Covid-19 : trois dispositifs réactivés pour soutenir les soignants

Publié le 04/08/2021 - 15:12
Mis à jour le 04/08/2021 - 17:53

Trois dispositifs nationaux, déjà utilisés lors des précédentes vagues de l’épidémie, sont à nouveau effectifs depuis lundi, pour mobiliser les soignants.

© F PXB CC0 ©
© F PXB CC0 ©

Face à une flambée du variant Delta, le nombre de malades hospitalisés avec le Covid-19 continue de grimper, y compris dans les services de soins intensifs, selon les chiffres publiés mardi par Santé publique France.

En Bourgogne-Franche-Comté, la tension ne se fait pas encore sentir même si le taux d'incidence à 106 cas pour 100.000 habitants (225 en moyenne en France) a triplé depuis la mi juillet.

Dans la région, 230 personnes sont hospitalisées pour des formes graves de la Covid-19 dont 21 en réanimation. Près de 11 % des lits de réanimation sont occupés par des patients Covid. Toutefois, si le taux d'incidence venait à dépasser les 250 cas pour 100.000 habitants, la pression sur les hôpitaux de la région pourrait être plus difficile à gérer à la fin de l'été.

L’objectif affiché est de manifester du soutien aux soignants, dans un contexte marqué par la recrudescence des contaminations. Trois dispositifs nationaux, déjà utilisés lors des précédentes vagues, sont de nouveau actifs depuis lundi 2 août 2021, a détaillé le ministère de la Santé. Le gouvernement a ainsi annoncé "la réactivation de plusieurs leviers de mobilisation et de soutien aux soignants face au rebond épidémique".

  • Retour de la majoration des heures supplémentaires de 50 % (sur décision des ARS),
  • Majoration du temps de travail additionnel pour les praticiens hospitaliers
  • Gardes pour les personnels hospitalo-universitaires et  indemnité exceptionnelle de compensation des congés payés non pris pour raisons de service.

"Une vigilance constante"

"La situation fait l’objet d’une vigilance constante de l’ensemble des acteurs, en particulier en cette période estivale qui est usuellement une période de tension pour la permanence et la continuité des soins", a détaillé le ministère dans son communiqué.

Après la Corse, le plan blanc est désormais déclenché dans les hôpitaux de Provence-Alpes-Côte-d’Azur afin de permettre aux établissements de soins de faire face à l'augmentation sensible des hospitalisations. Cette mesure devrait permettre de proposer 100 lits en réanimation supplémentaires dans une semaine, selon les projections de l’ARS, qui parle d’un taux d’occupation régional de 83?% et de "pression importante" sur les installations hospitalières. En Paca, en une semaine, "les hospitalisations pour Covid ont connu une augmentation de 56 %."

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Covid-19 : l’épidémie régresse en Bourgogne Franche-Comté. Les autorités restent prudentes

Avec un taux d'incidence à la baisse dans tous les départements et un plateau d'hospitalisations en légère diminution, la situation sanitaire s'améliore. Le virus circule moins même si les autorités se veulent prudente et attentes l'évolution à venir après le brassage des vacances et celui de la rentrée.

Couverture vaccinale : le Doubs à la traîne en Bourgogne-Franche-Comté

La Bourgogne-Franche-Comté suit la moyenne nationale en matière de couverture vaccinale. Elle se situe  même légèrement au-dessus. Dans la région 76% de la population en âge de se faire vacciner, de 12 ans et plus, a au moins reçu une première dose. Un taux de seulement 71 % dans le Doubs qui affiche un écart de plus de cinq points...

Santé

Les défis du Hacking Health de Besançon

Vidéos •
En 48 heures chrono, 400 participants vont se remuer les méninges pour tenter de trouver la meilleure solution à chacune des 22 problématiques soulevées par des patients, professionnels de santé, professionnels du me?dico-social et du handicap, ou jeunes innovateurs désireux de créer un nouveau produit. Voici les 21 défis (+ 1 à venir !) du Hacking Health 2021 de Besançon.

Covid-19 : 73 % des 12-17 ans ont reçu une première injection du vaccin en Bourgogne Franche-Comté

Le ministre de l'Éducation nationale Jean-Michel Blanquer s'est félicité lundi de la progression de la vaccination des collégiens et lycéens contre le Covid-19, qui dépasse 69% pour la première injection, appelant au "volontarisme" des familles pour poursuivre dans cette dynamique. En Bourgogne-Franche-Comté près de 148.000 adolescents de 12 à 17 ans ont reçu au moins une dose soit 73 % de cette classe d'âge.

Covid-19 : vers un allégement des mesures en Bourgogne-Franche-Comté ?

Un Conseil de défense se penchera prochainement sur une possible adaptation des restrictions liées au Covid-19 en fonction de l'évolution de l'épidémie dans chaque territoire alors qu'"on voit la situation s'améliorer", a indiqué dimanche 19 septembre 2021 le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal sur BFMTV. Au 20 septembre 2021, 34 départements (dont deux en Bourgogne Franche-Comté) sont déjà sous le seuil de 50 cas pour 100.000 habitants…

Le centre de vaccination de Micropolis réduit progressivement la voilure

À partir du 1er octobre 2021, le vaccinodrome de Besançon-Micropolis  sera ouvert trois jours et demi par semaine au lieu de sept actuellement. La réduction sera progressive. Principale nouveauté : à partir du vendredi 17 septembre 2021, les personnes sans rendez-vous peuvent désormais être reçues pour se faire vacciner.    
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 19.04
légère pluie
le 26/09 à 18h00
Vent
1.6 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
35 %

Sondage