Économie : Arnaud Montebourg fustige le bilan d’Emmanuel Macron

Publié le 17/10/2021 - 17:33
Mis à jour le 17/10/2021 - 17:33

Arnaud Moutebourg, le candidat bourguignon à l’élection présidentielle estime que le président de la République a « détruit le made in France ».

Archives © Capture France 3
Archives © Capture France 3

Le candidat à l'Élysée a ainsi estimé qu’Emmanuel Macron avait "détruit le made in France"et qu'il fallait le "mettre hors d'état de nuire"lors de la présidentielle en avril 2022. Emmanuel Macron n'a pas encore annoncé s'il briguait un deuxième mandat à l'Élysée.

"Le bilan Macron est un bilan désastreux pour l’économie, il faut le mettre hors d’état de nuire, car il a fait beaucoup de dégâts, il nous manque un million d’emplois industriels."Ces mots, Arnaud Montebourg les a prononcés dimanche 17 octobre sur France 3. L’ancien ministre de l’Économie et du Redressement productif sous François Hollande, remplacé à ce poste en 2014 par Emmanuel Macron, a ainsi fustigé le bilan économique de l’actuel président de la République.

Le candidat à l’Élysée a ainsi estimé qu’Emmanuel Macron avait "détruit le made in France"et qu’il "[fallait le] mettre hors d’état de nuire"lors de la présidentielle en avril 2022. Emmanuel Macron n’a pas encore annoncé s’il briguait un deuxième mandat à l’Élysée.

"C’est le président des financiers"

"C’est le président des financiers, pas de l’industrie", un "énarque du gratin"qui a "laissé tomber Alstom, démantelé Lafarge, Alcatel, Technip, Essilor, Suez, Engie, le dernier c’est Ariane déménagé en Allemagne", a fustigé Arnaud Montebourg. L’ex-socialiste, dont la candidature navigue entre 2 et 4 % dans les sondages, critique aussi la candidate adoubée par le PS, Anne Hidalgo, dont il fustige les récentes propositions. Le doublement du salaire des enseignants, "personne n’y croit". Les 110 km/h sur l’autoroute, ce n’est "pas pertinent". La réduction du temps de travail à 32 heures par semaine, "une erreur", "le nouvel ennemi de la feuille de paie".

Le chantre de "la remontada"estime que "les Français se sont appauvris, la France s’est affaissée et le désespoir est là". Il propose de baisser la TVA sur l’énergie à 5,5 %, d’augmenter le smic de 10 %, de réinvestir dans le nucléaire et il plaide pour l’instauration d’un septennat unique à l’Élysée.

(Avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

La Bourgogne-Franche-Comté représentée au plus grand salon européen des nouvelles technologies…

L'intelligence artificielle (IA) règne en maître sur VivaTech, le plus grand salon européen sur les nouvelles technologies, qui s'ouvre mercredi 22 mai 2024 à Paris avec des têtes d'affiche internationales du secteur. La Bourgogne-Franche-Comté est présente avec un pavillon régional dédié…

Quoi de neuf pour le printemps et l’été 2024 chez BAUD

QUOI DE NEUF ? • Le printemps est déjà bien entamé et l’été se profile à l’horizon. Fête des mères, fête des pères, jeux olympiques, évènements personnels… la maison BAUD vous propose des desserts et créations adaptés à tout évènement de l’année, de même que nous ajustons notre offre en fonction des saisons. C’est le moment des communions, le début de la saison des mariages, bientôt des envies de glaces lorsque la température va augmenter…

Pour ses 50 ans, mignotgraphie ouvre ses portes le 24 mai 2024 !

PUBLI-INFO • Aujourd’hui, Mignotgraphie® compte une quarantaine de salariés et réalise des impressions à destination de toute la France, mais tout a commencé dans la boucle en 1974 de l’association de deux frères photographes, Yves et Alain Mignot. Récemment diplômés d’une école de photographie, fils d’un photographe installé à Pontarlier, ils décident de se lancer dans l’aventure photographique.

Effondrement rue de Vesoul : Laurent Croizier demande la mise en place “d’un mécanisme d’aide financière pour les commerces en difficultés”

Suite à l’effondrement de la chaussée survenu le 25 février dernier rue de Vesoul à Besançon, le député du Doubs alerte ce mois de mai 2024 sur l’avenir des commerces. A ce titre, il demande qu’une aide soit mise en place…

Installation du premier Comité régional pour l’emploi : quel sera son rôle ?

Le jeudi 16 mai 2024, au Conseil régional, Franck Robine, préfet de la région Bourgogne-Franche-Comté et préfet de la Côte-d'Or et Marie-Guite Dufay, présidente du Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, ont installé le premier Comité régional pour l'emploi, une instance opérationnelle de la loi pour le plein emploi de décembre 2023.

Pizza à la part, un nouveau concept proposé place du 8 Septembre à Besançon

Vendredi 17 mai 2024 à partir de 11h30, Slice Pizza situé place du 8 Septembre à Besançon accueillera ses premiers clients. C’est une première : la vente de pizza à la part ! Un concept porté par deux jeunes entrepreneurs, Luc et Louis, qui ont souhaité s’installer dans la capitale franc-comtoise, après le succès qu’à rencontré leur première boutique à Dijon.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 13.97
légère pluie
le 23/05 à 12h00
Vent
2.22 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
88 %