Doubs : masque et Pass sanitaire obligatoires dans les marchés de Noël

Publié le 25/11/2021 - 17:41
Mis à jour le 25/11/2021 - 17:52

Après les annonces d’Olivier Véran à la mi-journée pour freiner la circulation du virus, le préfet du Doubs, Jean-François Colombet a décidé de renforcer l’obligation de port du masque en prenant un arrêté incluant les zones extérieures densément fréquentées sur l’ensemble des communes du département.

Jean-François Colombet © Hélène Loget
Jean-François Colombet © Hélène Loget

En raison de l'évolution de l'épidémie dans le Doubs et après concertations avec les élus concernés, le préfet du Doubs a pris la décision de renforcer l’obligation de port du masque. Il appelle en outre à respecter strictement les nouvelles mesures ainsi que les gestes barrières.

Masque obligatoire dans les secteurs denses

Dès ce samedi 27 novembre et jusqu’au 31 décembre 2021, le port du masque sera donc obligatoire pour les personnes de 11 ans et plus circulant à pied - à l’exception des personnes pratiquant une activité sportive - en particulier dans les centres-villes et au cœur des événements festifs de cette fin d’année, comme les marchés de Noël et autres rassemblements.

"Cette mesure ne s’applique pas aux personnes se déplaçant en cycles, tricycles, quadricycles ou engin de déplacement personnel motorisé ou non roulant, ni aux deux-roues ou engins motorisés" indique la préfecture du Doubs dans un communiqué.

Pass sanitaire

Par ailleurs, s'il est possible de mettre physiquement  en place un contrôle à différents accès, le Pass sanitaire sera également rendu obligatoire dans les marchés de Noël.

Contrôles renforcés

"Les lieux de restauration fermés au sein des marchés de Noël doivent également donner lieu au contrôle du passe sanitaire". Le préfet a donné des instructions en ce sens pour que les établissements soumis au passe sanitaire soient contrôlés par les services de Police et de Gendarmerie.

Enfin, concernant la campagne de rappel vaccinal, le dimensionnement des dispositifs de vaccination sera adapté à l’augmentation probable de leur fréquentation en raison du rappel pour tous les adultes de 18 ans et plus ayant reçu une deuxième injection du vaccin depuis cinq mois.

Info +

Afin de freiner l’importante propagation du virus en cours, le gouvernement a annoncé mesures générales applicables sur tout le territoire national

  • ouverture à tous les adultes, dès ce samedi, du rappel vaccinal dès cinq mois après la deuxième injection,
  • obligation du port du masque en intérieur dans tous les ERP, y compris ceux soumis au Pass sanitaire.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

La ville de Dijon accueillera le Téléthon 2022

François Rebsamen, maire de Dijon, président de Dijon métropole, représenté par Nathalie Koenders, première adjointe au maire de Dijon, en présence de Stéphanie VacherotT, conseillère municipale déléguée en charge du handicap et de l’inclusion, et Laurence Tiennot-Herment, présidente de l’association AMF-Téléthon, a lancé lundi 14 novembre 2022 la mobilisation dijonnaise pour l’édition 2022 du Téléthon.

Doubs : deux " vendredis de la santé ", pilotés par l’ARS, se tiendront à Besançon et Pontarlier

Médecin traitant, continuité des soins, attractivité des métiers de la santé, prévention : autant de mots-clés évoquant les grands enjeux de la santé aujourd’hui pour les Français. Des défis qui sont aussi les points de départ d'une réflexion voulue par le président de la République dans le cadre du Conseil national de la refondation en santé. Ce CNR Santé ouvre une vaste concertation au plus près du terrain dans toutes les régions. En Bourgogne-Franche-Comté, elle se tient à partir du 18 novembre et jusqu’au 9 décembre.

Crise " sans précédent " au CHU de Besançon : le Collectif de défense de la santé du Doubs tire la sonnette d’alarme

Dans un communiqué du 13 novembre 2022, le CoDéS 25, Collectif de défense de la santé du Doubs, alerte la population et les pouvoirs publics sur "l’état de crise sans précédent" que subit le CHU de Besançon. Il affirme par la même occasion rejoindre l’appel lancé par Laurent Thinès, neurochirurgien et chef de service en Neurochirurgie et chirurgie de la douleur et du rachis au CHU de Besançon, membre des collectifs inter-hôpitaux, à "un sursaut citoyen pour ne pas accepter l’agonie du système de santé en France".

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 7.85
légère pluie
le 28/11 à 15h00
Vent
3.94 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
96 %