ce week-end à l'hôpital de Trévenans (Territoire-de-Belfort), a indiqué le maire de Couthenans, où il possédait son cabinet. "Il était positif au coronavirus. Il avait été testé, il avait bien eu le Covid", a précisé à l'AFP le maire de la commune.

Généraliste de 70 ans, Mahen Ramloll, est mort dimanche à l'hôpital de Colmar, selon l'ARS et une source médicale. Ce médecin, domicilié à Colmar, faisait des remplacements à Fessenheim (Haut-Rhin) notamment, a précisé cette source médicale. Selon la presse régionale, il avait confié à un collègue avoir "dû hospitaliser des patients atteints du coronavirus".

Lundi matin, deux autres décès de médecins contaminés par le virus avaient été recensés dans l'Est.

Jean-Marie Boegle, 66 ans, gynécologue-obstétricien à la clinique du Diaconat à Mulhouse (Haut-Rhin), est mort "des suites" du Covid-19, a annoncé l'établissement. "Il avait contracté le virus auprès de l'une de ses patientes lors d'une consultation au sein de son cabinet", selon un communiqué de la clinique.

En Moselle, Sylvain Welling, généraliste de 60 ans, est décédé à l'hôpital de Saint-Avold où il était rentré pour des "problèmes respiratoires", a indiqué Gilbert Weber, maire de la commune mosellane de L'Hôpital, où le médecin exerçait. Il avait été admis jeudi dans l'établissement où il est décédé samedi "dans le service de réanimation Unité COVID-19", a indiqué dans un communiqué l'hôpital de Saint-Avold.

Dimanche, le ministre de la Santé, Olivier Véran, avait annoncé la mort, là encore liée au Covid-19, d'un médecin de Compiègne (Oise) de 67 ans, qui avait pris en charge les premiers patients atteints du coronavirus. Il s'agissait alors du premier décès d'un médecin des suites du coronavirus.

(Avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Covid-19 : baisse des contaminations et des hospitalisations en Franche-Comté

DERNIERS CHIFFRES • Selon les chiffres officiels de Santé publique France arrêtés le 28 avril, le nombre de contaminations à la Covid-19 continue légèrement de baisser, mais il reste très élevé et dépasse encore le seul d’alerte. En Bourgogne Franche-Comté, le nombre de hospitalisations et de réanimations a légèrement augmenté en une semaine : 1.125 personnes hospitalisées, 71 en réanimation.

Covid-19 : les hospitalisations et réanimations en légère hausse en Bourgogne Franche-Comté

DERNIERS CHIFFRES • Selon les chiffres officiels de Santé publique France arrêtés le 28 avril, le nombre de contaminations à la Covid-19 continue légèrement de baisser, mais il reste très élevé et dépasse encore le seul d’alerte. En Bourgogne Franche-Comté, le nombre de hospitalisations et de réanimations a légèrement augmenté en une semaine : 1.125 personnes hospitalisées, 71 en réanimation.

Covid-19 + grippe : un impact sur les hôpitaux de la région

Les derniers chiffres • En Bourgogne-Franche-Comté, la progression de l’épidémie s’est ralentie ces derniers jours, mais plus de 1.030 patients sont hospitalisés, c'est 50 de plus en une semaine. Le nombre de patients en soins critique n'augmente pas dans un contexte où la grippe saisonnière continue également d'impacter le système de santé régional.

Santé

Chantal Carroger, la directrice du CHU de Besançon, part en retraite

Après sept années passées à la direction générale du CHU de Besançon, Chantal Carroger quittera ses fonctions le 23 mai 2022 pour partir en retraite. L’intérim sera assuré par Emmanuel Luigi, actuel directeur général adjoint, jusqu’à la nomination d’un nouveau directeur général dont la prise de fonction débutera au 1er janvier 2023.

Covid-19 : baisse des contaminations et des hospitalisations en Franche-Comté

DERNIERS CHIFFRES • Selon les chiffres officiels de Santé publique France arrêtés le 28 avril, le nombre de contaminations à la Covid-19 continue légèrement de baisser, mais il reste très élevé et dépasse encore le seul d’alerte. En Bourgogne Franche-Comté, le nombre de hospitalisations et de réanimations a légèrement augmenté en une semaine : 1.125 personnes hospitalisées, 71 en réanimation.
Offre d'emploi

Foire Comtoise 2022

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 27.64
partiellement nuageux
le 18/05 à 18h00
Vent
2.25 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
32 %

Sondage