Covid-19 : un Ehpad du Territoire-de-Belfort placé sous administration provisoire

Publié le 07/04/2020 - 08:16
Mis à jour le 07/04/2020 - 08:16

Un établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) de Valdoie (Territoire-de-Belfort), où 17 personnes sont décédées du Covid-19, a été placé ce lundi 6 avril 2020 sous administration provisoire par l'ARS et le conseil départemental, a-t-on appris auprès de ce dernier.

Une administration provisoire a été décidée "pour deux mois reconductibles" afin de "permettre à l'établissement de retrouver une gestion stable en cette période de crise liée au coronavirus", a indiqué le conseil départemental dans un communiqué.

Dix-sept des 115 résidents de l'Ehpad La Rosemontoise, géré à Valdoie par l'association Servir, sont décédés du Covid-19 et une vingtaine d'autres
résidents présentent des symptômes de la maladie, a indiqué à l'AFP le président du conseil départemental du Territoire-de-Belfort, Florian Bouquet.

Des contrôles des services de l'État début mars ont révélé des dysfonctionnements dans la mise en place "des mesures de protection contre la pandémie" au sein de cet établissement, a précisé le département. "C'est un Ehpad qui nous inquiète depuis quelques temps", l'association
Servir qui le gère "connaît des difficultés, notamment dans l'encadrement et le management", note M. Bouquet. D'après lui, ces difficultés étaient déjà présentes avant l'arrivée de la crise sanitaire.

Avec cette "procédure exceptionnelle" du placement sous administration provisoire, il souhaite "sécuriser le quotidien des personnels et des
résidents et par là même, tranquilliser les familles". Le conseil départemental "déplore que, dans un contexte sanitaire particulier, cet établissement ait tardé à mettre en place les mesures nécessaires".

Dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux samedi, la maire par intérim de Valdoie, Corinne Coudereau, exprimait sa "colère", alors que "des hommes et des femmes meurent chaque jour (dans l'Ehpad de Valdoie, ndlr) dans le silence et l'indifférence des services publics en charge de leur protection". Elle y a critiqué l'absence de tests, s'interrogeant sur la non-hospitalisation des malades.

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Le plan blanc déclenché dans tous les établissements de Bourgogne-Franche-Comté

En raison de la hausse des hospitalisations pour formes sévères de la Covid-19, l'agence régionale de santé a décidé d'étendre le plan blanc à tous les établissements de santé publics et privés de la région autorisé en médecine, chirurgie et/ou soins de suite et de réadaptation.

Emmanuel Macron évoque des fêtes de fin d’année « sereines »

Les Français peuvent souffler : les fêtes de fin d’année ne seront pas soumises à un confinement ni à un couvre-feu, malgré la cinquième vague de l’épidémie. Interrogé au micro de France Bleu, mercredi 8 novembre, Emmanuel Macron a tenu à rassurer les Français : les festivités de Noël et du Nouvel An ont vocation à être "sereines".

Covid-19 : Castex muscle les mesures à l'école, ferme les discothèques

Fermeture des discothèques, renforcement du protocole sanitaire à l'école primaire, ouverture de la vaccination envisagée pour tous les enfants : Jean Castex a annoncé lundi une batterie de mesures contre la 5e vague de Covid-19 sans vouloir recourir à des dispositions "disproportionnées" comme les confinements ou jauges.

Emploi : explosions des arrêts maladie dus au Covid-19 en 2021

C'est l'une des conséquences du Covid-19. Entre 2020 et 2021, la proportion d’arrêts maladie dus au coronavirus a doublé, selon le baromètre annuel de l’absentéisme, publié lundi 6 décembre, par Malakoff Humanis. Ainsi, l’an dernier, ce motif d’arrêt ne représentait que 6 % du total des absences, tandis qu’il en représente désormais 12 %.  

Covid-19 : le gouvernement évalue l’intérêt de nouvelles mesures

Nouvelles mesures ou simples recommandations ? Le Conseil de défense sanitaire devra décider lundi de la stratégie à adopter alors que l'épidémie de Covid-19 flambe sur tout le territoire et touche de nombreux enfants. Dans le même temps, les chiffres grimpent. En Bourgogne-Franche-Comté le taux d'incidence frôle les 450 cas pour 100.000 habitants avec un taux de positivité des tests de 7%. Le Jura est le département le plus touché (635) devant le Doubs (570) et la Saône-et-Loire.

Covid-19 : la vague monte « fortement » en Bourgogne-Franche-Comté

La circulation du virus s'est encore accélérée en Bourgogne-Franche-Comté avec un taux d'incidence de 346 cas pour 1000.000 habitants en Bourgogne-Franche-Comté. Le Jura est le troisième département de France le plus touché par la cinquième vague et les conséquences commentent à peser sur le système de santé. L'agence régionale de santé enjoint la population à renouer avec les gestes barrières.

Société

La Soupe des Chefs, ce samedi à Besançon

La 6e édition de l’opération « La Soupe des Chefs » a lieu ce samedi 11 décembre 2021 à Besançon. Le principe ? Achetez de la soupe dans l’un des points de vente prévus et les bénéfices seront versés à une association d’aide pour jeunes déficients visuels.

Pour ou contre la vaccination des enfants à partir de 5 ans ?

Après les Etats-Unis ou encore Israël, c'est au tour de la France de réfléchir à la vaccination contre la Covid-19 des enfants de moins de 12 ans à partir de 2022. A noter que la vaccination des enfants de 5 à 11 ans présentant un risque de faire une forme grave de la maladie et de décéder et pour ceux vivant dans l'entourage de personnes immunodéprimées ou vulnérables non protégées par la vaccination est autorisée depuis le 25 novembre.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 2.33
légère pluie
le 09/12 à 3h00
Vent
2.18 m/s
Pression
1008 hPa
Humidité
99 %

Sondage