Des psychologues et pédiatres alertent sur les conséquences du confinement sur les enfants

Publié le 30/05/2020 - 08:00
Mis à jour le 29/05/2020 - 17:59

"Dehors les enfants" • Les pédiatres de l’AFPA , les parents de la FCPE ainsi que le GRAINE  alertent ce 29 mai 2020 des conséquences du confinement sur les enfants et appellent à les « laisser reprendre le chemin de l’école et se reconnecter avec la nature ».

Les mesure barrière anti-covid à l'école.  © D Poirier
Les mesure barrière anti-covid à l'école. © D Poirier

Cette inquiétude a été relevé ce 29 mai 2020 par le Dr Pascale Vurpillat-Almanza, déléguée régionale Bourgogne-Franche-Comté de l’Association Française de Pédiatrie Ambulatoire., Sandrine Claude, coordinatrice de la FCPE de l’Académie de Besançon, Bénédicte Bonnet, présidente de la FCPE du Doubs et Isabelle Lepeule co-présidente Bourgogne-Franche-Comté de GRAINE avec le soutien de Sarah Wauquiez, enseignante et psychologue, auteure de «Les enfants» des bois et «L’école à ciel ouvert».

TRIBUNE :

"Les enfants auront vécu confinés deux mois, et certains le sont encore. Deux mois à manquer d’air et d’espace pour la plupart d’entre eux, deux mois aussi à regarder les écrans plus que d’ordinaire. Ils étaient déjà trop sédentaires selon l’OMS. Les voilà maintenant quasi immobiles.

Ils étaient en quête d’autonomie et voilà qu’ils ne se sentent en sécurité qu’à la maison, certains hésitent encore à sortir de chez eux, faute de lieux et de personnes tiers. Les peurs des adultes les contaminent alors même que le coronavirus semble les préserver (les moins de 10 ans sont très peu malades, peu porteurs, peu contagieux). Pire, le confinement a pu parfois être traumatisant. Ce stress sera difficile à dépasser.

Pour aller de l’avant, l’urgence est de permettre aux enfants de recréer des liens avec le monde extérieur.
“L’enjeu du retour en collectivité est d’abord d’apprendre à vivre ensemble sans peur excessive de l’autre, de s’ouvrir au monde par le jeu et les apprentissages, au contact d’autres enfants et d’adultes professionnels bienveillants et responsables.
Pour cela l’école est essentielle.

Les gestes barrières et la distanciation physique doivent être respectés, en premier lieu par les adultes, ce sont eux les principaux vecteurs de la maladie Covid-19.
Pour les enfants, le lavage des mains à l'eau et au savon ainsi que l'aération des locaux restent les mesures les plus efficaces.

« Des mesures de distanciations excessives (comme la suppression des espaces de jeux, l’interdiction aux enfants de jouer entre eux, ou le refus de consoler un enfant) sont inutiles voire préjudiciables »iii
Le guide relatif à la réouverture des écoles pose un cadre très contraignant en particulier pour l’entretien des locaux ; dehors le grand air suffit.  Allez dehors, si possible dans un cadre naturel, est une solution à la portée de tous.

Ce qui importe, c’est de renouer le contact avec la nature ; ce qui importe, c’est que l’enfant retrouve sa liberté de mouvement, d’initiative, le plaisir de bouger, d’explorer ; qu’il cherche à comprendre le monde qui l’entoure ; qu’il développe tous ses sens, toutes son intelligence, le corps et l’esprit, qu’il joue et apprenne ; qu’il teste ses limites en pouvant compter sur l’adulte pour partager son ressenti et au besoin demander de l’aide.

Pour cela et en premier lieu nous appelons en urgence :

  • à la réouverture des parcs dans les espaces urbains ; au besoin, l’accès aux parcs pourrait être réservé aux enfants et à leurs accompagnants.
  • à prendre en compte l’intérêt supérieur de l’enfant pour rouvrir les écoles à tous les enfants y compris ceux en situation de handicap.
  • à donner toutes facilités aux adultes en charge des enfants à pouvoir sortir dans un espace végétalisé à proximité de l’école, la crèche, etc.

Enfin nous appelons toutes les bonnes volontés à nous rejoindre pour faire avancer une idée toute simple, un besoin fondamental et un droit de l’enfant : aller dehors".

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Déconfinement

Gestes barrière, attroupement, masque… Les ambassadeurs santé à la rencontre des Bisontines et des Bisontins jusqu’à Noël

Depuis la réouverture des commerces le 28 novembre dernier, des professionnels de santé, surnommés les ambassadeurs santé de la Ville de Besançon, déambulent dans le centre-ville afin de prévenir la population des gestes barrière pour éviter une troisième vague de la covid-19 pendant les fêtes.

Bons plans, petits prix et voyages gratuits* sur les TER en Bourgogne Franche-Comté et partout en France cet été

Pour relancer la fréquentation des trains, 11 régions de France métropolitaine (hors Ile-de-France et Corse) et la SNCF a lancé le 12 juin une grande opération de promotion « TER de France » : petits prix, offres tarifaires, Pass’ pour voyager gratuitement jusqu’à fin août avec un abonnement annuel.

Cartes bleues et consommation électrique : des indicateurs pour analyser la reprise d’activité

En juin 2020, l’activité en Bourgogne Franche-Comté a été inférieure de 12% par rapport à la normale selon une note de conjoncture de l’Insee qui utilise de nombreuses données pour analyser la reprise : de la consommation électrique des entreprises jusqu’aux montants des transactions par carte bancaire qui retrouvent un niveau (presque) habituel…

Education

UTBM : 50 heures pour créer un court-métrage lors du festival Film d’un jour

Organisé par les étudiants de l’université de technologie de Belfort-Montbéliard, la 19e édition du festival Film d’un jour revient cette année dans l’Aire urbaine pour une 19e édition du 9 au 11 mai 2024. Durant ce festival, les étudiants sont réunis autour d’un même objectif commun, parvenir à créer un court métrage de A à Z en 50h maximum.  

Une équipe UTBM en finale nationale des Entrep’

L’équipe Modul’ de l’Université de Technologie de Belfort-Montbéliard (UTBM) a décroché la victoire au concours des Entrep’ de Franche-Comté face à 17 autres équipes de la région. En promouvant une nouvelle définition de la productivité axée non pas sur l'augmentation des heures de travail, mais sur leur optimisation, apprend-on mercredi 24 avril 2024.

Gabriel Attal appelle la Nation à se mobiliser contre la violence des jeunes

+ Nouvelles mesures • "Mobilisation générale" et "sursaut d'autorité", Gabriel Attal a promis une réponse rapide de son gouvernement, avant l'été, à l'"addiction à la violence" d'une partie de la jeunesse, lors d'un déplacement jeudi 18 avril 2024 dans la ville de Viry-Châtillon (Essonne) pour son centième jour à Matignon.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 16.78
couvert
le 21/05 à 12h00
Vent
3.38 m/s
Pression
1009 hPa
Humidité
60 %