Covid : fenêtres ouvertes au moins 5 minutes toutes les heures, recommande le HCSP

Publié le 04/05/2021 - 18:10
Mis à jour le 04/05/2021 - 15:38

Il faut « ouvrir les fenêtres au moins 5 minutes toutes les heures » dans les lieux qui reçoivent du public, notamment les écoles, et mesurer le renouvellement de l’air avec des capteurs de CO2 pour mieux combattre le Covid-19, préconise le Haut conseil de la santé publique (HCSP).

« Cette maîtrise de l’aération/ventilation des établissements recevant du public doit constituer un point fort sur lequel peut s’appuyer un protocole sanitaire« , écrit le HCSP dans un avis rendu public lundi.

C'est d'autant plus vrai "lorsque certaines mesures barrières (notamment le masque ou la distance interindividuelle) ne sont pas adaptées à l'activité de l'établissement (restaurant, écoles maternelles, etc.)". "Dans les établissements scolaires et universitaires en particulier, il est proposé de laisser les portes et les fenêtres ouvertes entre les cours et les enseignements", écrit le HCSP, dont le rôle est consultatif.

Selon lui, "seules les fenêtres doivent rester ouvertes pendant les cours ou enseignements", l'idéal étant "d'ouvrir deux fenêtres, si possible, pour favoriser la circulation de l'air".

"Dans les situations ou l'aération n'est actuellement pas possible ou insuffisante (fenêtres bloquées), des solutions techniques doivent être mises en place (par exemple, abattants ou aérateurs dans la partie supérieure des fenêtres, ventilation par insufflation, etc.)", précise l'instance.

Dans ce cas, le HCSP estime que "la diminution du taux d'occupation des locaux peut alors contribuer à l'obtention d'une qualité de l'air satisfaisante".

Pour mieux évaluer le renouvellement de l'air, le HCSP recommande de mesurer "la concentration en dioxyde de carbone à des points et des périodes représentatives en période d'occupation", grâce à des capteurs de CO2.

"Une concentration en CO2 supérieure à un seuil de 800 ppm (+partie par million+, unité de mesure du taux de pollution dans l'air, ndlr) doit conduire dans tous les cas à ne pas occuper la salle et à agir en termes d'aération/renouvellement d'air et/ou de réduction du nombre de personnes admises dans les locaux", conclut-il.

Nombre de scientifiques insistent sur l'importance de l'aération pour combattre le Covid-19.

On sait en effet que la maladie se transmet beaucoup via les aérosols, des nuages de gouttelettes produits par la respiration, la parole ou les cris des personnes infectées et qui contiennent donc le coronavirus SARS-CoV-2.

Ces nuages peuvent rester en suspension plusieurs heures, d'où l'importance d'une bonne ventilation pour les disperser.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Santé

Don du sang : l’EFS appelle la population à se mobiliser, une « urgence vitale »

L’EFS publie pour la seconde fois de son histoire, et ce à moins de 6 mois d’intervalle, un bulletin d’urgence vitale. Le niveau des réserves de sang de la France est historiquement bas, une situation critique à la veille des départs en vacances, qui pourrait se révéler dangereuse à court terme pour soigner les patients, selon un communiqué du 29 juin 2022.

Explosion du nombre de demandes d’AMP : appel aux dons de spermatozoïdes et d’ovocytes en Franche-Comté

APPEL AUX DONS • Jusqu’au 30 juin, une grande campagne de sensibilisation au don de gamètes se déroule partout en France pour encourager la population à donner ses spermatozoïdes et ses ovocytes afin de répondre à une demande plus forte que jamais suite à la loi bioéthique votée en août 2021 pour l’assistance médicale à la procréation (AMP). Dr Oxana Blagosklonov, responsable du centre d’études et de conservation des oeufs et du sperme (CECOS) au CHU de Besançon nous en parle…

Allaitement : cachez ce sein ?

Le 2 juin dernier, une jeune maman qui voulait allaiter son enfant alors qu'elle se trouvait au musée du Louvres à Paris n'a pas été autorisée à le faire. Un agente de sécurité lui a indique que cela n'était "pas permis". Notre diéteticienne Chloé Vuillemin se penche sur cette question de l'allaitement en public, le fonctionnement de l'allaitement et ses bienfaits nutritionnels.

Avez-vous la solaire attitude ?

Le vendredi 17 juin 2022 a débuté à l’école primaire Jean Macé de Besançon, une campagne de prévention aux risques solaires. C’est une campagne mise en place depuis 2016 par la Ville de Besançon, associée à l’Asfoder, l’Association des Dermatologues de Franche-Comté. 

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.76
légère pluie
le 30/06 à 21h00
Vent
0.93 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
100 %

Sondage