Alerte Témoin

Croissance : "Il faut aller plus loin pour faire reculer le chômage" (Moscovici)

Publié le 14/02/2014 - 08:49
Mis à jour le 14/02/2014 - 08:50

Le ministre de l'Economie, Pierre Moscovici, a estimé vendredi 14 février qu'une croissance de 0,3% en 2013, même meilleure que prévue, nécessitait d'"aller plus loin" pour "faire reculer le chômage".

pierre_moscovici.jpg
Pierre Moscovici ©roman

"Je ne me satisfais pas, je dis: +faisons plus+, +faisons mieux", a déclaré le ministre sur France 2, quelques minutes après l'annonce de ce chiffre par l'Insee. "Il faut aller plus loin pour avoir plus de créations d'emplois et faire reculer le chômage", a-t-il insisté. "La France est forte, nous avons une économie qui est capable d'aller de l'avant", a poursuivi M. Moscovici, estimant que "nous sommes repartis vers la croissance".

"Si vous extrapolez 0,3% sur 2013, compte tenu du profil de l'année, ça veut dire que si nous faisons 0,2% par trimestre en 2014, nous ferions à la fin de l'année 1%", a-t-il précisé. "Mais il faut faire plus (...) Si on veut créer plus d'emplois, il faut une croissance plus forte que 1%", a-t-il répété.

Le ministre s'est également félicité de la reprise de la consommation des ménages (+0,5% au quatrième trimestre après +0,1% le trimestre précédent; +0,4% sur l'année après -0,4% en 2012) et de l'investissement (+0,6 au quatrième trimestre, dont 0,9 pour les seules entreprises).

(Source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Camaïeu placé en redressement judiciaire

Victime directe, selon la direction, de la crise du Covid-19, l'entreprise de prêt-à-porter Camaïeu, spécialiste de l'habillement féminin qui emploie 3.900 salariés en France dont 450 au siège social à Roubaix (Nord) a été placée mardi 27 mai 2020 en redressement judiciaire. Pour rappel, la ville de Besançon compte deux boutiques.

Réouverture des cafés et restaurants : on en sait un peu plus sur le protocole sanitaire qui devrait être imposé

Sur la carte du déconfinement du 11 mai dernier, les restaurants et cafés dans les départements "verts" devraient pouvoir rouvrir au public autour du 2 juin. En Bourgogne Franche-Comté, si elle devient "verte", il faudra attendre au minimum trois semaines pour évoquer la réouverture de ce type de commerces. Découvrez les mesures anti-covid-19 auxquelles hôteliers, restaurateurs, cafetiers, barman et clients devront s'attendre…

Concours Talents des Cités : déposez votre candidature !

Ce concours a pour objectif de repérer, récompenser et accompagner les initiatives des entrepreneurs issus des quartiers prioritaires de la ville. Il a été créé à l'initiative du ministère chargé de la Ville et du Logement et de Bpifrance, et organisé dans toute la France par BGE. Dépôt des candidatures avant le 31 juillet 2020...

L’enseigne de prêt-à-porter Naf Naf en redressement judiciaire

Si de nombreux secteurs subissent de plein fouet la crise économique liée à la crise sanitaire du covi19, les enseignes de prêt-à-porter ne sont pas épargnées dont Naf Naf. L'entreprise est en redressement judiciaire depuis le 15 mai. Deux magasins de la marque sont installés à Besançon depuis de nombreuses années.

Auriez-vous envie de tout casser pour vous détendre à Besançon ?

C'est l'idée de Clément Ducret, 24 ans, et Lucas Chartier, 25 ans, deux jeunes entrepreneurs bisontins : créer un lieu où tout le monde pourrait venir se défouler dans le but d'évacuer son stress… Ce concept de salle de défoulement existe aux États-Unis, au Canada, et dans des grandes villes de France . Avant de lancer le concept à Besançon, les deux entrepreneurs lancent un questionnaire à la population…
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 10.9
ciel dégagé
le 28/05 à 0h00
Vent
1.42 m/s
Pression
1030 hPa
Humidité
57 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune