Fabrice Galpin, candidat "Reconquête" sur la première circonscription du Doubs

Publié le 31/05/2022 - 09:01
Mis à jour le 27/05/2022 - 17:22

Portrait • Candidat du parti d’Éric Zemmour, Fabrice Galpin, 50 ans, se présente aux élections législatives dans la 1re circonscription du Doubs.

 ©
©

Pour les élections législatives des dimanches 12 et 18 juin 2022 maCommune.info vous présente les candidats de la seconde circonscription du Doubs.

Carte d'identité de Fabrice Galpin

  • Nom : GALPIN
  • Prénom : Fabrice
  • Situation personnelle : Célibataire - 1 enfants
  • Date et lieu de naissance : 2 mars 1972 (50 ans) à Reims
  • Profession : inspecteur en assurances
  • Ville : Besançon 
  • Mandats et parcours politique :
    • Conseiller délégué à la mairie de Valdoie (90300)
  • Une citation : "Quand les hommes ne choisissent pas, ce sont les évènements qui choisissent
    pour eux." Raymond Aron

Étiquette politique : Reconquête

 Suppléant : Cabaud Pascale - 66 ans - enseignante à la retraite - Besançon

Question à Fabrice Galpin

Pourquoi vous présentez-vous ?

Fabrice Galpin : Ayant passé plus de vingt ans au sein de l’armée de terre, j’ai consacré ma vie au service de mon pays et de mes compatriotes. Devant les différentes formes d’insécurité qui s’abattent sur eux et le risque de voir notre nation disparaître, je souhaite aujourd’hui donner un nouveau sens à mon engagement. Alors que la présidentielle a été conditionnée par l’effet du vote utile, je veux inspirer aux habitants de la 1re circonscription un vote de
conviction, en redonnant du lien à ceux qui n’en ont plus.

Quels dossiers souhaitez-vous particulièrement défendre à l'Assemblée ?

Fabrice Galpin : Mon projet, dans le prolongement de celui présenté par Eric Zemmour, se structurera autour de trois grands axes : le pouvoir d’achat, la ruralité et la sécurité. Je veux également me faire le porte-parole d’autres enjeux tels que la nature, avec l’environnement et le bien- être animal, le sport, la culture et enfin l’éducation.

Je serai dans cette campagne le représentant d’une droite forte et sociale, attachée à la préservation de notre identité et de notre souveraineté, à la valorisation du travail et du mérite et, enfin, à la protection de nos communes et des classes populaires.

Pourquoi voter pour vous ? Quelle est votre plus-value ?

Fabrice Galpin : Comme le disait le Général de Gaulle, “la politique est une chose beaucoup trop sérieuse pour être confiée à des politiciens”. Sous-officier de carrière, je m’engage aujourd’hui pour servir et non pour me servir. Élu, je serai le député de l’enracinement, garant de l’ordre et de la cohésion sociale retrouvés.

Calendrier de Fabrice Galpin

Nous prévoyons des opérations de terrain (porte à porte, tractages et rencontres avec les habitants de la circonscription), des rendez-vous et déplacements auprès des entreprises et associations ainsi que l’organisation de réunions publiques. Les lieux et dates seront
communiqués sur mon site internet, les réseaux sociaux ainsi que dans la presse.

Suivre Fabrice Galpin

Facebook : Fabrice Galpin
Twitter : @FabriceGalpin25
Site internet ou blog : fabricegalpin.fr

©

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

circo2501

Législatives 2022 : les candidats de la majorité présidentielle ne lâchent rien

Dans les deux premières circonscriptions du Doubs, Laurent Croizier (Modem) et Éric Alauzet (Renaissance), les deux candidats "Ensemble !" de la majorité présidentielle, battent la campagne pour chercher les électeurs et convaincre. Tous deux brandissent le risque des dangers de "l''extrême gauche".

Législatives 2022 : Marie-Guite Dufay apporte son soutien à Séverine Véziès (Nupes)

La présidente socialise de Bourgogne-Franche-Comté, Marie-Guite Dufay a décidé de soutenir la candidate de la nouvelle union écologique et sociale qui sera face à Laurent Croizier (Ensemble ! Majorité présidnetielle) dimanche 19 au second tour. 

Législatives 2022 : « aucune voix » pour Mme Véziès selon Michel Vienet (LR)

Le candidat Les Républicains de la première circonscription du Doubs a terminé en quatrième position avec 4.075 voix pour 11 % des suffrages ce dimanche à l'issue du premier tour. Il appelle à faire barrage aux extrêmes, "donc aucune voix pour Madame Véziès" explique-t-il.

Politique

Les Républicains : Christian Jacob quitte la tête du parti, Annie Genevard le remplace

Le président des Républicains Christian Jacob, qui avait annoncé son intention de quitter ses fonctions début juillet, laisse la tête du parti vendredi. Comme le prévoient les statuts de LR, il sera remplacé à partir de lundi par la numéro deux du parti, à savoir, la député du Doubs Annie Genevard. 

150 associations bisontines concertées pour tirer les enseignements de la crise sanitaire 

La Ville de Besançon et son centre communal d’action social signent une convention afin de formaliser les modalités de leur coopération. Après avoir concerté près de 150 associations de décembre 2020 et mai 2021, plusieurs enjeux ont été dégagés. Ils seront présentés au conseil municipal ce 30 juin 2022…

Les postes clés de l’Assemblée

Vice-présidents, questeurs, secrétaires : l'élection à des postes clés à l'Assemblée nationale a tourné au vinaigre mercredi soir entre la gauche et la majorité. Annie Genevard, députée LR de la 5e circonscription du Doubs, et ancienne vice-présidente d el'Assemblée regrette de "n'avoir pu candidater…"

Tarification des transports dans le Grand Besançon : « trop de catégories sociales ont été oubliées » (N. Bodin)

Soumis au vote lors de la dernière assemblée communautaire de Grand Besançon, la question de la nouvelle tarification des transports a fait débat… Accordée pour les demandeurs d’emploi inscrits à pôle emploi, la gratuité totale n’a pas été approuvée pour les collégiens. Nicolas Bodin, à la tête du groupe PS au conseil municipal de Besançon au sein de la majorité de la maire EELV d’Anne vignot, estime que certaines catégories sociales n’ont pas été prises en compte. Il revient sur le sujet dans nos colonnes…

Emmanuel Macron charge Elisabeth Borne de former un « gouvernement d’action »

Dans un entretien à l’AFP ce dimanche 26 juin, Emmanuel Macron assure avoir demandé à la Première ministre, Elisabeth Borne, de lui présenter en fin de semaine prochaine des "propositions" pour "un nouveau gouvernement d’action" qui sera nommé "dans les premiers jours du mois de juillet". Soit, a priori, avant le discours de politique générale de la cheffe du gouvernement devant le Parlement annoncé pour le 5 juillet et l’adoption, le lendemain, du "paquet pouvoir d’achat" en Conseil des ministres.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 16.52
partiellement nuageux
le 01/07 à 9h00
Vent
2.61 m/s
Pression
1021 hPa
Humidité
100 %

Sondage