Entreprises: la baisse des impôts de production doit "préserver" 300.000 emplois (Castaner)

Publié le 05/10/2020 - 17:18
Mis à jour le 05/10/2020 - 17:18

La baisse des impôts de production pesant sur les entreprises, prévue dans le plan de relance, doit permettre de "préserver 300.000 emplois" industriels, a déclaré lundi le président du groupe LREM à l'Assemblée nationale, Christophe Castaner.

usine industrie ouvrier
usine industrie ouvrier © D Poirier

"L'essentiel de la baisse des impôts de production, c'est pour préserver 300.000 emplois dans le secteur industriel", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse sur le projet de budget 2021.

"C'est 300.000 femmes, c'est 300.000 hommes, c'est 300.000 familles qui sont directement impactés. Ce ne sont pas des cadeaux aux entreprises", a poursuivi le patron des députés du parti présidentiel.

Le plan de relance du gouvernement de 100 milliards d'euros, inclus dans ce budget, prévoit une baisse des impôts de production de 10 milliards d'euros afin d'améliorer la compétitivité des entreprises.

Le rapporteur du budget à l'Assemblée, Laurent Saint-Martin (LREM), a salué un plan de baisse "sans précédent" de cette imposition. "On met les meilleures conditions fiscales, réglementaires, pour que les industries puissent revenir sur les territoires", a-t-il dit, ajoutant lui aussi que "cela va concerner à peu près 300.000 emplois".

M. Saint-Martin a également indiqué être favorable à une amélioration du projet de loi de finances en direction des PME, en proposant qu'elles puissent bénéficier d'un relèvement de 7,6 à 10 millions d'euros du plafond de chiffre d'affaires pour bénéficier d'un taux réduit d'impôt sur les sociétés.

Il a également plaidé pour la poursuite de la suppression de petites taxes, rapportant peu à l'Etat. A ce titre il a plaidé pour la fin d'une taxe sur les services funéraires qui rapporte six millions d'euros par an.

Interrogés sur de possibles "contreparties" aux avantages accordés aux entreprises par la prochaine loi de finances, les parlementaires LREM ont souligné que l'essentiel visait à "préserver la relance".

"Aucune mesure portée par la majorité n'aura vocation à ralentir ou mettre en cause cet objectif principal", a souligné M. Saint-Martin.

Le groupe LREM a annoncé également qu'il demanderait plusieurs "adaptations" au projet de budget, notamment une prorogation de crédit d'impôt pour le spectacle vivant et une prorogation des dispositifs fiscaux pour la presse, deux secteurs durement touchés par la crise.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Propane : l’UFC-Que Choisir saisit l’Autorité de la concurrence « pour mettre fin au grand bazar »

A l’approche de l’hiver, l’UFC-Que Choisir alerte sur la flambée des prix "aux justifications obscures" du propane en citerne (+ 17 % depuis 2017) touchant de nombreux ménages, généralement ruraux. Inquiète du faible nombre d’acteurs sur ce marché, l’UFC-Que Choisir saisit ce mercredi 28 octobre 2020 l’Autorité de la concurrence pour qu’elle enquête sur les véritables causes de cette inflation subie par les consommateurs.

Chômage au 3e trimestre 2020 : une baisse de 14 % en Bourgogne Franche-Comté

Au troisième trimestre 2020, en Bourgogne-Franche-Comté, le nombre de demandeurs d’emploi tenus de rechercher un emploi et sans activité (catégorie A) s'établit en moyenne sur le trimestre à 130 430. Ce nombre baisse de 14,0 % sur le trimestre (soit –21 180 personnes) et progresse de 5,7 % sur un an.  En France métropolitaine, ce nombre baisse de 11,5 % ce trimestre (+9,5 % sur un an). Découvrez les chiffres par département en Bourgogne Franche-Comté...

Le Groupe F3C, au contact des particuliers, au service des entreprises et des collectivités

PUBLI-INFO • Ancré dans le territoire franc-comtois depuis 1926, le Groupe F3C, dont le siège est à Baume-les-Dames, est le spécialiste de la distribution de carburants et de combustibles de chauffage pour les entreprises, les particuliers et les collectivités. Aujourd'hui, l'entreprise familiale, devenue un acteur majeur de la distribution multi-énergie en Franche-Comté et en France, étoffe sa gamme de produits pour proposer notamment de l'électricité et des biocarburants…

Jura : des mesures exceptionnelles pour les entreprises

Afin de tenir compte du contexte sanitaire actuel et des mesures récemment prises par le Gouvernement, notamment le passage du département du Jura en zone d’urgence sanitaire avec couvre-feu, l’Urssaf Franche-Comté met en place des mesures exceptionnelles pour accompagner les entreprises et les travailleurs indépendants concernés, apprend-on ce 23 octobre 2020.

Fraude à la carte bancaire et crise sanitaire : les consommateurs font toujours plus les frais de fraudes

Alors que les paiements par carte bancaire "sans contact" et par internet se sont imposés avec la crise sanitaire comme des mesures barrières pour freiner la progression de la Covid-19, l’UFC-Que Choisir rend publique une enquête exclusive qui montre que 30 % des fraudes ne sont pas remboursées par les banques. En conséquence, et devant le risque accru d’escroqueries, l’association saisit les pouvoirs publics pour obtenir enfin le plein respect des droits des consommateurs, apprend-on dans un communiqué du 22 octobre 2020.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.07
légère pluie
le 29/10 à 0h00
Vent
5.93 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
95 %

Sondage