Écoles : Anne Vignot demande "un assouplissement du cadre sanitaire"

Publié le 13/06/2020 - 18:35
Mis à jour le 13/06/2020 - 18:40

Suite à la fermeture des écoles le 13 mars dernier, la candidate de la Liste "Besançon par Nature" estime ce 13 juin 2020 que les enfants doivent retourner au moins "une fois" en classe avant la fin de l'année scolaire. Elle souligne également la nécessité d'assouplir le cadre sanitaire.

Même si les parents avaient déjà l'habitude des devoirs à la maison, la crise sanitaire a impliqué de faire cours à la maison. Selon Anne Vignot, le confinement a créé un "manque" du côté des enfants : "La classe leur manque, ils ont besoin de retrouver des liens sociaux et un espace pour partager des savoirs, confronter leurs idées pour accéder à une culture commune", explique-t-elle en constatant un "décrochage parmi des élèves et des difficultés pour les familles les plus fragiles comme les familles monoparentales".

Pour un "assouplissement du cadre sanitaire"

Selon la candidate à la mairie de Besançon, le retour de tous les enfants à l'école le 2 juin dernier, a "créé la confusion" chez les parents : "La consigne impérative de 4 m2 par élève (soit 10 à 15 enfants maximum par salle) a rendu impossible l’accueil physique simultanément de tous les élèves".

Afin de remédier au problème, la tête de liste estime nécessaire "d'assouplir le cadre sanitaire" : "Dès lors que la règle des 4m2 serait suspendue, comme le réclame l’association des maires de France et des fédérations de parents d’élèves, nous estimons que la ville doit pouvoir s’organiser, en lien avec le rectorat, pour accueillir dans les plus brefs délais l’ensemble des élèves".

Autre point noir au tableau : la prochaine rentrée...

Dans l'hypothétique cas ou le protocole restait strict (en particulier sur les 4m2 ou si la situation sanitaire redevenait sous tension et si l'équipe d'Anne Vignot était élue), elle souhaiterait proposer au recteur d’Académie :

  • Une alternance de l’accueil des enfants en classe sur une semaine.
  • L’autre semaine en classe « extra » serait alors à organiser comme un accueil hors scolaire par la collectivité avec les services de la ville et les partenaires associatifs de loisirs, sportifs, culturels et de quartier.

Rappel des points principaux de l'équipe sur l'éducation :

  • Une école pour tous, tous mobilisés pour l’école (importance du temps périscolaire, extra-scolaire, dispositif de classe passerelle, attention portée sur le harcèlement scolaire, un accompagnement dans la dématérialisation)
  • Des espaces éducatifs rénovés et adaptés (accueil pour les enfants porteurs d'un handicap, Proxim’cité écoles  amélioration de la réduction des consommations énergétiques et le tri des déchets, la sécurité aux entrées et sorties des écoles, maintien des dotations par enfant pour l’achat de fournitures).
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

municipales 2020 Besançon

Inéligibilité : le président du Mouvement FC fait appel du jugement rendu par le Tribunal administratif  

Le tribunal administratif de Besançon a jugé Jean-Philippe Allenbach "inéligible" pendant ces 18 prochains mois a-t-on appris dimanche 14 mars 2021. Le président du Mouvement Franche-Comté ne pourra donc pas se présenter ni aux élections régionales ni présidentielles. Il fait appel de cette décision.

Vivez en direct le conseil municipal d’installation

Diaporama • L'heure est historique pour Besançon. Après trois mandats et 19 ans à la tête de Besançon, Jean-Louis Fousseret va laisser son siège à la première femme-maire de Besançon qui sera également la toute première maire écologiste. Après le rappel des résultats, les  55 nouveaux conseillers municipaux éliront ensuite Mme la Maire.

Anne Vignot : « Besançon est entrée dans les grandes villes qui ont pris l’option de la transition »

Entretien • Elue maire de Besançon, Anne Vignot revient sur sa victoire au second tour de l'élection municipale. Dans un style bien à elle, s'éloignant volontairement des clichés traditionnels des "hommes politiques", elle souhaite avancer rapidement et sûrement sur plusieurs dossiers : la gestion post-crise, la relance économique ou encore la rentrée scolaire. Rencontre. 

Besançon se réveille en vert : Anne Vignot l’emporte de 566 voix

Première écologiste et première femme maire de Besançon.  Anne Vignot a remporté d'une courte tête à 566 voix la mairie de Besançon avec 43,83% des suffrages, dimanche, devant le candidat LR Ludovic Fagaut (41,61% 10.579 voix) et le marcheur Eric Alauzet (14,55% 3.700 voix). L'abstention frôle les 61 %  

Education

L’université de Franche-Comté pilote un projet d’analyse sur l’intégration des migrants en Europe

Avec 12 partenaires venus des quatre coins de l'Europe, l'Université de Franche-Comté va analyser les processus d’intégration des migrants. Ce projet, d’un budget de 150.000 euros, est financé par le programme Europe pour les Citoyens du 1er mars 2021 au 31 août 2022. À terme, des recommandations seront proposées aux différentes institutions européennes.

Conseil départemental de l’Education nationale : FSU et FO boycottent l’instance de ce mardi

Les représentants FSU et FO au conseil départemental de l'Education nationale (CDEN) du territoire de Belfort ont décidé, ce mardi 6 avril de ne pas siéger dans cette instance avec le Préfet et le Conseil départemental dont l'ordre du jour était l'organisation de la rentrée 2021 dans le premier et le second degré.

Changement climatique : la Ville de Besançon démarrent les chantiers de rénovation dans les écoles et les crèches

Dans le "budget climat" 2021 de la Ville de Besançon voté en conseil municipal mercredi dernier, figure le nouveau schéma des écoles et des crèches. Il consiste en une amélioration thermique de ces établissements les protégeant ainsi du changement climatique et à diminuer leur consommation énergétique. Les premiers chantiers commenceront en juillet prochain.

Confinement : un accueil à Besançon pour les enfants des personnels de première ligne

Pour certaines catégories professionnelles, un accueil des enfants sera garanti. Le ministère de la Santé parle "d’un service de garde adapté à chaque territoire pour que les personnels qui sont indispensables à la gestion de la crise sanitaire puissent faire garder leurs enfants et continuer d’aller au travail pour vous protéger et vous soigner."

Dans le Doubs, les principaux clusters des variants ont pour origine le milieu scolaire

La souche "classique" de la Covid-19 ne représente plus "que" 5% des cas dans le département du Doubs (7,5% au niveau national). 82 % des contaminations proviennent du variant Britannique et et peu plus de 11 % des variants sud africain et britannique. Selon l'agence régionale de santé de Bourgogne Franche-Comté, les principaux clusters sont détectés en milieu scolaire devant la sphère professionnelle.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.49
légère pluie
le 19/04 à 12h00
Vent
2.9 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
42 %

Sondage