Deux ans de prison ferme requis à l'encontre d'un curé pour viol

Publié le 27/02/2014 - 17:01
Mis à jour le 27/02/2014 - 17:27

Le parquet a requis jeudi cinq ans de prison, dont trois avec sursis, à l'encontre d'un prêtre jugé devant les assises du Jura pour viol d'une paroissienne particulièrement vulnérable. 

Capturedcran2013121816.50.03.png
©

L'ex-curé de Moirans-en-Montagne (Jura), le père Daniel Lagnien, 69 ans, comparaît à huis clos depuis mercredi devant la cour d'assises à Lons-le-Saunier pour viol et agressions sexuelles à l'encontre d'une paroissienne très pieuse, qui souffre de troubles psychologiques et de problèmes physiques. 

A l'audience, l'avocat général Guillaume Michel a estimé que “la culpabilité de l'accusé ne fait pas de doute", ont rapporté les avocats de la défense, Me Randall Schwerdorffer et Samuel Esteve. 

Le procureur a notamment estimé que les faits étaient "reconnus" et que la victime n'était "pas consentante", et a relevé que l'accusé avait "varié dans ses déclarations", ont précisé les avocats de la défense. 

Placé sous contrôle judiciaire, le père Lagnien encourt théoriquement 20 ans de réclusion criminelle, mais le parquet a tenu compte, dans ses réquisitions, du fait qu'il s'agit de "faits isolés qui ont eu lieu une seule fois, il y a quatre ans déjà", et que l'accusé, au casier judiciaire vierge, "n'a jamais été détenu" jusqu'ici, ont-t-ils précisé. Le verdict est attendu jeudi soir. 

(avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Justice

Meurtre d’Alexia : Jonathann Daval condamné à 25 ans de réclusion criminelle

Jonathann Daval, jugé depuis lundi pour le meurtre de sa femme Alexia qu'il reconnaît, a demandé à deux reprises "pardon" ce samedi 21 novembre 2020 aux parties civiles, avant que la cour d'assises de la Haute-Saône ne  se retire pour délibérer. Elle a finalement donné son verdict. Il est condamné à 25 ans de réclusion criminelle.

Meurtre d’Alexia : réclusion criminelle à perpétuité requise contre Jonathann Daval

L'avocat général Emmanuel Dupic a requis ce samedi 21 novembre 2020 devant les assises de la Haute-Saône la réclusion criminelle à perpétuité à l'encontre de Jonathann Daval, auteur d'un "crime presque parfait" parce que sa femme Alexia "voulait le quitter". Le verdict est attendu en fin d'après-midi ou en début de soirée.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 2.35
couvert
le 01/12 à 18h00
Vent
0.71 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
98 %

Sondage