Doubs : "tolérance" pour les déplacements ce week-end, renforcement des contrôles en ville

Publié le 01/04/2021 - 17:49
Mis à jour le 01/04/2021 - 19:11

Le préfet du Doubs Joël Mathurin, accompagné de la déléguée départementale du Doubs de l'ARS Bourgogne Franche-Comté Nezha Leftah-Marie ont présenté la déclinaison locale des dernières mesures sanitaires jeudi 1er avril 2021 en visio-conférence de presse.

"La situation s'est très rapidement dégradée et dans une dynamique exponentielle" a déclaré le préfet en préambule.

Le point sanitaire

À ce jour, jeudi 1er avril, 80% des lits de réanimation sont occupés en Bourgogne Franche-Comté.

  • 1.247 personnes sont hospitalisées dont 158 en réanimation.

Dans le Doubs, 133 personnes sont hospitalisées dont 45 en réanimation.

"Les personnes hospitalisées sont plus jeunes qu'auparavant", précise la déléguée départementale du Doubs de l'ARS Bourgogne Franche-Comté.

  • Le taux d'incidence est en augmentation sauf chez les personnes de plus de 65 ans qui reste stable.
  • Le variant britannique est majoritaire, variant brésilien ou sud-africain est à 11% des tests positifs, soit un taux largement supérieur à la moyenne nationale (4,4%).

Au CHU de Besançon, "tous les efforts sont faits pour augmenter les places en coopération avec l'État pour accueillir les patients", affirme Nezha Leftah-Marie.

Déplacements inter-régionaux : "une tolérance" ce week-end

Ce week-end des 3 et 4 avril, les personnes souhaitant se déplacer dans d'autres régions pour se confiner bénéficieront d'une tolérance des forces de l'ordre, jusqu'à lundi soir. "Ce week-end, nous concentrerons nos activités de contrôlés sur les rassemblements, attroupements,  consommation d'alcool de la voie publique et sur les fêtes privées" a précisé M Mathurin.

"Il n'est pas encore l'heure des barbecues en famille"

Le préfet a précisé que les familles , en "bulle familiale" (5 à 6 personnes) peuvent se réunir pour se promener, profiter du grand air. En revanche, "ce n'est malheureusement pas l'heure aux barbecues en famille, entre amis, les rassemblements privés, ce n'est pas encore possible."

Tolérance zéro pour le non-respect du couvre-feu

En revanche, les contrôles en zone rurale comme urbaine seront renforcés en raison d'un laisser-aller observé par les forces de sécurité intérieure. "La situation s'est dégradée principalement en zone urbaine", confirme Joël Mathurin. En zone gendarmerie (zones rurales) cinq  personnes contrôlées sur 100 ne respectent pas le couvre-feu contre 49 % en zone police.

Manifestations non-déclarées et attroupements strictement interdits

Concernant les manifestations non-déclarées et autres attroupements sur la voie publique, "il y aura systématiquement une action de verbalisation visant à interdire le trouble compte tenu de la situation sanitaire", a déclaré Joël Mathurin.

Au sujet des manifestations déclarées, "la préfecture examinera les demandes au cas par cas". Le préfet précise que "le fait de déclarer une manifestation n'exonère pas les organisateurs d'une responsabilité de l'application des gestes barrières."

Pour les attroupements dans les parcs "avec des comportements non respectueux des gestes barrières, avec 15 personnes, 20, 30 ou plus dans un espace public, avec des boissons alcoolisées, sans masque, ça ne pourra pas encore être accepté. La mesure doit être comprise donc on fera de la prévention." En revanche, le préfet ne prévoit pas pour l'heure d'interdiction d'accès à des sites extérieurs.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

confinement #3

Covid-19 : l’Adapei du Doubs annule pour la deuxième année consécutive son Opération Brioches

En 2020, la 50e Opération Brioches de l’Adapei du Doubs n’avait finalement pas eu lieu au regard de la situation sanitaire. Cette année encore, le contexte de crise sanitaire ne permet pas à l'Adapei du Doubs d’envisager sereinement l’organisation d’une Opération Brioches en 2021 qui mobilise habituellement plus de 4.000 bénévoles à travers le département, notamment des personnes fragiles (âgées, en situation de handicap).

Covid-19 : le concert test le 8 juillet à La Rodia est déjà complet

Le 8 juillet prochain, la smac La Rodia à Besançon accueillera le deuxième "concert test" de France (le premier s'est déroulé en février 2021 à l’AccorHotels Arena à Paris avec Indochine) avec 700 spectateurs debouts, masqués, vaccinés ou testés 48 heures avant le concert. Au programme : le groupe de punk rock français Tagada Jones !

Fin de l’obligation du port du masque en extérieur jeudi. Levée du couvre-feu avancé au 20 juin

Grâce à une amélioration sanitaire plus rapide que prévu, la vie va redevenir presque normale avec la fin de l'obligation du port du masque à l'extérieur dès jeudi et la levée du couvre-feu à partir de dimanche. Jean Castex prévient que la levée du couvre-feu n'empêcherait pas le maintien des protocoles sanitaires pour les lieux publics et pour la fête de la musique.

Covid : le variant Delta représente « 2 à 4% » des cas positifsLire plus

"Actuellement en France, 2 à 4% des tests positifs que nous criblons correspondent à du variant indien, ce qui représente quand même, je donne une fourchette assez large, de l'ordre de 50 à 150 nouveaux diagnostics de variant Delta dans notre pays", a déclaré M. Véran lors d'un déplacement dans un centre de vaccination à Paris.

"C'est peut-être encore peu, mais c'était la situation anglaise il y a quelques semaines", a-t-il ajouté, rappelant que le variant Delta "représente plus de 90% des cas en circulation" outre-Manche, où l'épidémie est repartie "sur une trajectoire ascendante", avec "quasiment deux fois plus de cas quotidiens" que dans l'Hexagone, malgré "un taux de couverture vaccinale supérieur au nôtre".

Raison de plus pour "ne pas relâcher notre vigilance collective", a-t-il insisté. "Ce n'est certainement pas le moment", car "nous ne devons certainement pas donner de prise au variant indien pour qu'il fasse repartir une nouvelle vague épidémique, nous devons absolument l'empêcher".

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a annoncé lundi soir le report de la levée des dernières restrictions en Angleterre, en raison de la poussée du variant Delta du coronavirus.

(Avec AFP)

Covid-19 : l’épidémie recule nettement en Bourgogne Franche-Comté !

Ces 7 derniers jours l'épidémie a nettement reculé dans tous les départements de Bourgogne Franche-Comté, y compris la Côte-d’Or, qui affichait en début de semaine l’incidence la plus élevée de métropole. L’indicateur est repassé en-dessous de 100 pour 100.000 habitants comme dans l’ensemble des départements, la moyenne régionale s’établissant autour de 65 pour 100.000 habitants, le taux de positivité des tests à 2,5%.

Politique

Régionales : Bastien Faudot appelle à voter pour la liste de Marie-Guite Dufay et de Stéphanie Modde au second tour

"Le temps des cerises" (GRS – LFI – Génération.s – Place Publique – Nouvelle Donne – LRDG- GDS – Ensemble ! – PEPS) a obtenu 4,5% des suffrages dimanche au premier tour de l'élection régionale en Bourgogne-Franche-Comté. Sa tête de liste, Bastien Faudot, appelle à un soutien "ferme et résolu" de "la liste des progressistes et des écologistes" au second tour dimanche 27 juin 2021.

Régionales 2021 : pour Odoul, Dufay « veut laisser la Bourgogne Franche-Comté aux Khmers Verts »

Au lendemain du 1er tour des élections régionales lundi 21 juin, la candidate sortante Marie-Guite Dufay (PS) a annoncé la fusion de sa liste avec celle d'Europe Écologie les Verts. Pour Julien Odoul, le candidat RN, "une telle éventualité, après 17 années de gestion socialiste désastreuse, serait une catastrophe pour les Bourguignons et les Francs-Comtois."

Régionales 2021 : selon F. Patriat, LREM a « des cliqueurs » plutôt que des militants

Le sénateur LREM de la Côte-d'Or, François Patriat, a déploré ce mardi 22 juin 2021 que le mouvement présidentiel soit "trop virtuel" et "trop dans l'entre-soi", deux jours après le premier tour des régionales et départementales lors desquelles la macronie a essuyé une sévère défaite.

Régionales : Denis Thuriot (LREM) se maintient pour le second tour

Mise à jour • Le candidat de la majorité présidentielle arrivé en quatrième position du 1er tour des élections régionales en Bourgogne Franche-Comté avec 11,7 % des voix a décidé de maintenir sa liste "La Région partout et pour tous " pour le second tour du dimanche 27 juin 2021. Une décision qui ouvre la voie à une quadrangulaire.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 22.83
légère pluie
le 23/06 à 15h00
Vent
2.56 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
35 %

Sondage