Doubs : "tolérance" pour les déplacements ce week-end, renforcement des contrôles en ville

Publié le 01/04/2021 - 17:49
Mis à jour le 01/04/2021 - 19:11

Le préfet du Doubs Joël Mathurin, accompagné de la déléguée départementale du Doubs de l’ARS Bourgogne Franche-Comté Nezha Leftah-Marie ont présenté la déclinaison locale des dernières mesures sanitaires jeudi 1er avril 2021 en visio-conférence de presse.

"La situation s'est très rapidement dégradée et dans une dynamique exponentielle" a déclaré le préfet en préambule.

Le point sanitaire

À ce jour, jeudi 1er avril, 80% des lits de réanimation sont occupés en Bourgogne Franche-Comté.

  • 1.247 personnes sont hospitalisées dont 158 en réanimation.

Dans le Doubs, 133 personnes sont hospitalisées dont 45 en réanimation.

"Les personnes hospitalisées sont plus jeunes qu'auparavant", précise la déléguée départementale du Doubs de l'ARS Bourgogne Franche-Comté.

  • Le taux d'incidence est en augmentation sauf chez les personnes de plus de 65 ans qui reste stable.
  • Le variant britannique est majoritaire, variant brésilien ou sud-africain est à 11% des tests positifs, soit un taux largement supérieur à la moyenne nationale (4,4%).

Au CHU de Besançon, "tous les efforts sont faits pour augmenter les places en coopération avec l'État pour accueillir les patients", affirme Nezha Leftah-Marie.

Déplacements inter-régionaux : "une tolérance" ce week-end

Ce week-end des 3 et 4 avril, les personnes souhaitant se déplacer dans d'autres régions pour se confiner bénéficieront d'une tolérance des forces de l'ordre, jusqu'à lundi soir. "Ce week-end, nous concentrerons nos activités de contrôlés sur les rassemblements, attroupements,  consommation d'alcool de la voie publique et sur les fêtes privées" a précisé M Mathurin.

"Il n'est pas encore l'heure des barbecues en famille"

Le préfet a précisé que les familles , en "bulle familiale" (5 à 6 personnes) peuvent se réunir pour se promener, profiter du grand air. En revanche, "ce n'est malheureusement pas l'heure aux barbecues en famille, entre amis, les rassemblements privés, ce n'est pas encore possible."

Tolérance zéro pour le non-respect du couvre-feu

En revanche, les contrôles en zone rurale comme urbaine seront renforcés en raison d'un laisser-aller observé par les forces de sécurité intérieure. "La situation s'est dégradée principalement en zone urbaine", confirme Joël Mathurin. En zone gendarmerie (zones rurales) cinq  personnes contrôlées sur 100 ne respectent pas le couvre-feu contre 49 % en zone police.

Manifestations non-déclarées et attroupements strictement interdits

Concernant les manifestations non-déclarées et autres attroupements sur la voie publique, "il y aura systématiquement une action de verbalisation visant à interdire le trouble compte tenu de la situation sanitaire", a déclaré Joël Mathurin.

Au sujet des manifestations déclarées, "la préfecture examinera les demandes au cas par cas". Le préfet précise que "le fait de déclarer une manifestation n'exonère pas les organisateurs d'une responsabilité de l'application des gestes barrières."

Pour les attroupements dans les parcs "avec des comportements non respectueux des gestes barrières, avec 15 personnes, 20, 30 ou plus dans un espace public, avec des boissons alcoolisées, sans masque, ça ne pourra pas encore être accepté. La mesure doit être comprise donc on fera de la prévention." En revanche, le préfet ne prévoit pas pour l'heure d'interdiction d'accès à des sites extérieurs.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

confinement #3

Politique

150 associations bisontines concertées pour tirer les enseignements de la crise sanitaire 

La Ville de Besançon et son centre communal d’action social signent une convention afin de formaliser les modalités de leur coopération. Après avoir concerté près de 150 associations de décembre 2020 et mai 2021, plusieurs enjeux ont été dégagés. Ils seront présentés au conseil municipal ce 30 juin 2022…

Les postes clés de l’Assemblée

Vice-présidents, questeurs, secrétaires : l'élection à des postes clés à l'Assemblée nationale a tourné au vinaigre mercredi soir entre la gauche et la majorité. Annie Genevard, députée LR de la 5e circonscription du Doubs, et ancienne vice-présidente d el'Assemblée regrette de "n'avoir pu candidater…"

Tarification des transports dans le Grand Besançon : « trop de catégories sociales ont été oubliées » (N. Bodin)

Soumis au vote lors de la dernière assemblée communautaire de Grand Besançon, la question de la nouvelle tarification des transports a fait débat… Accordée pour les demandeurs d’emploi inscrits à pôle emploi, la gratuité totale n’a pas été approuvée pour les collégiens. Nicolas Bodin, à la tête du groupe PS au conseil municipal de Besançon au sein de la majorité de la maire EELV d’Anne vignot, estime que certaines catégories sociales n’ont pas été prises en compte. Il revient sur le sujet dans nos colonnes…

Emmanuel Macron charge Elisabeth Borne de former un « gouvernement d’action »

Dans un entretien à l’AFP ce dimanche 26 juin, Emmanuel Macron assure avoir demandé à la Première ministre, Elisabeth Borne, de lui présenter en fin de semaine prochaine des "propositions" pour "un nouveau gouvernement d’action" qui sera nommé "dans les premiers jours du mois de juillet". Soit, a priori, avant le discours de politique générale de la cheffe du gouvernement devant le Parlement annoncé pour le 5 juillet et l’adoption, le lendemain, du "paquet pouvoir d’achat" en Conseil des ministres.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.76
légère pluie
le 30/06 à 21h00
Vent
0.93 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
100 %

Sondage