Dijon : la présidente du groupe PS à l’Assemblée prône la « social-écologie » contre les inégalités à l’origine des « gilets jaunes »

Publié le 05/12/2018 - 08:21
Mis à jour le 05/12/2018 - 08:27

La présidente du groupe PS à l'Assemblée, Valérie Rabault, a plaidé ce mardi 4 décembre dans la soirée lors d'une conférence à Dijon pour la mise en oeuvre d'une "social-écologie" contre les inégalités qui ont conduit selon elle à "la situation des +gilets jaunes+ aujourd'hui".

PUBLICITÉ

 « On ne peut pas pénaliser les gens qui n’ont pas d’autre moyen, parce qu’il n’y a pas de transports en commun, que de prendre leur voiture pour aller travailler », a fait valoir Mme Rabault, jugeant « indispensable » de mettre les
questions sociales et écologiques « sur un pied d’égalité ».

« Si vous ne le faites pas, vous vous retrouvez dans la situation des +gilets jaunes+ aujourd’hui, où vous avez les taxes énergétiques qui ont augmenté de manière phénoménale, alors même que ceux qui contribuent le plus à les payer sont ceux qui sont les plus pauvres », a-t-elle poursuivi.

La responsable politique a notamment appelé à s’inspirer de l’impôt sur le revenu, pour lequel « on a inventé des tranches en fonction du revenu. Il faut faire la même chose sur la transition énergétique ».

Les inégalités sociales renforcent aussi, selon Mme Rabault, le réchauffement climatique. « Comment peut-on acheter du bio pour manger si on a des revenus peu élevés, comment peut-on rénover son logement quand on arrive pas à boucler les fins de mois? », a-t-elle interrogé.« Les premières victimes du réchauffement, des pesticides et de tous les problèmes environnementaux que nous pouvons avoir ce sont essentiellement les Français qui ont les revenus les moins élevés.

La « social-écologie »

Valérie Rabault s’exprimait lors d’une conférence sur le thème: « la social-écologie, une chance pour l’Europe ? », à la Burgundy School of Business -l’école de commerce de Dijon, dont le nom est en anglais.

D’autres personnalités socialistes, le maire de Dijon François Rebsamen, le maire du Mans Stéphane Le Foll et l’ancien président du Parlement européen Martin Schulz, étaient également invitées. La « social-écologie » est devenue en 2015 le slogan du PS et une feuille verte est apparue sur son logo.

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

gilets jaunes

Gilets Jaunes : 800 manifestants à Besançon, des tensions à Chalezeule et huit interpellations

Gilets Jaunes : 800 manifestants à Besançon, des tensions à Chalezeule et huit interpellations

Pour célébrer les six mois du mouvement, les Gilets Jaunes étaient plus nombreux dans les rues de Besançon en comparaison aux deux actes précédents qui avaient rassemblés 300 et 400 manifestants. Une des têtes de figures du mouvement avait appelé à un rassemblement national samedi 18 mai 2019. Au plus fort de la mobilisation Ils étaient 800 selon les autorités et largement plus d'un millier selon les gilets jaunes pour cet acte 27. A Chalezeule, les manifestants sont été dispersé par les gaz lacrymogènes et par la pluie. Le barbecue géant prévu près du rond point du bowling  n'a pas eu lieu.

Acte 26 des Gilets Jaunes: 400 manifestants à Besançon ce samedi selon la Préfecture

Acte 26 des Gilets Jaunes: 400 manifestants à Besançon ce samedi selon la Préfecture

Mise à jour • Déclin ou sursaut ? A bientôt six mois de mobilisation, les "gilets jaunes" ont appelé à manifester pour la 26e fois ce samedi 11 mai 2019 avec des points de ralliement "nationaux" à Lyon et Nantes, où les autorités redoutent la présence de casseurs. À Besançon, la manifestation est parti à 14h00 de la Place de la Révolution. A 16h30, le cortège rejoignait la Préfecture.  

Des médecins de Besançon pour la fin du fichage des gilets jaunes blessés

Des médecins de Besançon pour la fin du fichage des gilets jaunes blessés

Plus de cent médecins de France ont appelé ce mercredi 8 mai 2019 à l’arrêt des fichages des gilets jaunes aux urgences. Dont Thinès Laurent, neurochirurgien et professeur à Besançon, et Philippe Humbert, dermatologue. Ils répondent par une « désobéissance éthique » et demandent l’ouverture d’une enquête parlementaire…

2.500 manifestants pour le 1er mai à Besançon. Tentatives d’intrusion au commissariat de Besançon

2.500 manifestants pour le 1er mai à Besançon. Tentatives d’intrusion au commissariat de Besançon

Sous le soleil, dans le calme et en chansons. Dans une ambiance bon enfant, près de 2.500 personnes ont défilé dans les rues de Besançon au départ de la place de la Révolution. Le cortège s'est scindé peu avant midi. 500 gilets jaunes ont poursuivi jusqu'à la préfecture. Vers 12h45, des manifestants ont tenté de s'introduire à deux reprises au commissariat forçant la police à évacuer l'avenue de la Gare d'eau à coup de gaz lacrymogène.

Dans la catégorie

Européennes :  Marie-Guite Dufay et 36 conseillers régionaux de Bourgogne-Franche-Comté soutiennent Raphaël Glucksmann

Européennes :  Marie-Guite Dufay et 36 conseillers régionaux de Bourgogne-Franche-Comté soutiennent Raphaël Glucksmann

37 conseillers régionaux de Bourgogne-Franche-Comté ont récemment signé une tribune dans le but de soutenir la liste "Envie d'Europe" de Raphaël Glucksmann. Parmi eux, la présidente de région Marie-Guite Dufay, mais aussi Patrick Ayache, Luc Bardi, Éric Houlley ou Loïc Niepceron.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 17.57
nuageux
le 23/05 à 9h00
Vent
3.09 m/s
Pression
1018.71 hPa
Humidité
67 %

Sondage